Bannière NL JEP 2021
© Joël Kermabon - Place Gre'net

Le CHU Grenoble Alpes se dote d’équipements de médecine nucléaire high tech

Le CHU Grenoble Alpes se dote d’équipements de médecine nucléaire high tech

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Le service de médecine nucléaire du Centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes vient de renouveler ses équipements lourds : son tomographe à émission de positons et ses deux gama-caméras. Ce service d’imagerie fonctionnelle de pointe entend ainsi gagner en rapidité et améliorer la fiabilité et la précision de ses diagnostics. Le tout dans des conditions plus confortables pour les patients.

 

 

Le service de médecine nucléaire du CHU de Grenoble présentait ce mardi 30 janvier ses nouveaux équipements d'imagerie fonctionnelle polyvalents.La salle de préparation des médicaments radioactifs. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La salle de pré­pa­ra­tion des médi­ca­ments radio­ac­tifs. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous sommes à l’in­té­rieur d’une cathé­drale de plomb et nous mani­pu­lons les médi­ca­ments radio­ac­tifs que nous admi­nis­trons aux patients dans des enceintes, elles-mêmes plom­bées. Vous voyez celle-là ? Elle pèse près de cinq tonnes ! », pré­cise comme pour ras­su­rer Marie-Dominique Desruet, radio phar­ma­cienne au ser­vice de méde­cine nucléaire du CHU Grenoble-Alpes (Chuga).

 

Pour autant, pas de quoi plom­ber l’am­biance de cette visite du ser­vice de méde­cine nucléaire orga­ni­sée le 30 jan­vier par le CHU pour l’i­nau­gu­ra­tion de son nou­veau pla­teau tech­nique. Car deux superbes machines dotées de tech­no­lo­gies de pointe viennent rem­pla­cer l’an­cien maté­riel d’i­ma­ge­rie fonc­tion­nelle de ce ser­vice spé­cia­lisé dans les patho­lo­gies car­dio-vas­cu­laires, can­cé­ro­lo­giques, osseuses, pédia­triques et neurologiques.

 

 

Du matériel reposant sur des technologies extrêmement sophistiquées

 

« La méde­cine nucléaire, c’est l’u­ti­li­sa­tion de médi­ca­ments radio­ac­tifs pour explo­rer les mala­dies. On en injecte dans l’or­ga­nisme où ils se dis­tri­buent et on peut sur­veiller tout ça en fai­sant des images ou encore des pré­lè­ve­ments », résume Jean-Philippe Vuillez, chef du ser­vice de méde­cine nucléaire, tout en pré­sen­tant le nou­veau tomo­graphe par émis­sion de posi­tons (TEP) et les deux gama-camé­ras de son unité.

 

L'une des deux gamma-caméras du service de médecine nucléaire du CHU. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’une des deux gamma-camé­ras du ser­vice de méde­cine nucléaire du CHU. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Des maté­riels high tech repo­sant sur des tech­no­lo­gies extrê­me­ment sophis­ti­quées – les meilleures au niveau mon­dial –, plus rapides et plus sen­sibles néces­si­tant un per­son­nel très spécialisé.

 

« Nous pou­vons faire plus d’exa­mens dans la jour­née puisque nous mul­ti­plions l’ac­ti­vité par un fac­teur deux, pré­cise le chef de ser­vice. « C’est une charge accrue pour les méde­cins, avec beau­coup plus d’i­mages à inter­pré­ter. Mais pour le ser­vice rendu au patient, c’est vrai­ment quelque chose d’im­por­tant, un véri­table saut qua­li­ta­tif », assure Jean-Philippe Vuillez.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

Une radioactivité confinée et très contrôlée

 

Ces deux tech­no­lo­gies repo­sant sur l’in­jec­tion de médi­ca­ments émet­tant des rayon­ne­ments ioni­sants, elles néces­sitent des mesures de radio­pro­tec­tion impor­tantes dans le ser­vice. « Il faut contrô­ler qu’il n’y ait pas de conta­mi­na­tion dans l’en­vi­ron­ne­ment et pro­té­ger le per­son­nel qui mani­pule », explique Marie Dominique Desruet. Tabliers de plomb par­fois déco­rés de motifs amu­sants  « pour les enfants », murs blin­dés, dépres­sion du local de pré­pa­ra­tion, pro­tège-seringues, vali­sette plombées…

 

Des tabliers en plombs spécialement décorés pour les enfants. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des tabliers en plomb spé­cia­le­ment déco­rés pour les enfants. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Mais aussi des moyens de sur­veillance avec des dosi­mètres indi­vi­duels qui per­mettent de sur­veiller la dose de radia­tions à laquelle le per­son­nel est exposé.

 

Et les patients, n’est-ce pas dan­ge­reux pour leur santé ? « Eux, ils deviennent radio­ac­tifs puisque nous leur injec­tons le médi­ca­ment », répond la phar­ma­cienne.

 

Avant de pré­ci­ser : « Là, c’est tou­jours la ques­tion de la balance béné­fices – risques mais nous sommes lar­ge­ment en-des­sous des doses qui peuvent avoir des effets toxiques pour l’homme », assure Marie-Dominique Desruet.

 

 

Joël Kermabon

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Covid-19 : la campagne de vaccination passe à la vitesse supérieure en Isère

  REPORTAGE – Après des débuts poussifs, le gouvernement souhaite accélérer la campagne de vaccination contre le coronavirus en France. Lors de sa conférence de Lire plus

La deuxième vague du coronavirus a particulièrement éprouvé le personnel soignant en Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : la campagne de vaccination se précise en Auvergne Rhône-Alpes

  EN BREF - Alors que la campagne de vaccination contre le virus du Covid-19 a débuté en France dimanche 27 décembre, elle se met Lire plus

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : le Chuga soigne ses premiers patients diabétiques avec un pancréas artificiel

  FLASH INFO – Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) a équipé ses premiers patients diabétiques d'un traitement par insuline en boucle fermée. Ce Lire plus

L'entrée du Chuga avec une pancarte indiquant la direction à suivre pour les patients atteints du covid. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : les services hospitaliers soulagés par la diminution du nombre de patients en Isère mais toujours mobilisés

  FOCUS - Depuis plusieurs semaines, le nombre de personnes hospitalisées diminue en France et en Isère. Une baisse qui marque toutefois le pas ces Lire plus

Deuxième vague au CHU Grenoble-Alpes : le début d’une lente décrue ?

  REPORTAGE - Les soignants affrontent en ce moment la seconde vague de coronavirus. Une vague plus violente en Isère. Dans le service infectiologie du Lire plus

Le Chuga s'apprête à affronter le pic de l'épidémie ce week-end. © Tim Buisson – Place Gre’net
Isère : le pic de contamination au covid attendu pour ce week-end, des transferts de malades possibles

  FOCUS - La France fait face à une seconde vague "extrêmement forte" a annoncé le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse Lire plus

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin