Immigration et hébergement : Stéphane Gemmani adresse ses propositions aux députés

sep article

FIL INFO – Le conseiller régional d’opposition et fondateur du Samu social Stéphane Gemmani signe une tribune dans le Huffington post pour livrer aux députés ses propositions en faveur de l’accueil des immigrés. Et plaide pour de nouvelles structures d’hébergement s’adressant autant aux étrangers qu’aux « natifs » en difficultés.

 

 

Pourtant proche de La République en marche, Stéphane Gemmani maintient ses inquiétudes face à la loi sur l’immigration à l’étude par le gouvernement. Après avoir adressé une lettre à Emmanuel Macron pour dénoncer la fin de l’hébergement inconditionnel voulue par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le conseiller régional d’opposition adresse à présent des propositions aux députés « afin de favoriser l’accueil des immigrés ».

 

 

Permettre aux association de se porter garantes des étrangers

 

C’est dans la page Blogs du Huffington post que Stéphane Gemmani signe une tribune pour présenter ces propositions. En premier lieu, il suggère que les associations d’accueil agréées par l’État puissent se porter garantes d’un demandeur de permis de séjour en France. En effet, un étranger doit pouvoir présenter la garantie que son séjour sur le territoire sera financièrement couvert. Or, actuellement, seuls les particuliers et les entreprises peuvent se porter garants.

 

Stéphane Gemmani. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Stéphane Gemmani. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

En se portant garantes, les associations pourraient ainsi « proposer une garantie de prestation de gite et de couvert pendant une durée à définir pour les demandeurs de permis de séjour ». Et permettre encore aux personnes concernées par cette garantie d’obtenir un permis de travail, ainsi qu’un accès à la CMU.

 

Créer des structures d’hébergement diffuses sans limite de temps

 

La deuxième proposition concerne autant les populations migrantes que « certains natifs ». Rappelant la promesse d’Emmanuel Macron de ne plus voir personne dormir dans la rue, Stéphane Gemmani appelle à une « véritable politique d’hébergement d’urgence pour tous ». Et demande la mise en place d’un « hébergement diffus, permanent et réparti entre communes sur de petites unités ».

 

Stéphane Gemmani lors du débat public Place Gre'net « Hébergement d'urgence : quelles issues au fatalisme » © Nils Louna - Place Gre'net

Stéphane Gemmani lors du débat public Place Gre’net « Hébergement d’urgence : quelles issues au fatalisme » © Nils Louna – Place Gre’net

 

Le conseiller régional, fondateur du Samu social, explique que les lieux d’hébergement diffus sont plus adaptés aux besoins actuels des personnes en difficultés. Accéder directement à un logement se heurterait en effet, juge-t-il, à des problématiques de ressources insuffisantes, de situations administratives complexes, ou encore de santé ou d’addictions.

 

Stéphane Gemmani plaide donc pour la création et la généralisation « d’habitations communautaires de petites tailles », dans lesquelles les personnes pourraient rester sans limite de temps et renouer des liens avec la société. « Une loi incluant ces dispositions conduirait à une véritable révolution d’une politique d’accueil qui a largement échoué jusqu’à présent », estime-t-il. Avant de se juger sur la ligne d’un Macron « qui cherche à libérer les initiatives des citoyens ».

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1004 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Monsieur Gemmani a très bon coeur, mais, il devrait proposer le droit au travail pour les étrangers plutôt que les maintenir dans un état de dépendance vis à vis des associations qui se porteraient garantes.

    sep article
    • Gemmani est clairement un homme de terrain, bien connu à Grenoble.
      Pour proposer du travail encore faudrait-il qu’il soit dans une majorité politique…lui qui est devenu aujourd’hui conducteur de bus pour gagner sa croute. Souhaitons lui d’être le futur Maire de Grenoble.

      sep article