Touché par une fermeture administrative de deux mois, le bar le Bauhaus lance une collecte en ligne

sep article

FIL INFO – Le bar Le Bauhaus, lieu iconoclaste situé rue Chenoise à Grenoble, a reçu une notification de fermeture administrative de deux mois suite à des nuisances sonores verbalisées en 2017. Une sanction jugée très lourde par l’établissement, qui considère qu’elle met en péril son activité et lance une collecte de soutien en ligne.

 

 

« Une bien lourde sanction », juge Grégory Avril, le propriétaire du Bauhaus. Mercredi 21 février, le bar situé rue Chenoise à Grenoble a reçu une notification de fermeture administrative d’une durée de deux mois, en lien avec des verbalisations survenues en 2017. L’établissement avait en effet été sanctionné pour des nuisances sonores.

 

Bar Le Bauhaus, rue Chenoise © Florent Mathieu - Place Gre'net

Bar Le Bauhaus, rue Chenoise. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Ouvert en 2013, le Bauhaus entend être un lieu décalé, promoteur d’une « diffusion artistique alternative » dans un cadre très marqué par l’école d’art allemande des années 20 du même nom. Le bar propose des soirées musicales variées, des soirées électro ou encore des expositions. Autant d’activités permettant de recevoir des artistes locaux, voire nationaux ou internationaux.

 

 

Une collecte en ligne pour soutenir l’établissement

 

« Malgré toute absence de plainte et d’intervention de la police depuis septembre 2017 », écrit le Bauhaus, la préfecture a donc ordonné une fermeture jusqu’au 21 avril. Une durée qui pourrait être « fatale à la survie du bar », selon son propriétaire Grégory Avril. Qui espère encore pouvoir obtenir une diminution en faisant valoir les « dispositifs mis en place par le bar pour pallier ces nuisances sonores ».

 

À l'intérieur du bar le Bauhaus © Bauhaus

À l’intérieur du bar le Bauhaus © Bauhaus

 

Afin d’atténuer les conséquences financières de cette fermeture administrative, le bar a mis en ligne une collecte de soutien via le site de financement participatif Kisskissbankbank. Objectif : obtenir la somme de 4 000 euros au minimum, ce qui permettrait le maintien de l’activité du lieu, et notamment l’organisation de ses événements gratuits. Une soirée de soutien est également envisagée.

FM

 

 

commentez lire les commentaires
3168 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. sep article
  2. Iconoclaste, c’est vite dit. Certains iconoclastes sont d’un convenu mortel…

    Attention: nous aimons bien les bars, les caf’ conc’ etc. et nous crachons jamais dans un verre!

    Mais une fermeture administrative ne se décide pas à la légère et surtout pas sans motif.

    Est-ce bien légal qu’une entreprise privée, car oui, un bar, même associatif, reste une entreprise privée, lance une collecte de fonds?

    Non parce que fiscalement, ça va coincer grave et faire appel aux dons sans contrepartie, c’est pas un peu réservé au secteur non-lucratif par hasard?

    sep article