Collecte des déchets : l’union de quartier Capuche se plaint de ne pas avoir été informée

sep article



Le président de l’union de quartier Capuche Stalingrad Grands Boulevards Chérif Boutafa est en colère. La Métro et la Ville de Grenoble lancent une expérimentation de tri des déchets biodégradables auprès des habitants du quartier Capuche… sans que l’union de quartier n’en ait été informée.

 

 

« Je remer­cie les médias de nous rap­por­ter ces infor­ma­tions qui per­met­tront aux habi­tants concer­nés de prendre les mesures néces­saires. » C’est par cette for­mule iro­nique que Chérif Boutafa, pré­sident de l’u­nion de quar­tier Capuche Stalingrad Grands Boulevards, salue la mise en place annon­cée de la col­lecte des déchets ali­men­taires dans le quar­tier Capuche. Ce dont l’u­nion de quar­tier n’a pas été infor­mée.

 

Les bacs marron vont bientôt débarquer à Grenoble et à Échirolles. DR

Les bacs mar­rons vont bien­tôt débar­quer à Grenoble et à Échirolles. DR

 

Portée par Grenoble-Alpes Métropole, l’ex­pé­ri­men­ta­tion pré­voit de sen­si­bi­li­ser habi­tants et com­mer­çants au tri et à la ges­tion des déchets, à l’aide de “bio­seaux” : des seaux où entre­po­ser ses déchets bio­dé­gra­dables en atten­dant de les dépo­ser dans de nou­velles pou­belles mar­rons. Trois quar­tiers sont concer­nés : Capuche et hyper-centre à Grenoble, et le sec­teur de la Commanderie à Échirolles.

 

 

« Une mauvaise habitude », juge Chérif Boutafa

 

Chérif Boutafa, par ailleurs délé­gué syn­di­cal Force ouvrière, n’ap­pré­cie pas d’être mis devant le fait accom­pli. « Ils ont oublié de por­ter l’in­for­ma­tion auprès des asso­cia­tions repré­sen­tant les habi­tants. Il est pré­fé­rable de les sur­prendre sur la méthode de la com­mu­ni­ca­tion et de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive », écrit-il dans un com­mu­ni­qué. « Ils » dési­gnant le maire de Grenoble Éric Piolle, l’ad­joint d’Échirolles Daniel Bessiron et le vice-pré­sident de la Métro Georges Oudjaoudi.

 

Chérif Boutafa, président de l'Union de quartier Capuche, délégué FO à la ville de Grenoble. DR

Chérif Boutafa, pré­sident de l’Union de quar­tier Capuche, délé­gué FO à la ville de Grenoble. DR

 

Une façon de faire qui « devient une mau­vaise habi­tude », ful­mine encore Chérif Boutafa, citant des tra­vaux sur la piste cyclable et rou­tière de la rue Léo Lagrange, pour les­quels l’u­nion de quar­tier n’a­vait pas plus été infor­mée. « Je demande à nos déci­deurs de res­pec­ter le petit peuple et au moins de leur deman­der un avis et, s’il y a consen­sus, de suivre ensemble les pro­jets, afin de réus­sir la ville de demain », conclut-il.

 

En est-il de même pour l’u­nion de quar­tier du centre-ville de Grenoble, dont le sec­teur est éga­le­ment concerné par l’ex­pé­ri­men­ta­tion ? L’union des habi­tants du centre-ville (UHCV) n’a pas donné suite à notre sol­li­ci­ta­tion.

 

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2657 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Enfin, les UQ ne repré­sentent pas tour les habi­tants d’un quar­tier, et les habi­tants ont été infor­més…

    sep article
  2. Tiens donc. Délégué FO, Président de l’Union de Quartier, qui demande l’in­ves­ti­ture LREM pour les muni­ci­pales, qui se met déjà en cam­pagne ?
    https://www.placegrenet.fr/…/delegue-fo-cherif…/146086
    On va s’en occu­per.
    On va se mar­rer.

    sep article