Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.

Après Notre-Dame-des-Landes, le Lyon-Turin ? L’engagement financier de la France en question

Après Notre-Dame-des-Landes, le Lyon-Turin ? L’engagement financier de la France en question

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – L’enterrement de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes redonne espoir aux opposants au Lyon-Turin qui n’hésitent pas à faire le parallèle entre les deux grands projets. La France a‑t-elle les moyens de financer un tunnel transfrontalier à 2,2 milliards d’euros ? L’État français ne s’est en tout cas visiblement pas engagé formellement, comme en atteste un document officiel, laissant planer le doute sur les marchés d’appels d’offres de travaux qui doivent être lancés fin 2019…

 

 

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Où va le Lyon-Turin ? Alors que le gou­ver­ne­ment vient d’en­ter­rer l’aé­ro­port de Notre-Dame-des-Landes, le sort des grands pro­jets est-il scellé ? La France a‑t-elle sur­tout les moyens de ses ambitions ?

 

En juillet der­nier, la ministre des Transports avait pré­venu. « Les enga­ge­ments de l’État pour de nou­velles infra­struc­tures (de trans­port, ndlr) dépassent les 18 mil­liards d’euros sur les cinq pro­chaines années », avait pré­cisé Élisabeth Borne. « Sur la période, nous avons 11 mil­liards de res­sources iden­ti­fiées. Par ailleurs, il manque trois mil­liards pour entre­te­nir et réno­ver les réseaux rou­tiers et flu­viaux ainsi que nos grands ponts […]. L’impasse est aujourd’hui de 10 mil­liards sur le quinquennat. »

 

 

« On n’a pas le droit de lancer les appels d’offre sans budget »

 

Alors que les assises de la mobi­lité qui se sont tenues cet automne doivent débou­cher au prin­temps sur une loi Mobilité dont quelques grandes lignes ont émergé – dont la piste d’une vignette poids lourds sur les routes natio­nales – la ques­tion du finan­ce­ment de ces grandes infra­struc­tures de trans­port reste plus que jamais posée.

 

Emmanuel Macron a beau avoir remis sa ministre des Transports dans le droit che­min lors du som­met franco-ita­lien, sou­te­nant l’en­ga­ge­ment de l’État fran­çais dans le pro­jet de cette ligne fer­ro­viaire trans­al­pine désor­mais dédiée au fret, c’est peu dire qu’il reste des “blancs”.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
La subvention au Lyon-Turin prolongée de trois ans : un « gaspillage massif d’argent public » pour des eurodéputés

  DÉCRYPTAGE - La Commission européenne a prorogé de trois ans la subvention allouée au Lyon-Turin. Car le retard s'accumule sur le chantier. Plusieurs eurodéputés, Lire plus

Le Grenoblois Raymond Avrillier porte plainte contre Eric Dupont-Moretti. Et accuse le ministre de la justice de double conflit d'intérêt.
Raymond Avrillier veut empêcher le retour d’Alain Carignon au conseil municipal

FOCUS - Raymond Avrillier, ancien élu de Grenoble et membre du mouvement politique Ades (Association pour la démocratie, l’écologie et la solidarité), a adressé un Lire plus

Le Conseil d'État a donné raison à Raymond Avrillier. Et sommé Bercy de communiquer l'accord secret signé entre le gouvernement et les sociétés d'autoroute.
Accord secret avec les sociétés d’autoroute : le Conseil d’État donne raison au Grenoblois Raymond Avrillier

FIL INFO - Le Conseil d'État a donné raison à Raymond Avrillier. Le militant écologiste grenoblois réclamait que lui soit communiqué l'accord signé en 2015, Lire plus

A Grenoble, le retour d'Alain Carignon se fait encore et toujours au son de ses vieilles casseroles. Le débat sur la gestion de la ville attendra.
À Grenoble, le énième retour d’Alain Carignon et de ses vieilles casseroles éclipse le débat politique

DÉCRYPTAGE - À Grenoble, le énième retour sur la scène politique d'Alain Carignon vient une nouvelle fois secouer le Landerneau. Sur la base du rapport Lire plus

Parvenue à son 8e jour de grève, l’équipe éducative du collège Vercors campe sous les fenêtres du rectorat

REPORTAGE VIDÉO - En l'absence de réaction de la part du rectorat, l'équipe éducative du collège Vercors qui en est à son 8e jour de grève Lire plus

A Chiomonte, au Val de Suse, le chantier du tunnel de reconnaissance de la Maddalena
Lyon-Turin : Rome persiste malgré la “pause” française

DÉCRYPTAGE - A l’approche des Assises de la mobilité, le 19 septembre, et du sommet franco-italien prévu à Lyon le 27 septembre en présence d'Emmanuel Lire plus

Flash Info

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin