Rassemblement contre la présence de l’extrême droite ce samedi 7 avril à Grenoble

sep article



FIL INFO – Le collectif Ras L’Front Isère, en soutien du Collectif de lutte antifasciste Grenoble Isère, appelle à un rassemblement rue Félix-Poulat à Grenoble ce samedi 7 avril.  Objectif : marquer leur opposition à une extrême droite cherchant, selon eux, à s’ancrer dans la cuvette grenobloise. La date n’est pas le fruit du hasard puisque c’est celle qu’ont choisie Les Patriotes pour leur « marche pour la France » dans plus de trente villes de France. Mais pas à Grenoble…

 

 

Le Réseau de lutte antifasciste - Grenoble appelle à un rassemblement ce 7 avril pour s'opposer à l'ancrage de l'extrême droite dans la cuvette grenobloise © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Dans un contexte d’implantation de l’extrême droite dans de nom­breuses villes […], deux visages de l’extrême droite se retrouvent à Grenoble, une extrême droite popu­liste et “sociale” et la tra­di­tion­nelle extrême-droite réac­tion­naire et anti­sé­mite. »

 

C’est ainsi que le col­lec­tif Réseau de lutte contre le fas­cisme Grenoble – Isère (RLF) intro­duit son appel à un ras­sem­ble­ment ce samedi 7 avril, rue Félix Poulat à 10 heures. Il entend réagir contre ce qu’il estime être « une bana­li­sa­tion de l’implan­ta­tion de l’ex­trême droite dans la cuvette gre­no­bloise ». Un appel éga­le­ment relayé sur le site Indymedia Grenoble ainsi que sur dif­fé­rents comptes Facebook ou Twitter appa­ren­tés ou proches du col­lec­tif anti­fas­ciste.

 

 

« Ni patriote, ni antisémite, Grenoble est et restera antifasciste ! »

 

Pourquoi cette date du 7 avril ? Parce qu’a­près avoir annulé, en rai­son de l’at­ten­tat de Carcassonne, leur “Marche pour la France” ini­tia­le­ment pré­vue le 24 mars, Les Patriotes, le parti dirigé par Florian Philippot, appelle à une nou­velle marche ce 7 avril un peu par­tout en France.

 

Le col­lec­tif compte bien se sai­sir de cette occa­sion pour ne pas lais­ser les troupes “patriotes” menées loca­le­ment par Mireille d’Ornano, s’emparer de la rue. « L’extrême-droite ne s’implantera pas ! Ni patriote, ni anti­sé­mite, Grenoble est et res­tera anti­fas­ciste ! », tonne le col­lec­tif.

 

Le Réseau de lutte antifasciste - Grenoble appelle à un rassemblement ce 7 avril pour s'opposer à l'ancrage de l'extrême droite dans la cuvette grenobloise © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Considéré, par cer­tains, comme une scis­sion à la gauche du FN du fait de son oppo­si­tion aux dif­fé­rentes lois Travail, il pro­meut en fait une poli­tique encore plus sécu­ri­taire, mili­ta­ri­sée et raciste que celle menée actuel­le­ment par le gou­ver­ne­ment Macron », fus­tige Ras L’Front.

 

Pour autant, les orga­ni­sa­tions anti­fas­cistes seront pri­vées de leur os à ron­ger. Et pour cause, il n’y aura pas de marche des Patriotes à Grenoble ce pro­chain samedi. C’est du moins ce qu’an­noncent les ins­tances isé­roises du parti de Florian Philippot. « Nous ne pou­vons pas pour des rai­sons logis­tiques et d’ab­sence de Mireille d’Ornano l’or­ga­ni­ser sur Grenoble », nous ont-elles confirmé ce jeudi 5 avril.

 

JK

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2710 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.