Un collectif grenoblois part pour une marche Grenoble-Lyon en solidarité avec les migrants

sep article

FIL INFO – Un collectif grenoblois chausse ses baskets pour rejoindre la Marche citoyenne nationale organisée par l’association L’Auberge des migrants. Les marcheurs feront le trajet Grenoble-Lyon du 21 au 25 mai pour porter un message de solidarité et d’accueil vis-à-vis des migrants, mais aussi faire entendre leurs « luttes locales ».

 

 

Visuel de la Marche solidaire. DR

Visuel de la Marche solidaire. DR

Du 21 au 25 mai, un collectif grenoblois réalisera une marche de solidarité avec les migrants, depuis la capitale des Alpes jusqu’à celle des Gaules. Objectif : rejoindre le 24 mai à Bron la Marche citoyenne pour l’accueil des migrants, elle-même partie de Vintimille en Italie le 30 avril pour rejoindre la ville de Douvres en Grande-Bretagne le 8 juillet. Une manifestation organisée par l’association calaisienne L’Auberge des migrants.

 

Les revendications de la marche ? Les militants demandent la liberté de circulation et d’établissement des migrants en France comme sur l’ensemble de l’Europe, l’ouverture de centres d’accueil inconditionnels ainsi que l’annulation du “délit de solidarité” et de la nouvelle loi du gouvernement sur le droit d’asile. Mais la Marche Grenoble-Lyon veut également faire entendre « les luttes locales de Grenoble ».

 

 

Une première étape au gymnase et à l’Hôtel de ville de Rives

 

C’est la ville de Rives qui accueillera la première étape de la Marche Grenoble-Lyon, au soir du lundi 21 mai. La municipalité rivoise met ainsi à disposition son gymnase pour héberger les marcheurs. « Désireuse de soutenir cette initiative citoyenne, la Ville de Rives lui ouvrira également les portes de l’hôtel de ville pour l’organisation d’une conviviale soirée d’information » à partir de 20 heures, indiquent encore les organisateurs.

 

En décembre 2017 déjà et sous la neige, des Grenoblois manifestaient leur solidarité vis-à-vis des migrants. © Manuel Palvard - Place Gre'net

En décembre 2017 déjà et sous la neige, des Grenoblois manifestaient leur solidarité vis-à-vis des migrants. © Manuel Palvard – Place Gre’net

 

Le collectif espère en effet profiter de son périple pour créer des temps d’échange et de rencontres sur la question de l’accueil des migrants. « Le but étant de pouvoir trouver des problématiques communes ou encore de créer du réseau entre les associations et/ou collectifs », précise-t-il. À Rives, il sera ainsi rejoint par des associations comme SolidaRives, Grand-Lemps Solidaire ou encore le Forum citoyen renageois.

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
881 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.