Avec sa plateforme de cryo-microscopie électronique, l’ESRF ajoute une nouvelle corde à son arc

Avec sa plateforme de cryo-microscopie électronique, l’ESRF ajoute une nouvelle corde à son arc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – L’installation européenne de rayonnement synchrotron de Grenoble (ESRF) a inauguré, ce 10 novembre sur son site, Cryo-EM, une plateforme de cryo-microscopie électronique. De quoi compléter sa panoplie de techniques exploratoires de la structure des biomolécules dont la cristallographie aux rayons X a fait sa réputation. Dans quel objectif ? Se maintenir dans le peloton de tête des synchrotrons et permettre aux scientifiques du monde entier de combiner les techniques afin d’examiner de près toutes sortes de biomolécules. Le tout sans contrainte de taille ou de complexité.

 

 

 

© ESRF / jocelyn chavy

Le syn­chro­tron euro­péen de Grenoble.  © ESRF / Jocelyn Chavy

La der­nière acqui­si­tion de l’ESRF ? Le cryo-micro­scope élec­tro­nique (Cryo-EM), Titan Krios pour les intimes. « C’est le top de ce qu’on peut ache­ter, une vraie Ferrari ! », se féli­cite Christoph Mueller-Dieckmann, scien­ti­fique prin­ci­pal en charge de l’instrument. D’une valeur de plus de 5 mil­lions d’euros, Titan Krios ins­tallé sur le site en juillet der­nier, a été inau­guré en grande pompe ven­dredi 10 novembre.

 

En sus de scien­ti­fiques de renom et l’équipe en charge de la pla­te­forme, étaient éga­le­ment pré­sents des repré­sen­tants des trois autres par­te­naires* de l’installation Cryo-EM ainsi qu’un par­terre de politiques**.

 

 

« La biologie structurale connaît au XXIe siècle sa plus grande révolution »

 

Introduction d'un échantillon dans le cryo-microscope. © ESRF/Stef Candé

Introduction d’un échan­tillon dans le cryo-micro­scope élec­tro­nique Titan Krios. © ESRF/Stef Candé

Il fal­lait bien cela. Couplé à un labo­ra­toire de pré­pa­ra­tion d’échantillons, l’appareil entiè­re­ment auto­ma­tisé est capable de fonc­tion­ner vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept. Du reste, cette ins­tal­la­tion de pointe consti­tue l’un des nou­veaux fers de lance pour accom­pa­gner le plein essor de la bio­lo­gie structurale.

 

Depuis sa créa­tion en 1989, l’Installation euro­péenne de rayon­ne­ment syn­chro­tron de Grenoble met ainsi à dis­po­si­tion des bio­lo­gistes molé­cu­laires des outils explo­ra­toires hors pairs de la struc­ture ato­mique des biomolécules.

 

Une dyna­mique de moder­ni­sa­tion conti­nuelle de l’ESRF qui s’avère par­ti­cu­liè­re­ment payante. Plus de 9 000 scien­ti­fiques du monde entier viennent ainsi y mener des expé­ri­men­ta­tions chaque année.

 

Les bio­lo­gistes molé­cu­laires ne demandent pour leur part qu’à voir pour com­prendre. Visualiser la forme des molé­cules du vivant, seules ou en inter­ac­tion avec d’autres, leur per­met d’en déduire leur fonc­tion­ne­ment, dans la mesure où il existe une rela­tion entre la struc­ture des molé­cules et leur fonc­tion dans l’organisme. Mais pas seule­ment. Visualiser la struc­ture des bio­mo­lé­cules leur per­met éga­le­ment de dres­ser le pro­fil struc­tu­ral de cibles thérapeutiques.

 

Et les avan­cées scien­ti­fiques dans le domaine vont bon train. « Au XXIe siècle, la bio­lo­gie struc­tu­rale connaît, au même titre que le spa­tial, sa plus grande révo­lu­tion grâce aux avan­cées tech­no­lo­giques », rap­pelle Geneviève Fioraso, ex-ministre de l’Enseignement supé­rieur et de la Recherche. Avec ce nou­vel équi­pe­ment, qui vient com­plé­ter sa pano­plie de tech­niques micro­sco­piques, « le syn­chro­tron euro­péen se dote d’une force de frappe unique au monde en matière de bio­lo­gie molé­cu­laire », sou­ligne Francesco Sette, direc­teur géné­ral de l’ESRF, sou­cieux de main­te­nir le rang mon­dial de l’installation.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'ESRF va créer des conditions extrêmes. M. Laurent Prevost, préfet de l'Isère, lors de la visite du nouveau laboratoire de l'ESRF. © ESRF
L’ESRF ouvre une ligne de lumière pour mener des expériences sous ultra-hautes pressions et températures

FLASH INFO - Le synchrotron européen de Grenoble (ESRF) vient d'ouvrir une nouvelle ligne de lumière capable de reproduire les conditions extrêmes de pression et Lire plus

Étude des œufs de Mussaurus patagonicus à l’ESRF © ESRF
Grâce à l’ESRF, la datation des comportements sociaux chez les dinosaures est reculée de plus de 40 millions d’années !

FOCUS – Traversés par les rayons X du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), des œufs fossilisés de dinosaures provenant d’un vaste site à fossiles de Lire plus

La nouvelle source de rayonnement « extrême » du Synchrotron de Grenoble souffle sa première bougie

FLASH INFO — Mercredi 25 août 2021, le Synchrotron de Grenoble soufflera la première bougie de sa nouvelle source de rayonnement. Le 25 août 2020, Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’entreprise philanthropique de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, finance un projet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Le synchrotron de Grenoble devient le plus puissant du monde avec sa source de lumière ultra-brillante

  FOCUS - Le 25 août 2020, le synchrotron de Grenoble va mettre sa nouvelle lumière extrêmement brillante au service de la communauté scientifique internationale. Lire plus

Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron
Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron

  FLASH INFO – Le directeur général du Synchrotron de Grenoble est réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. Mardi 23 juin, le Conseil Lire plus

Flash Info

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin