Droit au logement appelle à un rassemblement à Grenoble contre la précarité énergétique

sep article



FIL INFO – Le Dal 38 (Droit au logement 38) appelle à un rassemblement place Robert-Schuman à Grenoble, le mardi 20 février à compter de 10 heures. Le collectif entend dénoncer la précarité énergétique, mais aussi récolter des fonds afin de pouvoir payer la facture d’électricité du squat de la rue Jay.

 

 

Le Dal 38 (Droit au loge­ment 38) s’ap­prête à inves­tir, de nou­veau, la place Robert-Schuman à Grenoble. Mardi 20 février à par­tir de 10 heures, les mili­tants dres­se­ront un stand pour sen­si­bi­li­ser les pas­sants au pro­blème de la pré­ca­rité éner­gé­tique. Un empla­ce­ment hau­te­ment stra­té­gique, puisque situé juste en face des locaux de Gaz élec­tri­cité de Grenoble (GEG).

 

Droit au logement 38 appelle à un rassemblement mardi 20 février place Schuman à Grenoble pour dénoncer la précarité énergétique.Rassemblement devant GEG le 15 novembre 2017 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement devant GEG le 15 novembre 2017 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les mois d’hi­ver res­tent ceux qui révèlent le plus cruel­le­ment les consé­quences de la pré­ca­rité éner­gé­tique. Quatre Français sur cinq appar­te­nant aux caté­go­ries les plus pauvres affir­maient ainsi avoir déjà eu froid dans leur loge­ment alors que le chauf­fage était allumé, selon un son­dage Ifop réa­lisé en novembre 2017 que cite le col­lec­tif. Et 71 % d’entre eux renon­çaient à chauf­fer cer­taines pièces de leur loge­ment pour faire des éco­no­mies.

 

 

« Le résultat d’un choix politique »

 

Les dif­fi­cul­tés de paie­ment sont nom­breuses. Le Dal comp­ta­bi­lise 31 000 ménages en situa­tion de pré­ca­rité éner­gé­tique dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. « Cette année, 16 000 ren­dez-vous pour pré­ca­rité éner­gé­tique ont eu lieu auprès de GEG », ajoute-t-il. Tout en dénon­çant « de nom­breuses expul­sions et cou­pures d’énergie » sur le ter­ri­toire gre­no­blois, ces der­niers mois.

 

Pour le Dal, ces situa­tions de pré­ca­rité éner­gé­tique sont le résul­tat d’un choix poli­tique : « Celui de la non-soli­da­rité, de la non-répar­ti­tion des richesses [qui] s’op­pose à ce que chaque être humain puisse vivre dans la dignité ». Un mes­sage qu’il entend por­ter tout au long de l’an­née, à tra­vers des ras­sem­ble­ments place Robert-Schuman le 20 de chaque mois.

 

Squat de la rue Jay, Grenoble © Manuel Palvard - Place Gre'net

Squat de la rue Jay, Grenoble © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Le 15 novembre 2017, le Dal et d’autres col­lec­tifs s’é­taient déjà réunis devant GEG pour pro­tes­ter contre les cou­pures d’élec­tri­cité dans les squats, et notam­ment dans l’im­meuble occupé du 6 rue Jay à Grenoble. Le four­nis­seur d’éner­gie local avait alors tenu à rap­pe­ler ses enga­ge­ments contre la pré­ca­rité avec, notam­ment, l’ac­cueil et le conseil chaque année de 7 000 clients en dif­fi­culté et la mise en place d’un pôle éner­gie soli­daire com­pre­nant trois sala­riés. Sans oublier le finan­ce­ment de par­te­na­riats sociaux à hau­teur de 155 000 euros par an.

 

Après avoir obtenu un éche­lon­ne­ment de paie­ment pour le squat de la rue Jay, les mili­tants du Dal espèrent, à l’oc­ca­sion de ce nou­veau ras­sem­ble­ment, pou­voir « récol­ter quelques sous pour aller payer direc­te­ment GEG en petites pièces ».

 

FM

 

 

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
1518 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.