Route des savoir-faire : le Trièves donne le coup d’envoi de son parcours touristique

sep article



EN BREF – À quelques dizaines de kilomètres de Grenoble, la communauté de communes du Trièves inaugure un parcours touristique destiné à mettre en valeur l’identité particulière de son territoire : la route des savoir-faire.

 

 

La Communauté de communes du Trièves lance la route des savoir-faire. Crédit photo : Communauté de communes du Trièves.

La Communauté de com­munes du Trièves lance la route des savoir-faire. © Communauté de com­munes du Trièves.

Pour ral­lier le Trièves depuis Grenoble, il faut à peine qua­rante-cinq minutes. Soit moins d’une heure pour avoir accès à des pano­ra­mas de moyenne mon­tagne à cou­per le souffle, depuis les hauts pla­teaux du Vercors. C’est ce ter­ri­toire excep­tion­nel que la com­mu­nauté de com­munes du Trièves, qui abrite près de trente com­munes du sud-ouest isé­rois, a l’am­bi­tion de mettre en lumière.

 

Dans cette optique, elle a décidé en 2016 de lan­cer un par­cours tou­ris­tique, bap­tisé route des savoir-faire. « La Route des savoir-faire du Trièves, ce sont des visites chez des agri­cul­teurs, des arti­sans qui vont faire visi­ter leur ate­lier, et des visites cultu­relles », décrit Maëlle Pelletier, char­gée du tou­risme à la com­mu­nauté de com­munes du Trièves.

 

 

Trente-trois agriculteurs, artisans et sites culturels

 

Pendant deux années, et forts d’une sub­ven­tion de l’Union euro­péenne, les ser­vices – du tou­risme, de la culture et de l’é­co­no­mie – de la col­lec­ti­vité locale sont donc par­tis à la recherche de can­di­dats dési­reux de prendre part au pro­jet. Au total, trente-trois agri­cul­teurs, arti­sans et sites cultu­rels ont répondu favo­ra­ble­ment : ils seront les acteurs de la pre­mière année de la route des savoir-faire.

 

La Communauté de communes du Trièves lance la route des savoir-faire. Crédit photo : Communauté de communes du Trièves.

La Communauté de com­munes du Trièves lance la route des savoir-faire. © Communauté de com­munes du Trièves.

Chacun avec leurs propres horaires de visite, ils pré­sen­te­ront leur métier et leur pas­sion aux tou­ristes de pas­sage dans le Trièves, mais aussi aux habi­tants et aux éven­tuels visi­teurs de la région venus pour la jour­née.

 

Certaines ren­contres seront payantes, d’autres gra­tuites. Ce sont les pres­ta­taires qui déci­de­ront. Les visi­teurs pour­ront de leur côté choi­sir assez libre­ment ce qui les inté­resse parmi un ensemble d’ac­ti­vi­tés pro­po­sées, à consul­ter sur le site web de la route des savoir-faire. « Ils feront leur propre par­cours à la carte », sou­ligne Maëlle Pelletier.

 

 

L’identité territoriale du Trièves à l’honneur

 

Producteur de vin en agri­cul­ture bio­lo­gique, Maxime Poulat par­ti­cipe au dis­po­si­tif. Porté par l’am­bi­tion de pro­duire un vin natu­rel et « sans tru­cage », il pro­po­sera tout l’été aux visi­teurs de décou­vrir ses vignes, le matin comme l’a­près-midi. Pour lui, ce sera aussi l’op­por­tu­nité de se faire connaître et de tou­cher davan­tage de clients.

 

Maxime Poulat possède plus d'un hectare de vignes d'agriculture biologique dans le Trièves. Crédit photo : Lscrimgeour.

Maxime Poulat pos­sède plus d’un hec­tare de vignes d’a­gri­cul­ture bio­lo­gique dans le Trièves. © L Scrimgeour.

Au-delà des pers­pec­tives de béné­fices éco­no­miques et tou­ris­tiques, la route des savoir-faire a éga­le­ment voca­tion à mettre en valeur l’i­den­tité ter­ri­to­riale du Trièves.

 

Cette volonté est même au cœur du pro­jet, selon Maëlle Pelletier : « Il s’a­git de créer un pro­duit tou­ris­tique qui soit repré­sen­ta­tif de l’identité du Trièves, et qui per­mette d’aller plus vers l’aspect cultu­rel et décou­verte du patri­moine, car on a beau­coup de choses sur nos ter­ri­toires qui sont plu­tôt sur le pay­sage spec­ta­cu­laire et l’activité spor­tive. » L’occasion rêvée de se mettre au vert, donc !

 

Samuel Ravier

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2488 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.