Le Cinéma art & plaisirs, modernisé, rouvre ses portes le 13 décembre à Voreppe

sep article



Après plus de sept mois de travaux, le Cinéma art & plaisirs (Cap) de Voreppe rouvrira ses portes au public le 13 décembre prochain. Parmi les nouveautés, un écran supplémentaire, des fauteuils plus modernes et confortables, ou encore l’insonorisation des salles. Le tout avec une meilleure accessibilité aux locaux pour les personnes à mobilité réduite.

 

 

Le pro­jet du nou­veau cinéma muni­ci­pal de Voreppe, rebap­tisé Cinéma art & plai­sirs (Cap). DR

Fermé depuis mai der­nier, l’ancien cinéma Art et Plaisir (AEP) de Voreppe, rebap­tisé Cinéma art & plai­sirs (Cap), va bien­tôt prendre un nou­veau départ. Rendez-vous est ainsi donné le 13 décembre pro­chain, devant son grand écran, pour la pro­jec­tion du hui­tième épi­sode de la saga Star Wars, Le der­nier Jedi.

 

Ce sera le coup d’envoi d’une pro­gram­ma­tion riche et diver­si­fiée qui se pour­sui­vra tout au long de l’année 2018 à tra­vers une large série de ren­contres. Au menu : de nom­breuses soi­rées à thèmes, des dis­cus­sions avec le public, et même des séances de cinéma en plein air, pré­vues en été.

 

 

Une modernisation du cinéma qui devrait redynamiser le centre-ville

 

Agrandi et rénové de fond en comble, le cinéma muni­ci­pal sera doté d’une seconde salle, pou­vant accueillir jusqu’à 50 spec­ta­teurs. Quant à la salle déjà exis­tante, d’une capa­cité de 167 places, elle a com­plè­te­ment changé de visage grâce à l’installation de fau­teuils rele­vables, plus modernes et confor­tables.

 

Débutés en mai der­nier, les tra­vaux s’a­chè­ve­ront en début décembre. © Ville de Voreppe

Les autres nou­veau­tés ? En plus de l’amélioration de l’accessibilité pour les per­sonnes à mobi­lité réduite, la refonte du par­vis, le réamé­na­ge­ment du hall d’accueil, l’insonorisation des locaux, ou encore la mise en place d’un sys­tème de cli­ma­ti­sa­tion.

 

« Ces tra­vaux s’inscrivent dans une démarche contex­tuelle et envi­ron­ne­men­tale », sou­li­gnait Anne Gérin, adjointe à l’urbanisme à Voreppe, lors de la pré­sen­ta­tion du pro­jet en conseil muni­ci­pal. Et de pré­ci­ser : « Il est en effet impor­tant de réus­sir l’intégration archi­tec­tu­rale et envi­ron­ne­men­tale de l’aspect exté­rieur du bâti[ment] dans la pers­pec­tive de la redy­na­mi­sa­tion du centre bourg. »

 

Financé par le Centre natio­nal du cinéma, la Région Auvergne Rhône-Alpes et le Département de l’Isère, le chan­tier a coûté, au total, envi­ron 1,1 mil­lion d’euros.

 

 

GC

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1869 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.