L’association Anamounto organise un concert de soutien et une campagne de financement participatif

sep article

L’association Anamounto, porteuse du festival le Col des 1000 à Miribel-les-Échelles depuis vingt ans, se dit aujourd’hui en « grand danger financier ». C’est pourquoi elle fait appel aux festivaliers pour un concert de soutien le 19 janvier et lance une campagne de financement participatif.

 

 

Anamounto

Soirée de sou­tien col des 1000 © Anamounto

« Nous avons besoin de vous, besoin de musique, besoin de faire la fête et d’être ensemble ! », annonce Anamounto. En effet, cette asso­cia­tion voi­ron­naise se consi­dère « en grand dan­ger finan­cier ».

 

L’unique sala­rié de ce petit col­lec­tif a dû être licen­cié pour des motifs éco­no­miques. Quant au fes­ti­val du Col des 1000, qui fêtait ses vingts ans en juillet 2017, il n’aura pro­ba­ble­ment pas lieu l’été pro­chain.

 

Pour sau­ver le fes­ti­val, Anamounto invite donc ses fes­ti­va­liers à une soi­rée de sou­tien, le ven­dredi 19 jan­vier à la salle des fêtes de Voiron. Au pro­gramme ? MaïsMan, Gypsy Sound System, Roots Bakers, Roots col­lec­tive et RFFR. Parallèlement, l’as­so­cia­tion lance éga­le­ment une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif pour ren­flouer ses caisses. Le col­lec­tif attend beau­coup de ces actions, faute de quoi le fes­ti­val Col des 1000 sera peut-être voué à dis­pa­raître.

 

 

Deux années difficiles pour le Col des 1000

 

« Nous nous bat­tons actuel­le­ment pour main­te­nir en vie notre asso­cia­tion », explique Anamounto par le biais de sa page Facebook. En effet, ces deux der­nières années n’ont pas tou­jours été faciles pour le col­lec­tif. En 2016, une soi­rée du Col des 1000 avait dû être annu­lée pour des rai­sons météo­ro­lo­giques, ce qui avait amputé une impor­tante part des recettes de l’as­so­cia­tion. En juillet 2017, la baisse de fré­quen­ta­tion du fes­ti­val ne l’a pas non plus aidée à sor­tir la tête de l’eau.

 

Édition 2017 du Col des 1000 © Etienne Bordet

Édition 2017 du Col des 1000 © Étienne Bordet

D’autant que l’ar­ri­vée d’autres fes­ti­vals sur le ter­ri­toire, comme le Vercors Music Festival, a créé un cli­mat très concur­ren­tiel auquel n’é­tait pas for­cé­ment pré­pa­rée cette modeste asso­cia­tion. Dans un esprit de trans­pa­rence, Anamounto se tourne donc vers ses sou­tiens pour rem­bour­ser ses dettes et pour « voir encore vibrer notre mon­tagne au son des cloches et des mélo­dies du Col des 1000 ! »

 

AMa

 

 

commentez lire les commentaires
1955 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.