Grenoble en troisième position des places de parking privé les plus chères ?

sep article

Notre indépendance c

La société Yespark, qui recense et loue les places de stationnement, établit un classement des villes les plus chères en matière de places de parking privé. Grenoble y figure à la troisième place avec un coût moyen de 97 euros, contre 66 euros au niveau national. Mais, faute de méthodologie détaillée, l’étude reste à prendre avec des pincettes.

 

 

La start-up Yespark, appli­ca­tion de recen­se­ment et de loca­tion de places de sta­tion­ne­ment, livre les résul­tats d’une étude réa­li­sée en sep­tembre 2017 sur les prix du par­king privé en France. La métho­do­lo­gie ? « Une méthode de suivi per­met­tant d’extraire et ana­ly­ser les annonces pré­sentes sur 13 pla­te­formes d’annonces », écrit la société. Qui classe ainsi Grenoble en troi­sième posi­tion des villes les plus chères de France.

 

 

Un coût grenoblois moyen très supérieur à la moyenne nationale

 

Si Paris occupe de loin la pre­mière place du clas­se­ment, avec un prix moyen de 121 euros par mois pour un empla­ce­ment, la ville de Grenoble est au coude à coude avec Nice (en deuxième posi­tion) et Lille (qua­trième). Son coût moyen de 97 euros men­suels pour une place de sta­tion­ne­ment privé est ainsi lar­ge­ment supé­rieur à la moyenne natio­nale, esti­mée à 66 euros par mois.

 

Le Parking Irvoy à Grenoble. DR

Le Parking Irvoy à Grenoble. DR

 

En matière d’a­mendes, Yespark note que la ville de Lyon fac­ture de la manière la plus sévère les auto­mo­bi­listes en infrac­tion de sta­tion­ne­ment, avec des “prunes” allant de 35 à 60 euros selon les zones. Mais rap­pelle que la muni­ci­pa­lité de Grenoble, en dépé­na­li­sant le sta­tion­ne­ment payant, va per­mettre le dou­ble­ment des amendes, pas­sant de 17 à 35 euros au 1er jan­vier 2018.

 

Une grande disparité entre les prix des places

 

La société note encore une grande dis­pa­rité selon les empla­ce­ments. Ainsi, si le coût moyen men­suel d’une place de par­king privé à Grenoble est de 97 euros, les prix mini­mums et maxi­mums consta­tés vont de 20 à 275 euros. Toujours est-il que ce prix moyen gre­no­blois fait entrer l’Isère dans le “Top five” des dépar­te­ment les plus chers de France.

 

À Grenoble, l'amende de stationnement va passer de 17 à 35 euros © Chloé Ponset - Place Gre'net

À Grenoble, l’a­mende de sta­tion­ne­ment va pas­ser de 17 à 35 euros. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Il aurait tou­te­fois été appré­ciable que Yespark livre une notice métho­do­lo­gique détaillée en accom­pa­gne­ment de son étude. Car la carte pré­sen­tée par la start-up affiche par­fois des don­nées dif­fé­rentes de ses gra­phiques, sans expli­ca­tions. Avec, par exemple, l’Isère pré­sen­tant un prix moyen de sta­tion­ne­ment men­suel de 70 euros… puis de 85 euros, quelques lignes plus bas (voir enca­dré).

 

 

FM

 

 

Suite à la paru­tion de notre article, la société Yespark a contacté Place Gre’net pour nous indi­quer que la dif­fé­rence de prix entre la carte et le gra­phique était bien le résul­tat d’une erreur, depuis cor­ri­gée. [enca­dré ajouté le ven­dredi 15 décembre]

 

commentez lire les commentaires
3790 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ce n’est pas une bonne nou­velle pour l’at­trac­ti­vité com­mer­ciale de notre ville, comme l’a­mende de 35 €, un vrai refou­loir des clients de nos com­merces, un de plus avec cvcm et l’in­nac­ces­si­bi­lité de Grenoble orga­ni­sée par la muni­ci­pa­lité rouge et verte.

    sep article
    • C’est vrai. Votre cou­leur poli­tique est claire : les frau­deurs ont le droit de faire ce qu’ils veulent au nom de la liberté et de la consom­ma­tion. De la part d’un défen­seur de Carignon, spé­cia­liste local de la fraude et de la cor­rup­tion, je n’at­ten­dais pas autre réac­tion.

      sep article