Fontaine épinglée par les magistrats financiers : des habitants réclament des comptes

sep article

FIL INFO – Alors que la chambre régionale des comptes a épinglé la gestion de la commune de Fontaine et que le parquet national financier s’intéresse à la formation des élus de la majorité municipale, des habitants réclament plus de transparence. Une dizaine d’entre eux viennent de monter un collectif.

 

 

Les formations dispensées aux élus communistes de Fontaine ont-elle servi à financer le PCF ? Une enquête préliminaire a été ouverte par le PNF.À Fontaine, une dizaine d’habitants se sont regroupés dans un collectif* pour réclamer plus de transparence dans l’utilisation de l’argent public, alors que la gestion de cette commune de la banlieue grenobloise vient d’être épinglée par la chambre régionale des comptes avant d’intéresser le parquet national financier.

 

Dans un rapport publié en août dernier, les magistrats lyonnais avaient pointé les multiples erreurs et négligences, tant du côté de la gestion du personnel que de la commande publique. Trois millions d’euros de marchés avaient notamment été passés de manière irrégulière auprès d’une quinzaine de prestataires.

 

Quel usage est-il fait de l’argent public ? C’est la question que se posent également des magistrats parisiens. Le parquet national financier a de son côté ouvert une enquête préliminaire pour faire la lumière sur le financement du parti communiste français via notamment le Cidefe, le centre de formation des élus du PCF. Un Cidefe à qui la commune de Fontaine aurait surfacturé un certain nombre de sessions de formations.

 

 

Un collectif qui se veut apolitique

 

Cette gestion pour le moins opaque a interpellé des habitants de la commune. « Notre collectif ne représente aucun courant politique, il est simplement constitué de Fontainois soucieux de savoir ce qu’il advient de leurs contributions et de leurs impôts », souligne le collectif dans un communiqué.

 

Eux réclament au maire Jean-Paul Trovéro d’expliquer les 64 000 euros de formations payées au Cidefe et non réalisées. Ils demandent aussi que soient rendues publiques toutes les informations et les réponses concernant le rapport de la chambre régionale des comptes de 2017 quant aux heures supplémentaires non réalisées par des agents mais payées par la commune, l’utilisation abusive des cartes essence et des véhicules municipaux, l’attribution de locaux communaux à moindre coût, des emplois de cabinet supérieurs au nombre légal ou l’attribution d’un logement de fonction à un directeur.

 

PC

 

 

 

commentez lire les commentaires
1562 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.