Bilan du tourisme en Isère : la montagne grand moteur de l’attractivité touristique

sep article



FIL INFO – Quel état des lieux du tourisme en Isère ? L’agence du Conseil départemental Isère tourisme livre les données collectées au cours de l’année 2017. Le tourisme pèse pour 5,5 % au sein de l’économie iséroise et génère 22 000 emplois sur l’ensemble du territoire. Sans surprise, les montagnes en sont le pôle d’attractivité numéro un.

 

 

L’agence du Département Isère Tourisme publie les résul­tats d’une étude menée au cours de l’an­née 2017 afin de « mesu­rer le poids éco­no­mique du tou­risme par sec­teur d’ac­ti­vité et ter­ri­toire tou­ris­tique ». Objectif de ce tra­vail ? Avoir en main des don­nées com­plètes per­met­tant à l’a­gence d’a­dap­ter et d’op­ti­mi­ser au mieux sa poli­tique et de ren­for­cer son action, écrit-elle.

 

La station de Saint-Pierre de Chartreuse. La montagne est moteur du tourisme en Isère © Coeur de Chartreuse

Station de Saint-Pierre de Chartreuse. © Cœur de Chartreuse

 

L’étude per­met ainsi d’é­ta­blir que l’é­co­no­mie tou­ris­tique repré­sente 5,5 % de l’é­co­no­mie isé­roise, géné­rant 2 mil­liards d’eu­ros de chiffre d’af­faires et concer­nant pas moins de 22 000 emplois, dont 19 000 sala­riés. À lui seul, le sec­teur tou­ris­tique pour­voit donc 5,6 % de l’emploi sur l’en­semble du dépar­te­ment. Chaque année, ce sont 5 mil­lions de tou­ristes qui se rendent en Isère, dont 80 % de Français.

 

 

Les montagnes, facteur d’attractivité dominant

 

Sans sur­prise, ce sont les mon­tagnes qui assurent au dépar­te­ment son attrac­ti­vité tou­ris­tique. Elles repré­sentent, à elles seules, 60 % du chiffre d’af­faires dans les sec­teurs de l’hé­ber­ge­ment et des loi­sirs, pré­do­mi­nants dans l’é­co­no­mie tou­ris­tique. Par ailleurs, plus de la moi­tié des emplois en mon­tagne sont liés au tou­risme, à hau­teur de 53 %.

 

Chantal Carlioz aux côtés du président du Département Jean-Pierre Barbier © Joël Kermabon - Place Gre'net

Chantal Carlioz, vice-pré­si­dente du Conseil dépar­te­men­tal en charge de la Montagne, du Tourisme et des Stations et pré­si­dente d’Isère Tourisme, aux côtés du pré­sident du Département Jean-Pierre Barbier © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des chiffres qui « confortent le Département dans ses actions en faveur du déve­lop­pe­ment du
tou­risme et des sta­tions de mon­tagne », écrit l’a­gence. Celle-ci met en avant la diver­si­fi­ca­tion de l’ac­ti­vité tou­ris­tique et l’a­mé­lio­ra­tion de la qua­lité de l’offre d’hé­ber­ge­ment. Mais aussi le sou­tien à la « neige de culture », à tra­vers la réa­li­sa­tion d’un docu­ment-cadre éta­blis­sant les pro­jets à sou­te­nir en fonc­tion de l’en­nei­ge­ment des sta­tions et de la dis­po­ni­bi­lité des res­sources en eau.

 

Chantal Carlioz, vice-pré­si­dente du Conseil dépar­te­men­tal en charge de la Montagne, du Tourisme et des Stations et pré­si­dente d’Isère Tourisme, affirme ainsi vou­loir « anti­ci­per et ima­gi­ner dès aujourd’­hui ce que sera la sta­tion de demain » face aux chan­ge­ments cli­ma­tiques ou tech­no­lo­giques. Et annonce une « réflexion sur les nou­veaux usages de la mon­tagne à l’ho­ri­zon 2030 » dont la syn­thèse sera pré­sen­tée en avril au salon Mountain Planet.

 

 

FM

 

ISÈRE TOURISME BIENTÔT EN CHARGE DE L’ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

 

À l’oc­ca­sion de la célé­bra­tion du cin­quan­te­naire de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère a exprimé son sou­hait « qu’une seule agence agisse dans les domaines du déve­lop­pe­ment tou­ris­tique et de l’attractivité du ter­ri­toire ». L’agence Isère Tourisme serait ainsi ame­née à opé­rer un « tra­vail de trans­for­ma­tion » pour mettre en avant les atouts du dépar­te­ment en matière tou­ris­tique comme « sur le plan busi­ness ».

 

Jean-Pierre Barbier durant la présentation de la marque territoriale Alpes Is(h)ere © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier pré­sen­tant la marque ter­ri­to­riale Alpes Is(h)ere © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Les ter­ri­toires se livrent une bataille féroce. Nous avons d’importants atouts en Isère et nous devons nous struc­tu­rer pour pro­gres­ser encore en attrac­ti­vité », estime le pré­sident du Département Jean-Pierre Barbier. Tandis que Chantal Carlioz, pré­si­dente d’Isère Tourisme, annonce que les « pre­miers effets » du lan­ce­ment de la marque ter­ri­to­riale Alpes Is(h)ere se font sen­tir, et se réjouit de cette exten­sion de com­pé­tences pour son agence.

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2178 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.