Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Centre courrier de La Mure : réunion publique contre la réorganisation ce lundi 8 janvier

sep article

Après un mouvement de grève en fin d’année 2017, les syndicalistes du Centre courrier de La Mure organisent une réunion publique ce lundi 8 janvier au soir à Susville. Objectif ? Porter à la connaissance du public les difficultés et les revendications des facteurs du centre courrier suite à la restructuration opérée par la direction de La Poste.

 

 

Les syndicalistes ne décolèrent pas contre la réorganisation du Centre courrier de La Mure. Le mouvement de grève de la fin d’année 2017 n’avait pu empêcher la restructuration, que Sud PTT a depuis jugée catastrophique pour la qualité des services comme la santé des agents. Le syndicat organise ainsi une réunion publique ce lundi 8 janvier à 18 heures, dans la Salle des fêtes de Susville.

 

Les syndicalistes organisent une réunion publique à Susville ce lundi 8 janvier pour informer le public sur la situation du Centre courrier de La Mure.Logo de La Poste © Joël Kermabon - Place Gre'net

Logo de La Poste © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Objectif de cette réunion ? « Informer la population », nous répond François Marchive de Sud PTT Isère. « On veut sortir du tête à tête : La Poste a des comptes à rendre, pas seulement aux organisations professionnelles, mais aussi aux élus et à la population. Parce que c’est une entreprise publique ! », ajoute-t-il.

 

 

Une « désorganisation » au lieu d’une réorganisation ?

 

En matière d’élus, la députée Marie-Noëlle Battistel, le sénateur Guillaume Gontard et le président de la communauté de communes de la Matheysine Joël Pontier seront présents auprès des facteurs du Centre courrier de La Mure. Quant à la Poste, elle a refusé de participer à cette réunion, nous fait savoir Sud PTT.

 

Marie-Noëlle Battistel. députée PS de l'Isère. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Marie-Noëlle Battistel. députée PS de l’Isère. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

François Marchive insiste : pour lui, la réorganisation est une « désorganisation ». Et de décrire des tournées « infaisables » et des points de distribution du plateau matheysin qui ne sont plus couverts tous les jours. Et cela malgré l’embauche d’employés en CDD pour faire face à l’afflux de courriers durant les fêtes, mais aussi aux nombreux arrêts maladie pour cause d’épuisement.

 

 

Deux à trois agents pour finir une tournée

 

En réponse aux critiques formulées en novembre par le syndicat, la Poste avait plaidé le temps d’adaptation et annoncé des « phases d’écoute des agents ». Le ton n’est pas le même dans la bouche des syndicats. « La Poste met la faute de la dégradation de la qualité de service sur le dos des facteurs : ils sont trop lents, trop vieux, en arrêt ou pas assez formés, etc. », affirme le tract de Sud PTT.

 

Mouvement de grève de facteurs © Sud PTT Isère/Savoie

Mouvement de grève de facteurs © Sud PTT Isère-Savoie

 

« À l’heure actuelle, il faut à peu près deux à trois agents pour arriver à finir une tournée dans les temps ! », fulmine François Marchive, avant de conclure : « Il n’y a pas de rapport entre ce que dit la direction et ce qui se passe sur le terrain. Elle s’en fiche complètement et réorganise le travail comme elle peut… C’est-à-dire mal ! »

 

Des accusations que le syndicat portera donc à la connaissance du public ce lundi soir. En attendant un nouveau mouvement de grève ? Rien n’est prévu pour l’instant, mais de toute évidence le combat est loin d’arriver à son terme.

 

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
942 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.