Egymnase : bientôt une salle de sport dédiée aux compétitions de jeux vidéos à Grenoble ?

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Alors que le “esport”, pratique compétitive du jeu vidéo, se développe et prend de plus en plus d’importance dans le paysage vidéoludique, trois Grenoblois espèrent pouvoir encadrer cette pratique. Pensé comme un centre de compétences pour joueurs, le egymnase fournirait coaching, préparations mentales et physiques… et expertise à destination des acteurs publics pour les aider à affronter le « Far West 4.0 ».

 

 

Demain, un egym­nase au cœur de Grenoble ? C’est le pro­jet porté par trois aco­lytes, Quy-diem Dao, Franck Gaillard et Nicolas Zaimeche, qui entendent bien ouvrir à l’ho­ri­zon 2019 une salle de pra­tique et de coa­ching autour du esport. Incubée à Grenoble École de mana­ge­ment, la jeune entre­prise vient de lan­cer une cam­pagne de crowd­fun­ding pour accom­pa­gner la créa­tion de ce « centre de com­pé­tences » pour pas­sion­nés de jeux vidéos com­pé­ti­tifs.

 

De gauche à droite : Quy-diem Dao, Nicolas Zaimeche et Franck Gaillard © Egymnase

De gauche à droite : Quy-diem Dao, Nicolas Zaimeche et Franck Gaillard © Egymnase

 

Car le esport, ou sport élec­tro­nique, s’ins­crit de plus en plus dans les mœurs. Autour de jeux vidéos comme League of Legends, Overwatch, Counter-Strike ou encore World of Tanks, des équipes de joueurs s’af­frontent dans des com­pé­ti­tions dont les récom­penses, ou “cash­prize”, se comptent en mil­lions de dol­lars. Avec, à la clé, des dizaines de mil­liers de spec­ta­teurs. En France, ils sont pas moins de 450 000 à pra­ti­quer un jeu vidéo com­pé­ti­tif de manière struc­tu­rée.

 

 

Le egymnase, un club de sport dédié à la pratique du jeu vidéo

 

Franck Gaillard l’af­firme : le esport n’a rien d’une bulle. « Le public qui sou­tient et regarde le esport est de plus en plus nom­breux, et on sait que 40 % des spec­ta­teurs ne jouent pas au jeu qu’ils regardent. Cela devient un spec­tacle, tout comme le sport tra­di­tion­nel », juge-t-il. Et cette éclo­sion du esport ne va pas sans sus­ci­ter des voca­tions.

 

Le prin­cipe du egym­nase ? Franck Gaillard décrit un lieu simi­laire à un club de sport conven­tion­nel, mais dédié à la pra­tique du jeu vidéo. Le egym­nase se pro­pose ainsi d’ac­cueillir des jeunes à par­tir de l’âge de douze ans, de leur per­mettre de se consti­tuer en équipe et de béné­fi­cier d’un coa­ching per­son­na­lisé et d’une pré­pa­ra­tion phy­sique autant que men­tale.

 

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3442 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.