Grenoble École de management lance le premier Mooc français sur les levées de fonds

sep article



Grenoble École de management (Gem) lance le premier Mooc français entièrement destiné aux levées de fonds des jeunes pousses. Entrepreneurs et étudiants peuvent s’inscrire gratuitement aux cours qui débutent le 22 janvier sur la plateforme Future Learn.

 

 

Premier cours en ligne fran­çais consa­cré aux levées de fonds, ce Mooc créé par Grenoble École de mana­ge­ment, inti­tulé Lever des fonds pour ma star­tup, s’a­dresse aux entre­pre­neurs ayant créé ou envi­sa­geant de créer une jeune entre­prise inno­vante.

 

Mais aussi aux étu­diants en ges­tion-mana­ge­ment sou­hai­tant se spé­cia­li­ser en entre­pre­neu­riat ou en finance. Et, plus lar­ge­ment, à toute per­sonne inté­res­sée par le finan­ce­ment des jeunes pousses inno­vantes.

 

Grenoble Ecole de Management

Grenoble École de Management

 

Créée par Christophe Bonnet, pro­fes­seur asso­cié à Grenoble École de mana­ge­ment spé­cia­lisé en entre­pre­neu­riat et en finance, cette for­ma­tion en ligne, ouverte à tous, s’ap­puie éga­le­ment sur sept inter­ve­nants pro­fes­sion­nels issus d’in­cu­ba­teurs, de star­tups ainsi que des sec­teurs du conseil et du capi­tal-risque. Elle est gra­tuite, mais l’é­cole pro­pose tout de même de pas­ser un cer­ti­fi­cat qui, lui, est payant (39 euros).

 

 

Les levées de fonds, entre mirage et réalité

 

Alors que l’é­co­sys­tème des star­tups se com­plexi­fie et que la concur­rence s’am­pli­fie, la levée de fonds semble avoir le vent en poupe. Selon une étude du cabi­net amé­ri­cain CB Insights, les star­tups fran­çaises ont ainsi atteint en un semestre un mon­tant record de col­lecte de fonds quasi équi­valent à toute l’an­née 2016.

 

Grenoble École de management propose la première formation en ligne dédiée aux levées de fonds pour les futurs créateurs de jeunes pousses. Parvis de Grenoble école de management qui vient de nouer une alliance avec EM Lyon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Parvis de Grenoble École de mana­ge­ment. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour les entre­prises qui ne pos­sèdent pas encore de gros capi­taux, l’ap­pel à des inves­tis­seurs externes semble être la for­mule magique pour enre­gis­trer une forte crois­sance.

Reste que la levée de fonds s’a­vère un exer­cice déli­cat et périlleux. En 2016, sur 10 000 star­tups lan­cées, 90 % n’ont ainsi pas fran­chi le cap des cinq ans, révèle l’Insee. Et ce mal­gré l’ex­plo­sion des mon­tants d’in­ves­tis­se­ment.

 

 

Un programme pour maximiser les chances de réussite

 

L’arrivée de « nou­veaux acteurs, accé­lé­ra­teurs, pla­te­formes de crowd­fun­ding » a bou­le­versé tout l’é­co­sys­tème, ana­lyse Christophe Bonnet. D’où la mise en place de ce cours visant à aider « à acqué­rir en quatre semaines les com­pé­tences et les connais­sances néces­saires pour maî­tri­ser la levée de fonds ».

 

L'école de Management de Grenoble lance la première formation en ligne ouverte à tous consacrée aux levées de fond pour Startup.

Les cours dis­pen­sés par Grenoble École de mana­ge­ment débu­te­ront le 22 jan­vier sur la pla­te­forme Future Learn.

 

Cet ensei­gne­ment per­met­tra d’ac­com­pa­gner les futurs entre­pre­neurs dans le pro­ces­sus de pré­pa­ra­tion et d’exé­cu­tion de la levée de fonds. Notamment en aval, sur les ques­tions de fai­sa­bi­lité du pro­jet et de busi­ness plan.

 

L’arrivée d’un nou­vel inves­tis­seur n’é­tant par ailleurs pas tou­jours simple, l’ob­jec­tif sera aussi de mieux com­prendre les types d’in­ves­tis­seurs et les termes de contrats pour mieux com­po­ser avec de nou­veaux par­te­naires. Pour Christophe Bonnet, il s’a­git éga­le­ment de don­ner des conseils pour réus­sir la phase post-inves­tis­se­ment car « la levée de fond n’est pas un objec­tif en soi mais un moyen de réus­sir son pro­jet ».

 

JO

 

 

Le Mooc « Lever des fonds pour ma startup » en bref

 

Inscription en ligne

Cours gra­tuit avec pos­si­bi­lité de cer­ti­fi­ca­tion payante

Disponible en anglais et fran­çais

Début du cours le 22 jan­vier 2018

Durée : quatre semaines

Charge de tra­vail heb­do­ma­daire : trois heures

Prérequis : des notions de base en ges­tion d’en­tre­prise peuvent faci­li­ter la com­pré­hen­sion du cours mais ne sont pas néces­saires.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3128 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.