Un projet européen coordonné à Grenoble pour accompagner la troisième révolution numérique

sep article

FOCUS – Ce mardi 14 novembre, l’association grenobloise pour la création et la recherche sur les outils d’expression (Acroe) a officialisé le lancement du projet de réseau européen Art-Science-Technologie pour la créativité numérique (EASTN-DC), en présence des quatorze partenaires européens et des politiques locaux en charge de la culture. L’objectif d’EASTN-DC ? Rien moins qu’accompagner la troisième révolution numérique.

 

 

Ce mardi 14 novembre, l’Acroe a inauguré le projet de réseau européen Art-Science-Technologie. Son objectif ? Accompagner la troisième révolution numérique.© EASTN-DC

© EASTN-DC

« Ce projet est né de l’hypothèse qu’après l’augmentation de la puissance de calcul et la révolution internet, c’est l’adaptation du numérique à nos sens et à notre créativité qui va suivre », s’enthousiasme Annie Luciani, codirectrice de l’association grenobloise pour la création et la recherche sur les outils d’expression (Acroe).

 

Laquelle coordonne le projet de réseau européen Art-Science-Technologie pour la créativité numérique (EASTN-DC), inauguré ce mardi 14 novembre à l‘Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP) devant les représentants de quatorze des dix-sept partenaires* et des acteurs politiques locaux en charge de la culture.

 

 

Un projet « transnational et transdisciplinaire »

 

EASTN-DC est « le seul projet de coordination française à avoir été retenu par l’Europe », tient à souligner Corinne Bernard, adjointe aux cultures de la Ville de Grenoble. Il fait en effet partie des quinze projets de “grande échelle” sélectionnés en 2016 par l’agence de l’Union européenne Éducation, audiovisuel et culture (EACEA) parmi 548 réponses à l’appel d’offre Europe Créative-Culture. Et cela en vaut la chandelle puisque cette dernière a octroyé 2 749 576 euros de budget au projet pour les quatre ans à venir.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1384 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Comme il existe des centaines de projet de recherche européens, de projets obligatoirement et pluridisciplinaires.
    On s’émerveille donc de ce qui la norme en Europe depuis 20 ans…
    Et non, la prochaine « révolution numérique » ne sera pas logicielle, car on a atteint les limites des semi-conducteurs: elle se matérielle, hardware…

    On ne nous parle pas du budget de ce projet? Pas grave, on va aller dénicher le FWP. Non parce que c’est ça qui va pouvoir nous donner une idée de son « envergure »

    sep article
    • Réponse dans le texte :
      « cette dernière [l’agence de l’Union européenne Éducation, audiovisuel et culture (EACEA)] a octroyé 2 749 576 euros de budget au projet pour les quatre ans à venir. »

      sep article