A mi-saison, le GF38 sur de bons rails pour retrouver le niveau professionnel

sep article



Deuxièmes de National 1 à la fin des matches aller, les footballeurs grenoblois peuvent ambitionner une deuxième montée consécutive en deux ans. Pour accéder à la Ligue 2 en fin de saison, le GF38 serait malgré tout bien avisé de gagner plus régulièrement au stade des Alpes lors de la phase retour.

 

 

Sept vic­toires, sept nuls pour deux défaites en 16 matches. Promu en National 1, la troi­sième divi­sion, le GF38 a réa­lisé une belle pre­mière par­tie de sai­son. Il est invaincu depuis douze ren­contres, avec une deuxième place à la clé, même si son pre­mier pour­sui­vant, le Red Star, compte un match en moins.

 

Les foot­bal­leurs de Grenoble pos­sèdent la meilleure défense du cham­pion­nat, à éga­lité avec l’é­quipe de Saint-Ouen, avec seule­ment onze buts encais­sés à mi-par­cours.

 

 

Un très bon bilan à l’extérieur

 

Les hommes de l’entraîneur Olivier Guégan sont très per­for­mants à l’extérieur avec cinq suc­cès, deux nuls et une seule défaite, à Créteil (0−2) le 1er sep­tembre.

 

Joie des footballeurs grenoblois du GF 38 après leur victoire face au Puy (1-0) le 13 mai 2017. Un succès qui les propulse en National, le 3e division française. Photo Chloé Ponset

Les foot­bal­leurs gre­no­blois espèrent vivre la même joie en mai 2018 qu’un an plus tôt, quand ils ont décro­ché la mon­tée en National 1. © Chloé Ponset

Le GF38 s’est mis sur de bons rails pour espé­rer mon­ter en Ligue 2 en mai 2018. Une deuxième divi­sion où il n’a plus évo­lué depuis 2011. Avec un effec­tif fourni et de qua­lité, il semble en mesure d’atteindre ce but.

 

Pour autant, tout n’est pas par­fait. Les Grenoblois ont plus de mal au stade des Alpes. Avec deux vic­toires, cinq nuls et un revers contre Cholet (0−2) le 23 sep­tembre, le bilan est moyen. Mercredi 20 décembre pour leur der­nière ren­contre en 2017, ils ont concédé un 0 – 0 déce­vant face à Concarneau, 15e. Les Isérois ont d’ailleurs quitté la pelouse sous les sif­flets d’une par­tie du public.

 

 

La malédiction des penalties

 

Sur son ter­rain, le GF38 a beau domi­ner la plu­part du temps ses adver­saires, il ne s’y est plus imposé depuis le 13 octobre face à Avranches (3−1). La faute notam­ment à une inef­fi­ca­cité sur penalty. Les joueurs gre­no­blois ont man­qué leurs six der­nières ten­ta­tives dans cet exer­cice. Le capi­taine Julien Delétraz a été le der­nier en date contre Concarneau.

 

Plus géné­ra­le­ment dans le réa­lisme face au but, les Grenoblois n’ont ins­crit que 18 réa­li­sa­tions en 16 matches. Ils ne pos­sèdent que la sep­tième attaque du cham­pion­nat. Tout en étant posi­tion­nés en haut du clas­se­ment, ils dis­posent donc d’une vraie marge de pro­gres­sion. Quelque part un signal posi­tif pour la deuxième moi­tié de sai­son.

 

LG

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2029 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.