Pendant des années, Ecopla a servi de vache à lait à Bawtry Investisment. Asséchée, la société iséroise a été liquidée. Et est aujourd'hui condamnée.

Ecopla condamnée pour licenciement injustifié ou l’histoire d’une vache à lait, asséchée puis liquidée

Ecopla condamnée pour licenciement injustifié ou l’histoire d’une vache à lait, asséchée puis liquidée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Ecopla et sa maison-mère Nicholl Food Packaging ont été condamnées par le tribunal des Prud’hommes de Grenoble à payer 2,2 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir licencié sans cause réelle ni sérieuse quarante-sept de leurs salariés en 2015 et 2016. Pendant des années, la société iséroise a servi de vache à lait au groupe et ses filiales. Jusqu’à être asséchée puis liquidée en trois petites semaines.

 

 

Rassemblement devant l'usine Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze en Isère. DR

Rassemblement devant l’u­sine Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze en Isère en décembre 2016. DR

La société Ecopla et sa mai­son mère, Nicholl Food Packaging (NFP) ont été condam­nés le 27 avril par le tri­bu­nal des Prud’hommes de Grenoble à ver­ser cha­cune 1,1 mil­lion d’eu­ros de dom­mages et inté­rêts à qua­rante-sept de leurs ex-sala­riés de l’u­sine de Saint-Vincent de Mercuze en Isère*.

 

Le tri­bu­nal a rejeté le motif éco­no­mique et jugé que les ex-Ecopla avaient été licen­ciés « sans cause réelle et sérieuse », le conseil n’hé­si­tant pas à par­ler de « légè­reté blâ­mable » des deux employeurs co-res­pon­sables de la situa­tion. En mai 2015 puis en avril 2016, les sala­riés avaient fait l’ob­jet de pro­cé­dures de licen­cie­ment éco­no­mique alors que leur société, unique usine de pro­duc­tion de bar­quettes alu pour l’a­gro-ali­men­taire en France, pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire, avait été liqui­dée manu mili­tari trois semaines plus tard.

 

 

Nicholl Food Packaging, la maison-mère, affichait 65 millions d’euros de dettes

 

Ecopla cou­pable ? Elle n’est pas la seule à por­ter le cha­peau. Propriété du groupe Pechiney, Ecopla France avait été rache­tée par Nicholl Food Packaging (NFP) en 1996. Elle-même rache­tée en 2012 par le groupe bri­tan­nique Bawtry Investisment. Elle et son pas­sif… En 2007, NFP affi­chait déjà 65 mil­lions d’eu­ros de dettes.

 

Confrontée à de grosses dif­fi­cul­tés de tré­so­re­rie, Ecopla ne pou­vaient plus payer ses four­nis­seurs de métal. Les der­niers temps, la société isé­roise per­dait 200 000 euros par mois. En 2015, le trou dans les caisses attei­gnait même 1,39 mil­lion d’eu­ros. Comment en est-elle arri­vée là ?

 

Ecopla. Christophe Chevalier et François Ruffin. 20 octobre 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Les ex-Ecopla ras­sem­blés devant le tri­bu­nal de com­merce sou­te­nus par François Ruffin, 20 octobre 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 65 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) n'est pas propriétaire des murs dans lesquels il exerce son activité. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Un an après la reprise du GHM par le groupe Avec, direction et opposants s’affrontent sur le bilan

DÉCRYPTAGE - Un an après la reprise du Groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble par le groupe Avec (ex-Doctegestio), son président Bernard Bensaid et le Lire plus

Pancarte "Ils ne sont grands que si nous sommes à genoux" pendant un rassemblement devant le tribunal de Grenoble le 30 juin 2021(c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Rassemblement en soutien aux « décrocheuses de portrait » devant le tribunal de Grenoble

REPORTAGE - Des militants d'Alternatiba et d'ANV-COP21 se sont réunis ce mercredi 30 juin 2021 devant le tribunal de Grenoble. Objectif : soutenir Anne-Marie, Lucie Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs : le ministre de l’Agriculture obligé de communiquer ses échanges avec Pierre & Vacances

  FIL INFO - Le projet de Center parcs de Roybon a beau être définitivement enterré, le dossier continue de suivre son cours devant la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
En Auvergne Rhône-Alpes, les élus se renvoient la patate chaude de la gestion d’Erai

  FLASH INFO - En Auvergne Rhône-Alpes, le dossier Erai, du nom de cette agence économique née en 1987 de l'initiative du conseil régional pour aider Lire plus

Abus de biens sociaux : l’ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales relaxée, les faits étant prescrits

  EN BREF - L'ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales de l'agglomération grenobloise a été relaxée du chef d'abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Après les Prud’hommes, le tribunal correctionnel reconnaît le harcèlement moral sur Laëtitia Rabih

  FLASH INFO - L'ex-président de la Mutuelle de France des hospitaliers (MFH) Ruben Garcia a été jugé personnellement coupable, entre 2013 et 2014, de Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin