La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit 20 millions d’euros dans l’hébergement de montagne

sep article

La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance l’acte 2 de son Plan montagne, avec un investissement de 20 millions d’euros sur 2018-2021. Après avoir soutenu l’équipement des stations en canons à neige, le Conseil régional se penche à présent sur l’hébergement de montagne, pour les saisonniers comme les touristes ou les classes de neige.

 

 

Deux ans après son soutien affirmé à l’équipement en canons à neige des stations de ski, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a lancé lundi 8 janvier l’acte 2 de son Plan montagne. Avec au programme un investissement de 20 millions d’euros sur la période 2018-2021, consacrés à l’hébergement de montagne.

 

Dans le cadre de l'acte 2 de son Plan montagne, la Région annonce un investissement de 20 millions d'euros destinés à soutenir l'hébergement de montagne.Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. DR

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. DR

 

Objectif de ces Plans montagne ? Maintenir le ski comme un loisir « accessible à tout le monde » afin qu’il ne devienne pas « une discipline élitiste », explique le président de la Région Laurent Wauquiez.

 

Le conseil régional en profite pour vanter son bilan, affirmant que son premier plan d’investissement a bénéficié à 93 % des stations (107 sur 118), et que « les enneigeurs ont permis de sécuriser les 120 000 emplois sur le territoire qui dépendent de l’économie de montagne en divisant par trois l’exposition des domaines skiables aux aléas climatiques ».

 

 

Trois leviers d’action pour l’hébergement de montagne

 

C’est autour de trois « leviers » que s’axera ce nouvel investissement régional. Première priorité : le logement des saisonniers, qui ne disposent actuellement que de 5 800 places d’hébergement dédiées pour 24 000 postes. La Région entend ainsi soutenir la création et la réhabilitation des hébergements collectifs à hauteur de 40 %, mais aussi les travaux d’aménagement et de sécurisation des aires de camping-cars pour les saisonniers à hauteur de 80 %.

 

La station de Saint-Pierre de Chartreuse © Coeur de Chartreuse

La station de Saint-Pierre de Chartreuse © Cœur de Chartreuse

 

Deuxième thématique : les hébergements collectifs, en particulier ceux destinés à accueillir les classes de neige. Le Conseil régional se dit ainsi prêt à soutenir à 40 % les acquisitions immobilières et jusqu’à 30 % les travaux de création ou de réhabilitation de logements collectifs. Avec un bonus pouvant aller jusqu’à 150 000 euros pour les structures accueillant les classes de neige, dont le nombre aurait baissé d’un cinquième en dix ans.

 

Enfin, la Région veut assurer le maintien des “lits chauds” en station, autrement dit des logements mis en location, par opposition aux ”lits froids” désignant des résidences secondaires absentes du marché locatif. Pour cela, elle propose de soutenir les communes dans la création d’« espaces propriétaires » pour les aider à louer leur bien. « De plus, la Région soutiendra 40 % des rachats de résidences touristiques par des communes et financera la rénovation de 40 appartements par station dans le cadre des dispositifs mis en place par les communes », ajoutent ses services.

 

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2920 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.