Réaménagement A480-Rondeau : le rapport de la commission d’enquête sera rendu public fin mars

sep article

FIL INFO – Le rapport de la commission d’enquête sur le réaménagement de l’A480 et du Rondeau a été remis lundi 12 mars. Il sera rendu public d’ici une quinzaine de jours. Une première étape. Car d’autres enquêtes sont déjà sur les rails. Objectif : la déclaration d’utilité publique fin 2018 pour un début des travaux dès 2019.

 

L'A480 est bouchée à plusieurs heures de la journée © Manu Pavard

L’A480 est bou­chée à plu­sieurs heures de la jour­née.

La com­mis­sion d’en­quête char­gée de se pro­non­cer sur le pro­jet du réamé­na­ge­ment de l’A480 et du Rondeau a remis, lundi 12 mars, son rap­port au pré­fet de l’Isère. Ce rap­port devrait être rendu public d’ici une quin­zaine de jours, comme le veut la pro­cé­dure, et sera consul­table pen­dant un an.

 

Fin mars, on saura si les trois com­mis­saires-enquê­teurs se sont pro­non­cés favo­ra­ble­ment, défa­vo­ra­ble­ment ou encore favo­ra­ble­ment avec réserves ou recom­man­da­tions, à la fois sur le pro­jet de réamé­na­ge­ment de l’A480 porté par Area et sur celui du Rondeau porté par l’État. Cela reste néan­moins qu’un avis, sur lequel se basera le pré­fet pour déli­vrer la décla­ra­tion d’u­ti­lité publique (DUP) d’ici la fin de l’an­née.

 

 

L’arrêté préfectoral signant la déclaration d’utilité publique attendu en novembre

 

Pendant deux mois, cette DUP pourra alors faire l’ob­jet de recours conten­tieux devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. « L’utilité publique d’une opé­ra­tion ne peut en effet être décla­rée que si les atteintes à la pro­priété pri­vée, le coût finan­cier et éven­tuel­le­ment les incon­vé­nients d’ordre social et les atteintes à d’autres inté­rêts publics qu’elle entraîne ne sont pas exces­sifs eu égard à l’intérêt qu’elle pré­sente, sou­lignent les ser­vices de la pré­fec­ture. Au titre des avan­tages, sont mis en avant l’intérêt de l’opération, ou les gains qui en résultent, notam­ment du point de vue éco­no­mique. Au titre des incon­vé­nients, sont exa­mi­nés les atteintes de nature sociale, éco­no­mique, fon­cière ou envi­ron­ne­men­tale, ainsi que le coût de l’opération. »

 

A480

A480 © Area

Les pro­cé­dures n’en sont pas finies pour autant. Cette pre­mière enquête publique bou­clée, deux autres vont suivre ce prin­temps. La pro­cé­dure d’en­quête par­cel­laire devra déter­mi­ner quelles par­celles doivent être acquises pour réa­li­ser le pro­jet. À la suite de quoi, les acqui­si­tions se régle­ront à l’a­miable ou par expro­pria­tion.

 

Le pro­jet doit aussi faire encore l’ob­jet d’une auto­ri­sa­tion envi­ron­ne­men­tale au titre de la loi sur l’eau. L’un dans l’autre, on devrait arri­ver au bout des pro­cé­dures régle­men­taires à la fin de l’an­née pour un début des tra­vaux pré­vus dès 2019 et une fin du chan­tier pro­gram­mée en 2023. Si tout se passe comme prévu.

 

PC

 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1737 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.