Lancement d’un annuaire en ligne de la réparation pour lutter contre le tout-jetable

sep article

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et les Chambres de métiers et de l’artisanat s’unissent pour lancer un annuaire en ligne de la réparation. Le site recense déjà les artisans réparateurs de six régions, dont 13 000 sur Auvergne-Rhône-Alpes, et plus de 400 pour le territoire grenoblois.

 

 

Dans le cadre de la Semaine européenne de réduction des déchets qui se tenait du 10 au 26 novembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et les Chambres de métiers et de l’artisanat viennent de lancer un annuaire en ligne de la réparation. Le site répertorie pour le moment les réparateurs de six régions, dont Auvergne-Rhône-Alpes.

 

L'Ademe et les chambres de métiers et de l'artisanat lancent un annuaire en ligne des artisans réparateurs, notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.Visuel du site Annuaire-réparation. DR

Visuel du site Annuaire-réparation. DR

 

Objectif de la démarche ? Valoriser les artisans engagés pour prolonger la durée de vie de nos appareils ou produits. Le site fonctionne sur la base d’un moteur de recherche alliant zones géographiques et thématiques recherchées, telle que la maroquinerie, la retouche de vêtements, la jardinerie, ou encore la réparation d’ordinateurs, d’électroménager ou d’instruments de musique.

 

 

13 000 artisans recensés sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

 

Sur la seule région Rhône-Alpes, ce sont pas moins de 13 000 artisans qui sont ainsi répertoriés, dont plus de 400 pour l’agglomération grenobloise. Un recensement propice à favoriser l’économie de proximité, « créatrice d’emplois et de lien social », se réjouit l’Ademe. Mais aussi une manière de promouvoir « une alternative au tout-jetable ».

 

L'Ademe et les chambres de métiers et de l'artisanat lancent un annuaire en ligne des artisans réparateurs, notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.Un nombre conséquent de réparateurs divers recensés dans la région. DR

Un nombre conséquent de réparateurs divers recensés dans la région. DR

 

Y aurait-il urgence ? « Chaque année, neuf millions de tonnes de biens de consommation (équipement de loisirs, mobilier, appareils électriques-électroniques, textiles…) arrivent en fin de vie en France », décrit encore l’Agence. Or, seuls 10 % sont réparés, ce qui a de lourdes conséquences sur l’environnement, notamment du fait du recours à des matières premières, dont les réserves sont par définition limitées, mais aussi des émissions de gaz à effet de serre générées par la production et le transport de matériels neufs.

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1834 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.