Le PCF savoyard demande un référendum sur la fusion de la Savoie et de la Haute Savoie

sep article

La question de la fusion des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, fréquemment portée par le président du Conseil départemental de Savoie Hervé Gaymard, inquiète la fédération savoyarde du PCF. Qui demande, pétition à l’appui, un débat public et un référendum sur ce possible rapprochement.

 

 

Fusionner la Savoie et la Haute-Savoie en un seul et même dépar­te­ment ? Le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de Savoie Hervé Gaymard n’a jamais fait mys­tère de son envie d’un tel rap­pro­che­ment, auquel semble tout autant sen­sible son homo­logue de la Haute-Savoie Christian Monteil. Une pos­ture qui inquiète for­te­ment la fédé­ra­tion savoyarde du PCF.

 

Le PCF savoyard s'inquiète de la possible fusion entre les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie et demande la tenue d'un référendum.Florian Penaroyas, Secrétaire PCF Chambéry © PCF Savoie

Florian Penaroyas, Secrétaire PCF Chambéry © PCF Savoie

Pourquoi s’en inquié­ter main­te­nant, alors que la ques­tion de la fusion n’a pas été remise sur la table par Hervé Gaymard depuis un cer­tain temps ? « Il n’a jamais lâché ce mor­ceau, ça a tou­jours été un élé­ment moteur », nous répond le Secrétaire de la sec­tion Chambéry du Parti com­mu­niste, Florian Penaroyas.

 

Qui ne peut s’empêcher de voir dans la créa­tion d’une marque tou­ris­tique comme Savoie Mont-Blanc un pas de plus vers la fusion : « Aujourd’hui, vous avez des bornes kilo­mé­triques Savoie Mont-Blanc. Petit à petit, on fait entrer dans la tête des gens que la fusion arrive. »

 

 

Un « petit royaume » pour les nationalistes ?

 

Et la tête des gens, c’est bien la pré­oc­cu­pa­tion du PCF. Le parti demande en effet un débat public et un vote sur cette ques­tion. « Une loi votée au Parlement fait en sorte que les fusions de ter­ri­toires puissent pas­ser uni­que­ment par les conseils dépar­te­men­taux, alors qu’au­pa­ra­vant c’é­tait uni­que­ment par réfé­ren­dum », déplore-t-il. Avant d’a­jou­ter : « Il faut en débattre pour ensuite faire un réfé­ren­dum où tout le monde aura les cartes en main. »

 

Lorsque l'hôtel de Ville d'Annecy affiche le drapeau savoyard, un geste salué par la Confédération savoisienne qui fustige « l'horrible drapeau jacobin » et « l'occupation » française. © Confédération savoisienne

Lorsque l’hô­tel de Ville d’Annecy affiche le dra­peau savoyard, un geste salué par la Confédération savoi­sienne qui fus­tige « l’hor­rible dra­peau jaco­bin » et « l’oc­cu­pa­tion » fran­çaise. © Confédération savoi­sienne – Facebook

 

Pour les com­mu­nistes, une telle fusion se ferait au détri­ment des Savoyards. Moins nom­breux que les Hauts-Savoyards, ils dis­po­se­raient de moins d’é­lus. « Et quand vous avez moins d’é­lus, c’est plus com­pli­qué pour les ren­con­trer ! », s’a­gace Florian Penaroyas. « On crée des ter­ri­toires immenses qui ne sont pas la meilleure avan­cée pour la démo­cra­tie », juge-t-il encore, citant autant les fusions de com­munes au sein de son dépar­te­ment… que la ques­tion de la Corse.

 

Car le PCF voit aussi dans une fusion poten­tielle des deux Savoie une porte ouverte aux natio­na­listes régio­naux. « Les Savoisiens, je les vois sur le mar­ché tous les same­dis. Cela va au-delà du groupe local : der­rière, c’est du natio­na­lisme, par­fois même du racisme, et on leur construi­rait un petit royaume en fai­sant cela. Nous sommes la République fran­çaise, pas le Duché de Savoie ! », tonne le Secrétaire cham­bé­rien.

 

 

Une pétition déjà remise à la préfecture de Savoie

 

Lancée il y a presque un an en ligne (la page est aujourd’­hui inac­tive) mais sur­tout en ver­sion papier, une péti­tion pour exi­ger un réfé­ren­dum a recueilli un mil­lier de signa­tures, avec un pic lors de la der­nière Fête des Allobroges des 28 et 29 octobre 2017. Elle a été remise par le PCF à la pré­fec­ture de Savoie, avec demande de ren­dez-vous.

 

La Fête des Allobroges © PCF Savoie

La Fête des Allobroges © PCF Savoie

 

Réponse de l’État ? « Nous avons bien reçu votre cour­rier. C’est en ins­tance », résume Florian Penaroyas. Une mise en attente qui irrite encore plus le mili­tant com­mu­niste : « C’est quelque chose qu’on reçoit sou­vent, la même réponse sur un paquet de sujets. Mais sur un sujet comme celui-ci, qui concerne la démo­cra­tie, c’est assez léger… »

 

 

FM

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2930 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.