Le député Olivier Véran veut instaurer des petits-déjeuners gratuits dans les écoles… défavorisées

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Le député de l’Isère Olivier Véran veut instaurer des petits-déjeuners gratuits dans les écoles situées en zones prioritaires, voire en zones rurales, pour que les enfants n’arrivent plus en classe le ventre vide. Ce qui pré-suppose que tous les élèves défavorisés soient scolarisés dans ces établissements… Un premier pas ?

 

 

Le député de l'Isère Olivier Véran à l'Assemblée nationale

Le député de l’Isère Olivier Véran à l’Assemblée natio­nale © DR

Le député de l’Isère Olivier Véran veut mettre en place des petits-déjeu­ners gra­tuits pour les élèves sco­la­ri­sés en zones prio­ri­taires, voire en zones rurales. C’est le sens de la pro­po­si­tion que le député LREM doit faire ce jeudi 15 mars à la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

 

Objectif pour Olivier Véran ? Que les enfants n’ar­rivent plus à l’é­cole le ventre vide. On estime en effet aujourd’­hui à trois le nombre d’é­lèves par classe qui ne prennent pas de petits-déjeu­ners avant de com­men­cer les cours.

 

Le député LREM, éga­le­ment rap­por­teur de la com­mis­sion des affaires sociales, espère y mettre un terme en pro­po­sant la mise en place d’un fonds de dota­tion natio­nal abondé à hau­teur d’en­vi­ron 10 mil­lions d’eu­ros, a‑t-il expli­qué au micro de RMC. Soit 2 000 à 5 000 euros par école. Un temps, pris sur le temps sco­laire (de 8 h 30 à 9 heures), qui pour­rait ser­vir éga­le­ment d’é­change sur la citoyen­neté a notam­ment argu­menté le par­le­men­taire. Le député craint-il une levée de bou­cliers du corps ensei­gnant ?

 

 

Plus d’argent pour les cantines également

 

 

Olivier Noblecourt, ex-conseiller municipal socialiste de Grenoble, est désormais délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. © Nils Louna

Olivier Noblecourt, ex-conseiller muni­ci­pal socia­liste de Grenoble, est désor­mais délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la pré­ven­tion et à la lutte contre la pau­vreté des enfants et des jeunes. © Nils Louna

Autre pro­po­si­tion qu’Olivier Véran doit sou­mettre à la ministre : l’aug­men­ta­tion de 17 mil­lions d’eu­ros du fonds natio­nal pour les écoles, afin de per­mettre à tous les enfants défa­vo­ri­sés de béné­fi­cier du tarif social à la can­tine.

 

Ce sont quelques-unes des mesures issues de la réflexion de plu­sieurs groupes de tra­vail dans le cadre de la concer­ta­tion menée par Olivier Noblecourt. L’ex-conseiller muni­ci­pal socia­liste de Grenoble a été, en novembre der­nier, nommé délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la pré­ven­tion et à la lutte contre la pau­vreté des enfants et des jeunes.

 

Objectif ? Réduire les inéga­li­tés. À sup­po­ser que tous les enfants qui ne prennent pas de petit-déjeu­ner soient sco­la­ri­sés en zone prio­ri­taire… Ou vivent à la cam­pagne. À une inter­naute qui lui fai­sait remar­quer un tel rac­courci, le député de l’Isère a sou­li­gné que la mesure avait voca­tion à être élar­gie à d’autres écoles. Les 10 mil­lions d’eu­ros n’y suf­fi­ront alors pas…

 

PC

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2079 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. (a) prendre un petit déjeu­ner n’est pas for­cé­ment néces­saire, cela dépend du méta­bo­lisme
    (b) on va donc faire arri­ver les enfants encore plus tôt ?
    © c’est par­fai­te­ment stu­pide comme mesure et stig­ma­ti­sant

    On voit encore des mesures débiles pour « réduire » les inéga­li­tés de façade sans bien sûr s’at­ta­quer au fond du pro­blème… On pré­fère sup­pri­mer l’ISF.

    Quant à M. Noblecourt, l’au­dit du CCAS par la CRC ne devant pas tar­der, on aura une meilleure idée de sa ges­tion…

    sep article
    • PC

      15/03/2018
      18:11

      Comme pré­cisé dans l’ar­ticle, le petit-déjeu­ner est prévu sur le temps sco­laire.

      sep article