La Communauté université Grenoble Alpes intègre le programme Campus in Campus de Tsukuba au Japon

sep article



En signant un accord avec l’université de Tsukuba au Japon, la Communauté Université Grenoble Alpes intègre campus-in-campus. Un programme dont font partie six universités en Europe, en Asie et outre-Atlantique. Objectif : partager les ressources et tendre vers l’excellence.

 

 

Place centrale du campus de Saint-Martin-d'Hères © Université de Grenoble

Place cen­trale du cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. © Grenoble-Alpes Université

La Communauté Université Grenoble Alpes (Comue) intègre le pro­gramme cam­pus-in-cam­pus de l’u­ni­ver­sité de Tsukuba. En signant un accord-cadre avec son homo­logue japo­naise, l’u­ni­ver­sité de Grenoble entend ainsi ren­for­cer ses col­la­bo­ra­tions à l’in­ter­na­tio­nal.

 

Grâce à ce cam­pus vir­tuel per­met­tant de par­ta­ger cours, res­sources de recherche ou ensei­gnants avec d’autres uni­ver­si­tés dans le monde et notam­ment aux États-Unis, l’u­ni­ver­sité de Tsukuha a dou­blé le nombre de ses étu­diants au cours des cinq der­nières années. Le pro­gramme s’ins­crit d’ailleurs dans le cadre du Top Global University Project, l’é­qui­valent japo­nais de l’Idex.

 

Pour l’u­ni­ver­sité de Grenoble, l’ob­jec­tif est bien d’in­ten­si­fier ses échanges et ses col­la­bo­ra­tions à l’in­ter­na­tio­nal. « Une aug­men­ta­tion des flux de mobi­lité étu­diante entre Tsukuba et Grenoble est à pré­voir grâce à la mise en place de diplômes conjoints et de doubles diplômes, sou­ligne la Comue dans un com­mu­ni­qué. Les mobi­li­tés d’en­sei­gnants et de per­son­nel admi­nis­tra­tif seront éga­le­ment favo­ri­sées. »

 

 

Un catalogue en ligne de plus de 400 cours en anglais

 

Comment ? Grâce, d’une part, à un cata­logue en ligne de plus de 400 cours en anglais, acces­sibles aux étu­diants dans le cadre de ce pro­gramme cam­pus-in-cam­pus. « Les éta­blis­se­ments membres du réseau s’ef­forcent éga­le­ment de créer des pro­grammes de recherche conjoints et d’en­cou­ra­ger les échanges entre uni­tés de recherche. Trois ensei­gnants-cher­cheurs de la Communauté UGA sont déjà nom­més Principal Investigator à Tsukuba. Tsukuba enverra ensuite ses cher­cheurs à Grenoble dans les labo­ra­toires cor­res­pon­dants. »

 

Objectif encore et tou­jours : viser plus haut et rejoindre via ce réseau mon­dial l’University California Irvine, Utrecht University (Pays-Bas), l’Université de São Paulo (Brésil), National Taïwan University, l’Université Teknologi Malaysia et l’université de Bordeaux.

 

La Comue Grenoble Alpes est ainsi le deuxième par­te­naire fran­çais à rejoindre les rangs de ce cam­pus par­tagé qui devrait comp­ter treize membres en 2023.

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
2565 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.