Faute de dossier médical partagé, des médecins rhônalpins ont lancé leur propre carnet de soins

sep article



FOCUS – Lassés d’attendre un hypothétique dossier médical partagé, serpent de mer et gouffre financier depuis plus de quinze ans, des médecins de Lyon et Grenoble ont mis au point leur propre carnet de soins numérique. Initialement destiné aux enfants handicapés ou atteints de maladies chroniques, Compilio a en un an été adopté par trois mille patients. Mais alors que le gouvernement ressort le dossier médical partagé des tiroirs, reste à rendre compatibles les dispositifs qui se sont depuis multipliés en France…

 

 

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a visité les locaux de la pépinière d'entreprises médicales Biopolis... au pas de course !

La ministre de la Santé Agnès Buzyn (ici en visite à Biopolis) a pro­mis la géné­ra­li­sa­tion du dos­sier médi­cal par­tagé fin 2018 © Florent Matthieu

Le dos­sier médi­cal par­tagé (DMP), c’est le ser­pent de mer de la santé. Promis depuis quinze ans, lar­ge­ment abondé – un demi-mil­liard d’euros pour 500 000 dos­siers ouverts dont la moi­tié res­tés vides –, aban­donné avant d’être relancé et expé­ri­menté dans une petite dizaine de dépar­te­ments, le DMP devrait être géné­ra­lisé d’ici la fin de l’année.

 

C’est en tout cas ce qu’a pro­mis la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

 

Alors que la Commission natio­nale infor­ma­tique et liber­tés (Cnil) tique encore, enjoi­gnant l’Assurance-maladie aux manettes du dis­po­si­tif de sécu­ri­ser ses don­nées, alors que la Cour des comptes est tou­jours aussi scep­tique, va-t-on vers un nou­vel échec ?

 

La manœuvre pro­met en tout cas d’être com­pli­quée. Car, pen­dant toutes ces années d’atermoiements, toutes sortes de dis­po­si­tifs ont vu le jour. Qu’il va bien fal­loir arti­cu­ler. Dossier phar­ma­ceu­tique, car­net vac­ci­nal… même La Poste s’est lan­cée sur le mar­ché de l’e‑santé.

 

 

Un dispositif unique en France mis au point par des médecins lyonnais et grenoblois

 

À Lyon et Grenoble aussi, il y a eu des ini­tia­tives. Lassés d’attendre un hypo­thé­tique dos­sier médi­cal numé­rique ouvert aux enfants, des méde­cins du réseau régio­nal de réédu­ca­tion et de réadap­ta­tion pédia­trique (R4P) ont pris les choses en main. Ils ont lancé Compilio. Derrière ce nom qui fait davan­tage pen­ser à une marque de lite­rie, Compilio est plus qu’un dos­sier médi­cal par­tagé. Il s’agit en fait d’un véri­table car­net de soins numé­rique ini­tia­le­ment des­tiné aux enfants atteints de han­di­caps ou de mala­dies chro­niques. Un dis­po­si­tif unique en France.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1735 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.