La Chartreuse Terminorum, course la plus dure de France, de retour le 31 mai dans le massif

sep article

Ultra-trail hors norme de 300 kilomètres avec 25 000 mètres de dénivelé positif, la Chartreuse Terminorum revient pour sa deuxième édition à partir du 31 mai dans la forêt domaniale de Grande Chartreuse.

 

 

Trail

Trail

L’année 2018 a bien débuté pour les 40 sélectionnés qui ont appris leur participation à la Chartreuse Terminorum. « 40 participants à la recherche du temps perdu entre vallons et à-pics de la forêt d’exception de la Grande Chartreuse », peut-on lire sur le site de la course.

 

Le départ sera donné le 31 mai en Chartreuse. Combien parmi les participants seront à l’arrivée, prévue le 3 juin ? Peut-être aucun, comme ce fut le cas lors de la première édition, en 2017.

 

Le défi à relever ? 300 kilomètres, soit cinq tours de 60 km, à parcourir en 80 heures maximum avec 25 000 mètres de dénivelé positif. Le seul fait de terminer l’épreuve représente ainsi en soit un exploit considérable.

 

 

Le Grenoblois Gaëtan Janssens, le plus résistant en 2017

 

L’an dernier, le plus résistant avait été Gaëtan Janssens. Sur les 36 ultra-trailers engagés au départ, le Grenoblois avait été le seul à boucler deux tours. Il l’avait fait en moins de 32 heures (29 h 16′55″), le temps imparti, avant de rendre les armes dans le troisième tour, après 38 heures d’effort.

 

Inspirée de la Barkley, course américaine qui se dispute dans une forêt du Tennessee, la Chartreuse Terminorum a marqué les esprits en 2017. Pour sa deuxième édition cette année, l’engouement devrait être de nouveau au rendez-vous.

 

LG

 

 

commentez lire les commentaires
1313 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.