Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La droite iséroise réagit suite à la scène d’émeute à Mistral dans la nuit du mardi 9 janvier

sep article

Après avoir caillassé des voitures de police, des personnes ont tenté de dresser une véritable barricade en plein milieu de l’avenue traversant le quartier Mistral de Grenoble, dans la nuit du mardi 9 janvier. Le matin même, les policiers grenoblois se réunissaient devant l’Hôtel de police pour dénoncer les violences quotidiennes contre les forces de l’ordre.

 

 

« Il y a beaucoup d’agressions sur Grenoble. Elles sont quotidiennes. Encore récemment, nos véhicules ont été caillassés lors d’une intervention », déclarait un fonctionnaire de police à Place Gre’net, au cours d’un rassemblement mardi 9 janvier devant l’Hôtel de police de Grenoble pour dénoncer les violences contre les forces de l’ordre.

 

Rassemblement de policiers mardi 9 janvier à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement de policiers mardi 9 janvier à Grenoble © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Comme en écho à ce mouvement, le quartier Mistral de la capitale des Alpes était le lieu le soir même d’échauffourées entre des individus et des policiers. Et déjà dans l’après-midi, une voiture de police-secours avait reçu des projectiles, alors qu’elle se rendait au domicile d’une personne décédée, selon nos confrères du Dauphiné Libéré.

 

 

Un épisode d’émeute

 

Plus tard dans la nuit, indique France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, une seconde voiture se faisait à son tour caillasser. Juste avant que plusieurs personnes cagoulées ne tentent de dresser des barricades de fortune sur l’avenue Rhin-et-Danube, utilisant des poubelles ou des parpaings, dans le but d’y mettre le feu.

 

Tours au centre de la cité Mistral © Véronique Magnin – Place Gre'net

Tours au centre de la cité Mistral © Véronique Magnin – Place Gre’net

 

Des effectifs de police et de pompiers ont été dépêchés sur place pour mettre fin à ce qu’il convient d’appeler un épisode d’émeute. Cinq foyers d’incendie de poubelles ont tout de même été déclenchés. Les services de la municipalité ont procédé au nettoyage de la chaussée vers cinq heures du matin. Une enquête a été ouverte, sans que l’on sache si des interpellations ont eu lieu.

 

 

Des réactions politiques à droite

 

Dans un communiqué, le sénateur Les Républicains de l’Isère Michel Savin ne manque pas de dénoncer une violence « normalisée en plein cœur de notre métropole dite “apaisée” » contre les forces de l’ordre. « Plus que jamais, des moyens doivent être mis en œuvre pour assurer le retour à la sérénité dans ces quartiers », ajoute-t-il.

 

Mireille d'Ornano, conseillère municipale d'opposition à Grenoble et députée européenne Les Patriotes, anciennement Front National © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Mireille d’Ornano, conseillère municipale d’opposition à Grenoble et députée européenne Les Patriotes, anciennement Front national © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Tonalité encore plus alarmiste du côté de Mireille d’Ornano. Décrivant « une véritable guérilla urbaine que mènent désormais des bandes déterminées à mater les forces de l’ordre et la sécurité civile », la conseillère municipale d’opposition et députée européenne Les Patriotes dénonce « un échec total de la politique de la ville » et appelle de nouveau à « un grand plan de lutte contre l’insécurité à Grenoble, mené conjointement entre la municipalité et les pouvoirs publics ». De son côté, la municipalité garde pour le moment le silence sur ces événements.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1733 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Bonjour
    Aucune solution aux problèmes de notre époque. Alors elles sont ou les solutions proposaient avant l’élection….ça court après les mandats…… Et maintenant les Grenoblois tres mal informés se retrouvent dans une situation très critique avec une ville très mal gérée et un conseil départemental préside par la droite extrême. Madame KIRAT je vous félicite pour votre travail sur le quartier de la Villeneuve…..FELICITATION pour nos enfants,j’espère que les votre vont bien….

    Dans ce domaine la gauche et la droite se confondent…..le racisme de gauche est pire que tout….
    Les dernieres elections en sont la preuve.Ils nous ont fabrique des candidats qui aujourd’hui se cachent …

    « ALLONS-QUARTIERS »
    BENYOUB.A

    sep article
  2. Bonjour
    Des constats,rien que des constats de la part d’un politique sans reelle solutions aux problemes de violence.
    La population vous demande des solutions pas des constats…..
    Villeneuve Mistral village Olympique….les premieres victimes sont les habitants de ces quartiers ne pas oublier.
    D’autre part le politique incompetent a payer la paix sociale a grand coup d’argent public.
    A lire pour info :
    presse-gratuit.com/allonsquartiers/147139-grenoble-allons-quartiers-grenoble-villeneuv.html

    Pour info aucun des responsable politiques du secteur ne retabliera la situation dans ces quartiers populaires de grenoble et de l’aglomeration….j’ai discute avec beaucoup d’entre eux aucun n’a le debut de la solution…..pire ils ont peur d’intervenir….
    Piston clientelisme assistanat sont les leviers dont ils disposent…

    BENYOUB.A

    sep article