Incendie criminel dans un magasin Spar d’Échirolles : cette fois, les flammes ont tué

sep article

FIL INFO – Un magasin Spar d’Échirolles a été incendié dans la nuit du 12 au 13 février, quelques semaines après des dégradations par le feu commises contre un magasin Lidl à Eybens. Des sinistres qui s’ajoutent dans une longue liste initiée en 2017, avec toutefois une particularité pour ce dernier : une personne y a perdu la vie.

 

 

Nouvel incendie dans la métropole de Grenoble : cette fois, c’est une supérette Spar, située rue des Maquis-de-l’Oisans à Échirolles, qui a été touchée dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 février. Si ce sinistre s’inscrit dans une longue série, il prend toutefois une autre dimension dans la mesure où les flammes ont cette fois fait une victime.

 

La magasin Spar rue des Maquis-de-l'Oisans à Échirolles avant le sinistre © Google Maps

La magasin Spar rue des Maquis-de-l’Oisans à Échirolles avant le sinistre. © Google Maps

 

Les sapeurs-pompiers ont en effet découvert dans le bâtiment un homme d’une trentaine d’années, atteint de graves brûlures et en arrêt cardio-respiratoire. Immédiatement transporté aux urgences, la victime est finalement morte la nuit suivante, rapportent nos confrères du Dauphiné libéré. Il s’agirait d’un proche du gérant, qui dormait sur un lit d’appoint à l’intérieur du magasin.

 

 

Un incendie d’origine criminelle

 

Les éléments présentés par les enquêteurs laissent clairement entendre que l’incendie serait criminel. Tout comme l’était celui du magasin Lidl d’Eybens, survenu le dimanche 28 janvier. Des événements qui surviennent dans un contexte tendu après les incendies criminels de deux gendarmeries de l’agglomération ou de la Casemate de Grenoble. Tous trois revendiqués par des militants anarchistes, ceux-ci n’avaient toutefois fait aucune victime.

 

Dans le cas du Spar d’Échirolles, faut-il y voir les représailles de voyous locaux auxquels le gérant aurait refusé de verser un pourcentage ? Ce même magasin avait en tout cas déjà été victime d’un braquage en octobre 2016, par deux mineurs armés d’un fusil à pompe.

 

Les pompiers devant le bâtiment de la Casemate au lendemain de son incendie criminel © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

Pompiers devant le bâtiment de la Casemate au lendemain de son incendie criminel © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

Ni l’incendie du Lidl d’Eybens ni celui du magasin Spar d’Échirolles n’ont en tout cas été revendiqués pour le moment. Quant au procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat, d’ordinaire disert, il ne s’est pas pour l’heure exprimé sur ces deux affaires.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
3916 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.