Centre commercial Neyrpic : la Métropole grenobloise invitée à se positionner sur le projet

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

DÉCRYPTAGE – Le collectif Neyrpic Autrement lance une pétition citoyenne pour demander à la Métropole de Grenoble de se saisir du projet Neyrpic, un imposant centre commercial colossal de 24 000 m2, conçu par Apsys sur la commune de Saint-Martin-d’Hères. Certes, il faut un projet pour la friche Neyrpic en déshérence, estime le collectif… mais certainement pas celui-là. En attendant, la Métro ménage la chèvre et le chou.

 

 

Futur projet de centre commercial Neyrpic sur Saint-Martin-d'Hères, version 2. Axe historique nord sud © Apsys

Futur projet de centre commercial Neyrpic sur Saint-Martin-d’Hères, version 2. Axe historique nord sud © Apsys

L’enquête publique portant sur la deuxième version de “Neyrpic” s’est terminée en décembre dernier. “Neyrpic” ? Un imposant projet de centre commercial  concocté par la foncière Apsys et destiné à la commune de Saint-Martin-d’Hères.

 

Imposant, car ce futur complexe commercial sera comparable à peu de chose près au centre commercial de Grand’ Place Échirolles… mais à ciel ouvert.

 

Sont prévus, au total, pas moins de 90 enseignes, vingt restaurants, neuf moyennes surfaces et trois lieux de loisirs. Le tout implanté sur le terrain situé entre la mairie de Saint-Martin-d’Hères et le domaine universitaire, à côté de Géant Casino.

 

La première demande de permis de construire s’est enlisée du fait des recours, tant et si bien que le première programmation du projet a été enterrée par Apsys. On en est donc à la deuxième version et à la deuxième demande de permis de construire déposée. Rien n’est donc encore fait à ce jour.

 

 

Une pétition pour faire réagir la Métropole 

 

Les conclusions du commissaire enquêteur seront rendues en février. « On en n’attend pas grand chose », indiquent les membres du Collectif Neyrpic autrement. Un collectif qui, comme son nom l’indique, aspire à un autre projet pour ce secteur de la ville.

 

Elisabeth Letz et Denise Faivre, membres du Collectif Neyrpic autrement Georges Oudjaoudi, du Collectif Neyrpic autrement. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Élisabeth Letz et Denise Faivre, membres du Collectif Neyrpic autrement. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Composé d’une trentaine de citoyens et habitants d’opinions diverses, avec ou sans mandat électif, le collectif vient de lancer une pétition pour exhorter la Métropole de Grenoble à se saisir de ce projet d’envergure métropolitaine, en attendant que le dispositif d’interpellation de cette dernière soit opérationnel [cf. encadré].

 

Membre du collectif, Georges Oudjaoudi par ailleurs conseiller municipal d’opposition (EELV) à Saint-Martin-d’Hères expose le grief : « Toutes les justifications que donne la Ville de Saint-Martin-d’Hères tendent à démontrer qu’il s’agit d’un projet pour les Martinérois. Or, non, étant donné les impacts, c’est un projet qui concerne la Métropole. »

 

Idée reprise et développée davantage encore dans le texte de la pétition :  » Compte tenu de son envergure, le projet actuel interpelle la plupart des compétences de la Métropole (économique, commerce, enseignement supérieur, équipements culturels et sportifs, déplacements, développement durable, qualité de l’air, bruit, déchets, eau… » La Métropole a-t-elle les moyens d’agir ? Le peut-elle ?  Que veut-elle faire en vérité ?

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
4472 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.