Jugeant Laurent Wauquiez “dangereux”, Philippe Langénieux-Villard, maire d’Allevard, quitte LR

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

Philippe Langénieux-Villard rend sa carte du parti. Jugeant le nouveau n°1 des Républicains « dangereux », le conseiller régional de la majorité de Laurent Wauquiez et maire d’Allevard claque la porte… Et s’apprête à publier un livre sur lui.

 

 

Législatives 2017, Philippe Langenieux-Villard, candidat LR, dans la cinquième circonscription. DR

Philippe Langenieux-Villard. DR

Laurent Wauquiez à peine élu à la tête des Républicains, les portes commencent à claquer. Premier à rendre sa carte du parti en Isère, le conseiller régional et maire d’Allevard Philippe Langénieux-Villard.

 

Dans une interview accordée au Dauphiné libéré, l’élu a beau faire partie de sa majorité à la Région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015, il juge le nouveau numéro 1 « dangereux ».

 

«  Laurent Wauquiez est un homme brillant, talentueux, mais c’est un homme dangereux. Oui, je pense que cet homme est dangereux », assène-t-il. « Avez-vous vu la manière qu’il a de critiquer le gouvernement et d’humilier ceux qui soutiennent Emmanuel Macron ? Jamais il n’en accepterait le dixième de la part de son opposition à la Région […]. J’ai vu que cette nouvelle manière de gouverner, faite d’autorité et d’humiliation, semble avoir du succès car, effectivement, tout le monde se tait dans sa majorité à la Région. »

 

 

Pas question de se taire

 

Le maire d’Allevard n’a jamais caché ne pas complètement adhérer à la politique suivie par Laurent Wauquiez. Et notamment en matière culturelle, quand la Région s’est mise en tête de tailler dans les subventions.

 

 Laurent Wauquiez, nouveau président des Républicains. DR

Laurent Wauquiez, nouveau président des Républicains, ne fait déjà pas l’unanimité. DR

Mûr pour rejoindre les rangs des marcheurs ? En avril dernier, le maire d’Allevard avait été un des premiers à manifester son soutien à Emmanuel Macron, avant le second tour de la présidentielle. Manière de marquer son opposition farouche au Front national dont les idées inspirent le désormais n°1 des Républicains.

 

Déjà en 1998, il avait refusé la vice-présidence de la Région proposée par Charles Millon, avant de prendre la tête d’un groupe RPR régional opposé à toute alliance avec le Front national.

 

Bref, pas question de pactiser de près ou de loin avec l’extrême droite. Pas question de se taire non plus. Philippe Langénieux-Villard annonce avoir écrit un livre sur… Laurent Wauquiez, dont la sortie est attendue début 2018.

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
3083 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.