La ville de Grenoble organise une randonnée pédagogique sur le pastoralisme à la Bastille

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO – La Ville de Grenoble organise, dans le cadre d’une fête autour du pastoralisme, un pique-nique suivi d’une randonnée pédagogique au départ de la Bastille, ce dimanche 13 mai. L’objectif ? Accompagner Xavier Beaufils, « le berger de la Bastille » et son troupeau qui, après près d’un mois d’éco-paturage sur les flancs du mont Jalla, repartira vers la Chartreuse pour retrouver un peu de fraîcheur.

 

 

La Ville de Grenoble organise, ce dimanche 13 mai, un pique-nique suivi d’une randonnée pédagogique sur le thème du pastoralisme sur le site de la Bastille.Eco-pâturage sur la Bastille. © Ville de Grenoble

Eco-pâturage sur la Bastille. © Ville de Grenoble

Pour conclure de manière ludique et pédagogique quatre après-midi de fête organisées à la Bastille autour du thème du pastoralisme et plus précisément de l’éco-pastoralisme, la Ville de Grenoble organise, ce dimanche 13 mai, un pique-nique convivial suivi d’une randonnée sur les flancs du mont Jalla qui domine la ville.

 

Tout comme l’année dernière, la Ville de Grenoble a mis diverses parcelles de la Bastille à la disposition de Xavier Beaufils, éleveur à Quaix-en-Chartreuse. Sur le site depuis le 15 avril, celui-ci a ainsi pu faire profiter précocement les animaux de son troupeau (quinze moutons de race Grivette, une dizaine d’agneaux et cinq chèvres du Rove) de réserves de nourriture, avant que les pâtures situées sur sa commune ne soient disponibles.

 

Cette randonnée donne par ailleurs l’occasion à ceux qui le souhaitent d’accompagner le berger et son troupeau pour leur départ vers la Chartreuse, où ils retrouveront de l’herbe tendre et un peu de fraîcheur.

 

 

Un pique-nique et le choix entre deux parcours

 

Deux parcours sont proposés, en présence de Christophe, accompagnateur montagne. Ce dernier « pourra évoquer le territoire de la Chartreuse, la faune et la flore locale, la problématique loup – troupeau, la cohabitation et la place de l’homme en montagne », indique la Ville de Grenoble.

 

Xavier Beaufils, berger Quaix-en-Chartreuse © Grenoble-Bastille

Xavier Beaufils, berger à Quaix-en-Chartreuse © Grenoble-Bastille

Le premier parcours, destiné aux familles et aux enfants, permettra de progresser jusqu’au mont Jalla, où l’ensemble du groupe s’arrêtera pour pique-niquer. Attention, ce parcours n’est pas accessible aux poussettes et aux enfant de moins de 7 ans. Il faudra compter environ une heure pour la montée et 45 minutes pour la descente qui se fera en autonomie.

 

Le second parcours, plus spécifiquement réservé aux adultes et aux enfants familiarisés avec la randonnée, démarrera juste après le pique-nique et devrait durer entre une heure et une heure trente. Objectif : rallier le lieu-dit le Mas Caché sur la commune de Saint-Martin-le-Vinoux pour laisser ensuite Xavier Beaufils continuer son chemin avec son troupeau. Pour le retour, le groupe sera raccompagné jusqu’au Fort de la Bastille par Christophe, l’accompagnateur en montagne.

 

 

Quatre heures de marche pour 10 kilomètres et 460 mètres de dénivelé

 

Au total, compter environ quatre heures de marche au maximum – hors pause pique-nique – selon le niveau du groupe et les conditions météo. La distance parcourue sera de 10 km aller-retour, avec 450 mètres de dénivelé positif. Aucune inscription n’est nécessaire et l’animation est offerte. Il faut juste venir avec son pique-nique, de quoi se couvrir et des chaussures de montagne adaptées.

 

La Ville de Grenoble organise, ce dimanche 13 mai, un pique-nique suivi d’une randonnée pédagogique sur le thème du pastoralisme sur le site de la Bastille.Chien de berger © Grenoble-Bastille

Chien de berger © Grenoble-Bastille

 

Depuis 2014, le service Espaces verts de la Ville de Grenoble met en œuvre une démarche d’éco-pâturage sur le site de la Bastille. Cette pratique consiste à utiliser des animaux brouteurs pour l’entretien de surfaces enherbées, indispensable pour lutter contre l’emprise progressive de la végétation “arbustive” qui nuirait à la biodiversité. En limitant les broussailles, cela permet également de réduire les risques d’incendie.

 

 

JK

 

 

commentez lire les commentaires
1794 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.