La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit 4,5 millions d’euros dans le tennis

sep article

Notre indépendance c

Auvergne Rhône-Alpes ambitionne de devenir la première région de France pour la pratique du tennis. Et Laurent Wauquiez y met les moyens. Il vient de signer une convention avec la fédération française de tennis au terme de laquelle 6,3 millions d’euros ont été débloqués pour aider les clubs de la région.

 

 

La Région va inves­tir 4,5 mil­lion d’eu­ros pen­dant trois ans pour déve­lop­per la pra­tique du ten­nis en Auvergne Rhône-Alpes. Quand, de son côté, la fédé­ra­tion fran­çaise de ten­nis – la plus riche asso­cia­tion spor­tive de France – va déblo­quer 1,8 mil­lion d’eu­ros.

 

La conven­tion signée entre les deux par­ties vise à venir en aide aux clubs locaux pour « conso­li­der et pro­mou­voir la pra­tique du ten­nis dans la région », sou­lignent les ser­vices de la Région dans un com­mu­ni­qué.

 

En tout, ce sont donc 6,3 mil­lions d’eu­ros qui vont être alloués d’ici 2020 et qui iront au finan­ce­ment d’in­fra­struc­tures comme la cou­ver­ture de courts, la réno­va­tion de ter­rains ou le déve­lop­pe­ment de sites en terre bat­tue. Premiers béné­fi­ciaires de cette « aide inédite pour une région », les clubs de Montmélian (Savoie), Prévessin-Moëns (Ain), Les Vans (Ardèche), Saint-Bonnet-Près-Rioms (Puy-de-Dôme) et Riorges (Loire) pour un mon­tant total de 650 000 euros.

 

 

Auvergne Rhône-Alpes candidate au titre de la première région de France

 

De quoi concou­rir au titre de pre­mière région de France de la deuxième fédé­ra­tion spor­tive de l’Hexagone ? Forte de mille clubs (sur 7 000 en France) et 130 000 licen­ciés (sur un mil­lion), Auvergne Rhône-Alpes en tout cas s’y emploie. Elle s’est vu attri­buer le pre­mier tour de la Coupe Davis, du 2 au 4 février pro­chain à Albertville. La Région est éga­le­ment le pre­mier par­te­naire de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2017.

 

Pour la pre­mière édi­tion de ce tour­noi, elle avait en effet mis 500 000 euros sur la table, entre encarts publi­ci­taires, places réser­vées, loges et pavillon pri­va­tifs. Un mar­ché pas au goût de l’as­so­cia­tion des Contribuables actifs du Lyonnais (Canol) qui a saisi le juge admi­nis­tra­tif pour en deman­der l’an­nu­la­tion.

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
2880 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Le ten­nis, sport indi­vi­duel de riches ne se jouent pas dans les quar­tiers qui ont besoin de ter­rains et d’en­trai­neurs pour déve­lop­per le sport pour tous.
    Tout ce qu’on aurait pu faire avec 6,3 M d”€ !!!
    Mais bon, pou­vait-on attendre autre chose du wau­quiez ? C’est comme les mil­lions don­nés aux « pauvres » chas­seurs.
    wau­quiez entend don­ner rai­son à cet adage : l’argent attire l’argent

    sep article
  2. Ping : La Région investit 4,5 millions d'euros dans le tennis | Sports 365