Investissements franco-chinois : une élue régionale dénonce le double discours de Laurent Wauquiez

sep article



FIL INFO – En mars 2017, la Région Auvergne Rhône-Alpes investissait 5 millions d’euros dans un fonds de capital-investissement franco-chinois. Alors que des élus s’interrogent quant à la politique de Laurent Wauquiez vis-à-vis des investisseurs chinois en France, le vrai marché que le président de région convoite, estime Corinne Morel-Darleux (RCES) est celui du ski et des JO 2022.

 

 

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Laurent Wauquiez, pré­sident de la Région Auvergne Rhône-Alpes, tient-il un double dis­cours vis-à-vis des inves­tis­seurs chi­nois ? Peut-on à la fois s’é­mou­voir que des fleu­rons indus­triels comme PSA ou la Compagnie des Alpes soient ven­dus aux Chinois et inves­tir à leurs côtés pour espé­rer avoir une part du gâteau sur un mar­ché en plein boom ?

 

Voilà donc que resur­git, au détour d’un article paru dans le Journal du dimanche ce 25 février, l’au­to­ri­sa­tion don­née en… mars 2017 en com­mis­sion per­ma­nente du conseil régio­nal – c’est-à-dire sans débats – d’in­ves­tir 5 mil­lions d’eu­ros dans le fonds de capi­tal-inves­tis­se­ment Sino-French Innovation.

 

Lancé par Cathay Capital en 2015, celui-ci est pro­priété de l’homme d’af­faire chi­nois Mingpo Cai. Objectif de l’o­pé­ra­tion, selon le cabi­net de Laurent Wauquiez inter­rogé par l’heb­do­ma­daire : « faci­li­ter l’im­plan­ta­tion de PME locales en Asie »*.

 

Rien d’illé­gal à cela. Sauf que Laurent Wauquiez s’a­don­ne­rait à un curieux mélange des genres, mêlant étroi­te­ment poli­tique et éco­no­mie. C’est en tout cas ce que dénonce la conseillère régio­nale Corinne Morel-Darleux (RCES) sur un blog hébergé par Médiapart.

 

 

Les réseaux d’affaires au cœur du dossier Cathay Capital

 

Dans Cathay Capital, « on y trouve par exemple Bruno Bézard, ancien ambas­sa­deur de France à Pékin, qui a rapi­de­ment quitté son poste de chef du Trésor sous la pré­si­dence Hollande, après à peine deux ans de ser­vice pour filer direc­te­ment chez Cathay Capital », sou­ligne l’é­lue issue des rangs du Parti de gauche et qui a mené son enquête.

 

« Ou encore Xavier Fontanet, ancien PDG d’Essilor et sou­tien d’Alain Juppé, invité en 2013 par Laurent Wauquiez à ani­mer un sémi­naire de l’UMP sur le cam­pus d’HEC, qui est l’homme qui a obtenu que le FSI, le Fonds stra­té­gique d’in­ves­tis­se­ment créé par Sarkozy en 2008, inves­tisse dans Cathay. Dans l’escarcelle du fonds, se trouvent de nom­breuses entre­prises fran­çaises : Valéo, Yves Delorme, Mauboussin, Dessange, ou encore la marque Biolane. »

 

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne - Rhône-Alpes au salon Mountain Planet. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Laurent Wauquiez, pré­sident de la région Auvergne – Rhône-Alpes au salon Mountain Planet. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

De telles pra­tiques inter­rogent l’é­lue pour qui Laurent Wauquiez ne se conten­te­rait pas de tenir un double dis­cours et aurait retourné sa veste… En 2016, celui-ci s’é­tait en effet élevé contre l’in­ten­tion du géant chi­nois Fosun d’en­trer au capi­tal de la Compagnie des Alpes. Avant de se ravi­ser en février 2017, « à l’occasion d’un dépla­ce­ment offi­ciel en Chine », sou­ligne Corinne Morel-Darleux.

 

 

La Chine, un juteux marché

 

La juteuse pers­pec­tive d’un mar­ché chi­nois du ski en plein boom boosté par les Jeux olym­piques de 2022 a‑t-elle eu rai­son de ses inquié­tudes ? Pour Corinne Morel-Darleux, il n’y a aucun doute là-des­sus, Laurent Wauquiez y ayant vu de poten­tielles oppor­tu­ni­tés pour des entre­prises régio­nales, moyen­nant quelques entre­mises.

 

Les moni­teurs de l’École de ski fran­çais en Chine. © ESF

« Cela explique peut-être la fré­quence des visites et dépla­ce­ments avec la Chine de la Région Auverne Rhône-Alpes », sou­ligne l’é­lue.

 

En sep­tembre 2016, le numéro 3 chi­nois, Dejiang Zhang, se dépla­çait à Lyon. En février 2017, Laurent Wauquiez, escorté d’en­tre­pre­neurs régio­naux, se ren­dait en Chine suivi en mai 2017 par son vice-pré­sident Étienne Blanc. Un voyage à visée éco­no­mique en pleine cam­pagne pré­si­den­tielle qui avait fait l’ob­jet de l’ou­ver­ture d’une enquête pré­li­mi­naire pour détour­ne­ment de fonds publics. Enquête fina­le­ment clas­sée sans suite.

 

« S’il est tou­jours un peu curieux de voir les élus se trans­for­mer en VRP, et l’argent public qui manque tant ailleurs aller au sou­tien d’en­tre­prises pri­vées qui se débrouillent bien par ailleurs, ici le dos­sier devient fran­che­ment gênant », sou­ligne la conseillère régio­nale, qui rap­pelle que la Région a investi 33 mil­lions d’eu­ros dans la neige arti­fi­cielle pour les sta­tions des Alpes. Une bien belle vitrine…

 

PC

 

 

* Les ser­vices de la Région n’a­vaient pas répondu à nos demandes de réac­tions, au moment de la publi­ca­tion de l’ar­ticle.

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2121 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonjour
    Certains médias souffrent d’anevrisme hemis­phe­rique…..
    Les struc­tures sociales nous en par­lons quand ???
    Mais bon il faut bien man­ger.
    BENYOUB.A

    sep article
  2. Et quid des start-up qui finan­cées en France s’empressent d’é­ta­blir leur siège social à Singapour ?

    sep article
  3. Qu’ils sont drôle ces éco­los !

    Non parce que si on regarde les fonds de capi­tal risque pour la tran­si­tion éner­gé­tique, c’est exac­te­ment la même chose…

    Pas pour défendre Wauquiez, mais ren­trer sur le mar­ché chi­nois implique des par­te­naires locaux voir des joint-ven­tures, c’est comme ça depuis des lustres…

    sep article