CVCM : la poursuite des travaux va modifier les conditions de circulation à Grenoble

sep article

FOCUS – L’année 2018 va être marquée par la poursuite des travaux concernant le réseau de chauffage urbain, le rehaussement du passage souterrain Malakoff – Valmy ainsi que les premiers aménagements définitifs du projet Cœur de ville – cœur de métropole (CVCM). Ce qui n’est pas sans conséquences sur la circulation dans Grenoble. Pour autant, la Métropole, le SMTC et la Ville de Grenoble l’assurent, l’accessibilité du centre-ville sera préservée « pour maintenir son dynamisme et sa vitalité commerciale ».

 

 

uneillutration2coeurdevillecoeurdemetropoledr

Fonctionnement de la partie Nord des Boulevards Rey-Agutte-Sembat-Lyautey

« Une circulation automobile limitée, des déplacements en transports en commun et à vélos plus simples, des circulations piétonnes plus agréables. Tel sera, demain, le fonctionnement des boulevard Édouard Rey – Agutte Sembat et maréchal Lyautey. En attendant, place aux travaux ! », annoncent conjointement la Métropole, la Ville de Grenoble et le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC).

 

Les collectivités et l’établissement public impliqués prennent les devants pour limiter les conséquences sur la circulation de la poursuite des travaux sur ces axes. Des chantiers qui vont concerner le réseau de chauffage urbain, le rehaussement du passage souterrain Mlakoff – Valmy et les premiers aménagements définitifs de Cœur de ville – cœur de métropole (CVCM).

 

Anticipant une prévisible grogne, la Métropole, la Ville et le SMTC l’assurent, « l’accessibilité du centre-ville sera maintenue ». Notamment en valorisant le commerce de proximité et en accordant aux commerçants les plus touchés une « exonération exceptionnelle des droits de voirie ».

 

 

« Les riverains sont invités à stationner dans les rues adjacentes »

 

En 2017, une première phase de travaux de rénovation des réseaux de chauffage urbain, d’assainissement, d’électricité et d’eau potable s’est déroulée entre la rue François-Raoult et la rue Clôt Bey. Ces opérations ont repris en mars 2018 sur la partie nord, entre la rue Clôt Bey et le quai Créqui puis sur la partie sud, entre la rue François Raoult et le carrefour Chavant. La première phase portant sur la rénovation des branchements d’eaux usées et le renouvellement des conduites de chauffage urbain devrait s’achever le 29 juin 2018*.

 

La phase 1 des travaux. © Grenoble-Alpes Métropole

Cliquer pour agrandir. La phase 1 des travaux. © Grenoble-Alpes Métropole

 

Durant cette période, la circulation sera maintenue sur les deux voies de circulation du boulevard Édouard Rey, tandis que le stationnement sera supprimé de part et d’autre de la voie. Quid des riverains ? « Ils sont invités à stationner dans les rues adjacentes pendant les travaux », préconisent les collectivités.

 

La phase 2 des travaux. © Grenoble-Alpes Métropole

Cliquer pour agrandir. Phase 2 des travaux. © Grenoble-Alpes Métropole

Pour autant, là ne s’arrêtent pas les interventions sur les branchements des eaux usées du boulevard Édouard Rey. Une deuxième phase recouvrant la première a déjà commencé début mai pour se terminer elle aussi le 29 juin. Sur le boulevard, il ne sera possible de circuler que sur une voie et le stationnement sera interdit sur les « zones de travaux ».

 

 

Les lignes C1, C4 et 13 seront déviées et des arrêts provisoires créés

 

Quant aux conditions de circulation sur le boulevard Agutte Sembat, elles demeureront inchangées pendant le renouvellement des conduites de chauffage urbain – la troisième phase des travaux – qui va se poursuivre jusqu’au 29 juin.

 

Lors de la quatrième phase, consistant au renouvellement des conduites de chauffage urbain sur le boulevard Maréchal Lyautey, du 14 mai au 14 septembre 2018, on ne pourra circuler qu’en sens unique dans la direction Chavant – Hoche. Cette disposition concernera également les bus et il ne sera possible de stationner que sur le côté Poste principale.

 

Les accès à la rue Beccaria seront ponctuellement fermés. Même chose pour la rue Tartari entre la rue Saint-Joseph et le boulevard Lyautey dans les deux sens du 14 au 17 mai, puis uniquement vers rue Hoche du 17 mai au 14 septembre, période durant laquelle pourra être empruntée une déviation par la rue Beyle Stendhal.

 

La circulation des bus sera également modifiée. Celle des bus C1, C4 et 13 sera maintenue dans le sens Chavant – Lesdiguières. Dans l’autre sens, en revanche, ainsi que l’annonce la Tag, les bus seront déviés du 14 mai jusqu’à la fin décembre.

 

Avec pour conséquence la création d’arrêts de bus provisoires. Mais tout a été prévu. Les usagers seront informés via des panneaux d’information disposés à chaque arrêt et à l’intérieur des bus des lignes concernées. L’autorité de transport signale par ailleurs que le parking-relais Vallier – Catane, fermé durant plusieurs mois suite à un incendie, ouvre à nouveau à partir du lundi 14 mai.

 

 

Boulevards Agutte Sembat et Lyautey : des aménagement prévus durant un an

 

Enfin, la cinquième phase des travaux concerne l’aménagement définitif du bd Lyautey et du bd Agutte-Sembat, entre la rue Hoche et la rue Lesdiguières. Elle débutera en septembre pour une livraison en décembre 2018. Les travaux se poursuivront ensuite sur le reste du bd Agutte Sembat et une partie du bd Rey, jusqu’à mi-2019. La plantation des arbres aura lieu à l’automne 2019.

 

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

La circulation se fera en sens unique dans le sens Chavant – Hoche. Les automobilistes devront utiliser les itinéraires alternatifs signalés par des panneaux jaunes et emprunter le bd Lyautey uniquement pour accéder au parking Chavant, à la rue de Strasbourg ou à la place de Metz. L’accès au parking Hoche se fera depuis la place Gustave Rivet, le bd Gambetta et la rue Hoche. La circulation des vélos sera quant à elle déviée par la rue de Strasbourg.

 

 

Des travaux pour rehausser le passage souterrain Malakoff – Valmy

 

« Engagé dans une politique volontariste en matière d’amélioration de la qualité de l’air, le SMTC a choisi d’acquérir des bus hybrides ou au gaz pour renouveler sa flotte de véhicules », avaient annoncé la Métropole et le SMTC. Le hic c’est que ces nouveaux équipements se caractérisent par une hauteur supérieure à celle des bus diesel. Problème… Pour permettre la mise en circulation de ces nouveaux bus sur les lignes 12, 14 et 15, des travaux de rehaussement du passage souterrain Malakoff-Valmy, situé sous le bd Jean-Pain, seront réalisés de septembre 2018 à mai 2019.

 

Un Irisbus Agora GNV sur la ligne 13 de la TAG (Grenoble), à son terminus Grenoble

Un Irisbus Agora GNV sur la ligne 13 de la Tag (Grenoble), à son terminus Grenoble – 3 Dauphins – © Matthieu Riegler, CC-BY

Là aussi, les conditions de circulation vont changer à partir du 28 août 2018 et durant toute la durée les travaux. C’est ainsi que la circulation sera fermée au niveau du passage souterrain
Malakoff – Valmy et que seront mis en place des itinéraires de déviation afin de préserver la circulation entre le sud-est de l’agglomération et le centre-ville.

 

L’accès au pont de Savoie restera inchangé tandis qu’une deuxième voie sera créée pour tourner à gauche en direction de l’avenue du 19 mars 1962. De quoi rejoindre Saint-Martin-d’Hères et le quartier Clémenceau à Grenoble. L’itinéraire sera le même en sens inverse. Qu’en est-il des bus circulant sur le secteur ? Les lignes 12, 14 et 15 seront déviées et, là aussi, des arrêts provisoires seront mis en place, dès le mois d’août.

 

 

Allègement des droits de voirie pour les commerçants les plus touchés

 

« Avec plus de 1 500 commerces en centre-ville et un taux de vacance commerciale en baisse, Grenoble se classe parmi les centres-ville les plus dynamique de France », arguent de concert Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble et le SMTC. Qui mettent en avant leur volonté d’apporter un soutien tout particulier aux acteurs économiques en période de travaux, notamment en valorisant le commerce de proximité et en leur accordant quelques facilités.

 

Rue Lafayette. © Véronique Magnin - Place Gre'net

Rue Lafayette. © Véronique Magnin – Place Gre’net

« Faire du shopping en centre-ville, c’est facile ! », vante le dépliant élaboré en concertation avec Label ville, le groupement des unions commerçantes de Grenoble. L’objectif ? « Fournir aux usagers des informations pratiques pour venir en voiture et stationner facilement dans les parkings couverts et en enclos non loin du centre-ville, ou dans les parking-relais connectés aux lignes de transports en commun ».

 

Mais ce n’est pas tout. La Métropole et le SMTC ont aussi apporté leur soutien matériel et financier à Label Ville pour la réalisation d’un tramway sérigraphié à l’effigie des commerçants grenoblois pour contribuer au rayonnement du commerce de proximité. Ce tram circule actuellement sur la ligne A mais il servira également de support à des activités d’animation tout au long de l’année.

 

Le tramway aux couleurs des commerçants. © Label ville

Le tramway aux couleurs des commerçants. © Label ville

Enfin, « attachée à préserver et à développer le dynamisme économique du territoire », Grenoble-Alpes Métropole a décidé, le 10 novembre 2017, du principe d’une « exonération de la redevance d’occupation du domaine public pour les commerçants implantés dans les zones de travaux les plus conséquentes du projet Cœurs de Ville – Cœurs de Métropole – Grenoble ». Une mesure qui permettra aux commerçants de bénéficier d’un allègement provisoire des droits de voirie.

 

Joël Kermabon

 

 

* Les dates indiquées sont susceptibles d’évoluer en fonction des aléas climatiques ou de chantier.

 

 

Quels seront les nouveaux aménagements ainsi planifiés ?

 

La nouvelle configuration du bd Maréchal Lyautey prévoit une voie de bus dans chaque sens, une voie de circulation tous véhicules entre le carrefour Chavant et la rue Hoche et un axe Chronovélo, au centre de la chaussée « pour des itinéraires sécurisés et plus confortables », promettent les protagonistes du projet.

 

Pour ce qu’il retourne du bd Agutte Sembat, une voie de circulation dans chaque sens sera réservée aux bus, aux taxis, aux habitants et commerçants du boulevard et à leurs livreurs, aux véhicules de sécurité, d’urgence et aux services urbains dans le cadre de la Zone à trafic limité (ZTL). Les trottoirs seront élargis et végétalisés pour offrir aux piétons des cheminements plus agréables. Sans oublier un nouvel axe Chronovélo.

 

 

commentez lire les commentaires
4819 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. On peut difficilement échouer plus lamentablement. CVCM devait faire grimper le nombre des vélos de +171%. Résultat : +5% et aucun sur la fameuse autoroute à vélos d’Agutte Sembat. Par contre, ce qui grimpe c’est les embouteillages et la pollution ! Il faudrait proposer CVCM au Guinness Book des records, dans l’une ou l’autre des catégories gros mensonges, ou plantage idéologique, ou incompétence crasse.

    sep article
  2. Je ne voyais pas ce qu’était ce « passage souterrain Malakoff – Valmy » qui devait être « rehaussé »…
    J’ai compris qu’il s’agissait d’une passerelle, un passage aérien et non souterrain…

    sep article
    • JK

      12/05/2018
      23:03

      Bonsoir

      Le communiqué de presse parle bien de «[..] travaux de rehaussement du passage souterrain Malakoff-Valmy, situé sous le boulevard Jean Pain »

      sep article
  3. Comme signalé à la rédaction, gros manque de rigueur dans l’article notamment sur les noms des lignes des bus et des arrêts. Et il reste des coquilles. L’article n’a pas dû être relu.

    sep article
    • JK

      09/05/2018
      23:21

      Bonsoir,
      Pourriez-vous être plus précis ? Notamment concernant les noms des lignes de bus qui sont strictement ceux qui nous ont été fournis par le SMTC. Quant aux arrêts, aucun n’est mentionné dans l’article.

      sep article
  4. Il est peut être temps que les très vieux réseaux d’eau et de chauffage soient rénovés. Il n’y a pas de chantiers sans gêne, je ne vois pas comment ils auraient pu être rénovés tout en maintenant la circulation.
    C’est justement à la fin des travaux de rénovation que l’on pourra juger de l’opportunité des rues réservées aux bus, aux vélos et aux piétons.
    C’est mon avis et je le partage 😉

    sep article
  5. Une autoroute à vélos sur lyautey et agutte sembat ou quasiment aucun vélo ne passe naturellement, cherchez l’erreur!

    Et ce qu’assure les promoteurs du projet, Municipalite Piolle en tête, ne rassurent qu’eux mêmes, et encore.

    En attendant, la pollution augmente depuis avril 2017, les nuisances ne se comptent plus, une réussite!

    sep article
  6. Attendez-vous à encore plus de pollution et de congestion!

    A moins que le Tribunal Administratif, qui a intérêt à faire fissa pour juger le recours de Grenoble à Coeur parce qu’au fond il n’a jamais été retiré, n’annule tout cela.

    Ca va être très drôle d’analyser les relevés de pollution d’Atmo Air Rhône Alpes.

    sep article