Une partie du quartier des Eaux-Claires va passer en stationnement payant

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

EN BREF – À partir du 18 juin 2018, le nord du quartier des Eaux-Claires passera au stationnement payant. Cette décision a été prise de concert par les habitants, l’union de quartier et la mairie, les résidents y voyant un certain nombre d’avantages. Sa mise en œuvre soulève cependant la question des reports.

 

 

Des agents de stationnement dans les rues de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

À partir du 18 juin, le stationnement dans le nord des Eaux-Claires sera payant. © Léa Raymond – placegrenet.fr

La nouvelle ne va sans doute pas faire plaisir à tout le monde : à partir du 18 juin le stationnement dans le nord des Eaux-Claires sera payant. Et bien que l’installation du matériel n’ait pas encore commencé, tout devrait être en place à temps.

 

Suivra une « période de sensibilisation » de deux semaines, précise Lætitia Lemoine, adjointe au secteur 3. Les agents de stationnement se contenteront alors de rappeler que le quartier est passé en zone payante. Puis le prix à payer pour un stationnement illégal sera de 35 euros.

 

 

Une décision qui fait suite à un long processus

 

Cette décision a été prise de concert par les habitants, l’union de quartier et la mairie, suite à des problèmes de stationnement qui remontent à plus de dix ans, d’après Robert Darves-Blanc, ex-président de l’Union des habitants des Eaux-Claires (Udhec)

 

À l’époque, lorsque la rue Louis le Cardonnel était passée au stationnement payant, l’Udhec avait déjà demandé à ce que le quartier y passe également. Il n’avait pas obtenu gain de cause. Aujourd’hui, c’est chose faite et il a été décidé que le quartier passerait en zone verte (favorisant le stationnement des résidents et le stationnement de longue durée).

 

Des membres de l'UDHEC et leur présidente Aline Medina, avec Laeticia Lemoine (adjointe au Secteur 3) et Jacques Wiart (conseiller municipal délégué aux Déplacements et à la Logistique urbaine). © Emilan Tutot - Place Gre'net

Des membres de l’Udhec et leur présidente Aline Medina, avec Lætitia Lemoine, adjointe au secteur 3, et Jacques Wiart, conseiller municipal délégué aux Déplacements et à la Logistique urbaine. © Emilan Tutot – Place Gre’net

Ce sont les habitants du quartier eux-mêmes qui ont fait connaître à l’Udhec leur désir de passer au stationnement payant.

 

Car c’est un fait acquis pour tous : ce changement permettra de réduire le nombre de véhicules tampons dans la zone, laissant ainsi aux résidents plus de place pour se garer. Finalement, l’Union des Habitants des Eaux-Claires, après avoir interrogé les habitants et commerçants s’est adressée à la mairie, qui les a entendus.

 

 

Un moyen d’assurer une présence policière accrue dans le quartier

 

Certains résidents voient également dans ce changement un moyen comme un autre d’assurer une présence policière plus fréquente dans le quartier. Les membres de l’Udhec, dont la présidente Aline Medina, espèrent ainsi que les agents du stationnement en service pourront avoir un œil sur le quartier quand « il s’y passe quelque chose de difficile ». Pour Robert Darves-Blanc, c’est un des avantages du passage en zone verte : le quartier, parfois sujet à certains troubles, sera sans doute plus agréable à vivre.

 

Zone verte de stationnement payant à compter du 18 Juin 2018. © Emilan Tutot - Place Gre'net

Zone verte de stationnement payant à compter du 18 Juin 2018. © Emilan Tutot – Place Gre’net

Reste que cette décision pourrait juste repousser le problème… Les membres de l’Union des habitants des Eaux-Claires le disent eux-mêmes, le report est inévitable. Un exemple de circonstance l’illustre : depuis que la zone située au nord du boulevard Joseph-Vallier est passée en stationnement payant, le nombre de voitures tampons dans les Eaux-Claires a inexorablement augmenté.

 

Il est donc fort probable que le passage en zone verte permette aux résidents de trouver des places plus facilement mais qu’au contraire cela soit encore plus difficile pour ceux des rues adjacentes.

 

Si les reports ne font aucun doute, leur ampleur en revanche est difficile à évaluer. Pour répondre à cette question et tenter de palier le problème, des évaluations seront mises en place, indique Jacques Wiart, conseiller municipal délégué aux Déplacements et à la Logistique urbaine. Elles auront lieu dans le secteur et sa périphérie, et ce dès le mois d’octobre, soit après les vacances d’été et la rentrée des classes.

 

Emilan Tutot

 

 

Nouveaux tarifs à compter du 18 juin 2018

 

Stationnement gratuit : de 12 heures à 14 heures, et de 19 heures à 9 heures

Tarifs pour les résidents : 12 euros par mois, 9 euros par semaine ou 3 euros par jour

Tarif pour les visiteurs : 1,50 euros par heure pour les trois premières heures, 9,50 euros pour huit heures

 

 

commentez lire les commentaires
4210 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. J’ habite une des rares rues non payantes et on me refuse le ticket résident sous pretexte que ma rue est gratuite ! C’est un scandale car il n’y a jamais de places et je passe des heures a chercher des places gratuites ! Le service de la mairie et les parking se renvoient la balle, et moi je suis au milieu comme une conne dans l’impossibilité de résoudre le fait qu’on me refuse de posséder un ticket résident…

    sep article
  2. Comme le dit cette article, le soit disant problème de voiture trompons sera simplement déplacé…

    Étant moi même propriétaire dans ce quartier, je n’ai jamais eu de convocation à ce sujet.

    Je suis totalement contre de payer 12€/mois pour pouvoir stationner en bas de chez moi, d’autant plus que ce n’est pas une zone commerçante.

    C’est une honte pour la ville de Grenoble, qui cherche simplement à se faire de l’argent et ne cherche pas de réel solution au problème de fond !

    En attendant, le quartier est toujours peut éclairer, et les routes dans un état pitoyable (nid de poule, déchets…)
    En espérant, que l’argent récolter de la faudre permettra de financer cela.

    sep article
  3. C’est scandaleux de nous faire payer une place de stationnement au lycée les eaux claires que les parents n’ont plus accès gratuit de déposer leurs enfants au lycée les eaux claires ( internat, réunions scolaires , réunions pédagogiques pour les lycéens handicapés , etc…), vous vous réjouissez pour votre place parce que vous habitez dans ces lieux, je considère vos actes discriminatoires et égoïstes du quartier!… je suis moi même parent d’un élève handicapé 80% et je n’habite pas à Grenoble , honte à vous !!.
    il serait plus intelligent de créer un parking réservé pour le lycée , que les parents des élèves scolarisés dans ce lycée obtiennent un badge d’accès gratuit et non pour les résidents qui ont affaire ailleurs .

    sep article
  4. Excellente nouvelle. Dommage que ce stationnement payant ne concerne pas tout le quartier des Eaux Claires .

    sep article
  5. Heu présence policière des employé d’une société privée mettant des PV de stationnement?
    Vous rigolez!
    On a vu ce que ça donne à Paris. Pas de raison qu’il en soit autrement à Grenoble.

    sep article
    • Oú avez-vous vu qu’il s’agirait d’une société privée ? À Grenoble le contrôle du stationnement est fait par des agents publics. Pas de changement pour ce secteur.

      sep article