Pollution de l’air : le bois d’appoint pour se chauffer interdit, la vitesse réduite

sep article

Les particules fines s’accumulant dans l’air depuis lundi, les premières mesures de restriction tombent. Le chauffage d’appoint au bois est interdit et la vitesse limitée dans la cuvette grenobloise. Il faudra vraisemblablement attendre le retour de la pluie, annoncée jeudi soir, pour pouvoir (mieux) respirer.

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

Pollution dans la cuvette grenobloise : le chauffage d’appoint au bois interdit © Patricia Cerinsek

La qualité de l’air est très mauvaise à Grenoble. La faute à l’accumulation depuis lundi dans les basses couches de l’atmosphère de particules fines PM 10 qui touche le bassin grenoblois mais également le Nord-Isère, la vallée de l’Arve et les pays de Savoie. Des poussières émises par les activités de chauffage et de combustion et dans une moindre mesure par le trafic automobile.

 

Le premier niveau, dit d’information-recommandation, a donc été activé par le préfet. Sur le bassin grenoblois, l’écobuage est interdit jusqu’à nouvel ordre quand les industriels doivent mettre en route leurs systèmes de dépollution renforcés quand ils en sont équipés.

 

Le BTP doit réduire son activité génératrice de poussières à moins qu’il ne mette en place des mesures compensatoires efficaces style arrosage… Que le département soit en alerte sécheresse et que les nappes phréatiques soient au plus bas est un détail.

 

Retour de la pluie annoncée jeudi, le meilleur des antidotes…

 

Plus largement, le bois d’appoint ou d’agrément pour se chauffer est interdit, que l’installation de combustion soit performante ou pas. Il est également préconisé de ne pas chauffer les pièces au-dessus de 18 °C. Brûler ses déchets en plein air est aussi interdit.

 

Enfin, la vitesse maximale est abaissée de 20 km/h sur les axes d’ordinaire limités à 90. Sur autoroute, il est interdit de dépasser les 70 km/h aux portes de Grenoble. Soit sur l’A41-Sud entre le péage de Crolles et la commune de Meylan (rond-point de la Carronnerie) et sur l’A48, l’A480 et l’A51 entre les péages de Voreppe et de Vif (péage du Crozet).

 

L’épisode de pollution ne devrait pas durer. Le retour du mauvais temps étant annoncé pour jeudi soir, les précipitations devraient plaquer les poussières au sol. Les activités pourront alors reprendre leur cours normal…

 

 

 

PC

commentez lire les commentaires
2298 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Alors dansons – la danse de la pluie.
    Que la municipalité grenobloise organise ça, elle adore ce genre de raouts…

    Interdiction du chauffage au bois? On aimerait bien voir comment ça être mis en place ça…

    sep article
    • C’est marrant, le « mauvais temps » est en fait celui que nous attendons 🙂

      Bon, peut être que repenser en urgences toutes les sources d’émissions et adapter « zoner » les normes serait utile.
      OK pour un petit feu vers Sarcenas pour se chauffer mais à Villard Bonnot si tout le monde le fait ca va vite être étouffant
      Pour info l’agglo Lyonnaise avait mis en place cette mesure, pour trouver les contrevenants… je ne sais pas 😀 je crois qu’il n’y a pas de fumée sans feu?.

      sep article