La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit 4,5 millions d’euros dans le tennis

sep article

Auvergne Rhône-Alpes ambitionne de devenir la première région de France pour la pratique du tennis. Et Laurent Wauquiez y met les moyens. Il vient de signer une convention avec la fédération française de tennis au terme de laquelle 6,3 millions d’euros ont été débloqués pour aider les clubs de la région.

 

 

La Région va investir 4,5 million d’euros pendant trois ans pour développer la pratique du tennis en Auvergne Rhône-Alpes. Quand, de son côté, la fédération française de tennis – la plus riche association sportive de France – va débloquer 1,8 million d’euros.

 

La convention signée entre les deux parties vise à venir en aide aux clubs locaux pour « consolider et promouvoir la pratique du tennis dans la région », soulignent les services de la Région dans un communiqué.

 

En tout, ce sont donc 6,3 millions d’euros qui vont être alloués d’ici 2020 et qui iront au financement d’infrastructures comme la couverture de courts, la rénovation de terrains ou le développement de sites en terre battue. Premiers bénéficiaires de cette « aide inédite pour une région », les clubs de Montmélian (Savoie), Prévessin-Moëns (Ain), Les Vans (Ardèche), Saint-Bonnet-Près-Rioms (Puy-de-Dôme) et Riorges (Loire) pour un montant total de 650 000 euros.

 

 

Auvergne Rhône-Alpes candidate au titre de la première région de France

 

De quoi concourir au titre de première région de France de la deuxième fédération sportive de l’Hexagone ? Forte de mille clubs (sur 7 000 en France) et 130 000 licenciés (sur un million), Auvergne Rhône-Alpes en tout cas s’y emploie. Elle s’est vu attribuer le premier tour de la Coupe Davis, du 2 au 4 février prochain à Albertville. La Région est également le premier partenaire de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2017.

 

Pour la première édition de ce tournoi, elle avait en effet mis 500 000 euros sur la table, entre encarts publicitaires, places réservées, loges et pavillon privatifs. Un marché pas au goût de l’association des Contribuables actifs du Lyonnais (Canol) qui a saisi le juge administratif pour en demander l’annulation.

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
2074 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Le tennis, sport individuel de riches ne se jouent pas dans les quartiers qui ont besoin de terrains et d’entraineurs pour développer le sport pour tous.
    Tout ce qu’on aurait pu faire avec 6,3 M d’€ !!!
    Mais bon, pouvait-on attendre autre chose du wauquiez ? C’est comme les millions donnés aux « pauvres » chasseurs.
    wauquiez entend donner raison à cet adage : l’argent attire l’argent

    sep article
  2. Ping : La Région investit 4,5 millions d'euros dans le tennis | Sports 365