Dieudonné à Grenoble : « La guerre » au Summum… mais pas dans la rue

Dieudonné à Grenoble : « La guerre » au Summum… mais pas dans la rue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

C’est à gui­chets fer­més et sans inci­dents que s’est déroulé, ce ven­dredi 28 octobre au Summum de Grenoble, le spec­tacle de Dieudonné inti­tulé La guerre. Une repré­sen­ta­tion en forme d’é­pi­logue après une bataille judi­ciaire avec Éric Piolle, le maire de Grenoble, qui avait pris un arrêté pour que le spec­tacle soit inter­dit. La jus­tice a fina­le­ment donné rai­son à l’ar­tiste, l’autorisant à don­ner son spec­tacle. Pour le plus grand plai­sir de ses fans.

DR

« C’est parce que le maire a inter­dit le spec­tacle que j’ai appris que Dieudonné pas­sait dans ma ville ! C’est top ! »

Ainsi s’ex­prime, rete­nant son envie de s’es­claf­fer, une jeune femme dans la file d’at­tente qui s’al­longe devant le Summum de Grenoble, ce ven­dredi 28 octobre.

Tous sont impa­tients d’as­sis­ter à La guerre, le spec­tacle du très contro­versé humo­riste Dieudonné. Dans la queue, quelques quo­li­bets fusent de ci et de là à la vue des camé­ras et des micros des jour­na­listes. Les médias ne sont mani­fes­te­ment pas en odeur de sain­teté dans les rangs des fans de l’hu­mo­riste. Pour autant, rien de bien méchant, l’am­biance reste somme toute bon enfant. Les spec­ta­teurs sont avant tout venus là pour rire et puis, après tout, « ceux qui n’aiment pas n’ont qu’à pas venir ». Tel est l’a­vis de beau­coup parmi les per­sonnes que nous par­ve­nons – tout de même – à interroger.

Aucun trouble patent de l’ordre public 

Éric Piolle, le maire de Grenoble, l’a­vait craint mais à l’ho­ri­zon, nulle ban­de­role, aucun regrou­pe­ment de mani­fes­tants ou autres oppo­sants à la venue de l’ar­tiste. Ce qui n’a pas empê­ché les auto­ri­tés de déployer aux alen­tours un dis­cret, tout autant qu’im­pres­sion­nant, dis­po­si­tif poli­cier, celles-ci allant même jus­qu’à posi­tion­ner des per­son­nels sur les toits environnants.

Ce déploie­ment aurait peut-être pu en éner­ver cer­tains mais, du côté des fans, calme plat. Même si cer­tains n’hé­sitent pas à uti­li­ser le terme de sni­pers pour dési­gner les poli­ciers pos­tés en hau­teur, ils se bornent à ce seul constat, désabusés.

Dieudonné. DR

Dieudonné. DR

Point de guerre tou­te­fois, si ce n’est l’in­ti­tulé du spec­tacle. L’ordre public n’a pas du tout été trou­blé par la venue de Dieudonné dans la capi­tale des Alpes.

C’était pour­tant l’un des motifs invo­qués par Éric Piolle, le maire de Grenoble, pour prendre un arrêté d’inter­dic­tion du spec­tacle. L’humoriste n’a­vait quant à lui pas tardé à réagir en répli­quant sur le ter­rain de la liberté d’expression via une vidéo mise en ligne le 26 sep­tembre dernier.

Après une bataille juri­dique émaillée de rebon­dis­se­ments, la jus­tice lui ayant fina­le­ment donné rai­son, c’est à gui­chet fermé et devant une salle comble que s’est fina­le­ment déroulé le spec­tacle de l’artiste.

« Je ne vois pas pour­quoi Piolle s’est monté contre lui ! »

Dans la file d’at­tente, des fidèles de la pre­mière heure, bien sûr. Mais pas seule­ment. D’autres sont venus pour voir les sketchs de l’hu­mo­riste autre­ment que par vidéos inter­po­sées pour le voir bou­ger sur scène. Certains ne le connaissent pas du tout et, pour ces der­niers, ce sera une totale décou­verte. Dans les moti­va­tions qui les ont gui­dés jus­qu’au Summum, la poli­tique n’est pas absente.

« J’aime sa sin­cé­rité. Celle de celui qui dit tout haut ce que d’autres ne pensent même pas ! », se confie un jeune homme. « Il n’a rien fait aux Verts ! Je ne vois pas pour­quoi Piolle s’est monté contre lui », s’in­surge un autre. Pour la plu­part, un maître mot : la liberté d’ex­pres­sion. Mais aussi diverses autres consi­dé­ra­tions dont ils se font l’é­cho devant notre micro.

Joël Kermabon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les intermittents du spectacle veulent pouvoir vivre de leur métier. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Mis à mal par la crise sani­taire, les inter­mit­tents du spec­tacle de Grenoble exigent du concret

  FOCUS - Des intermittents du spectacle se sont rassemblés, ce mardi 2 juin 2020 à Grenoble, pour dénoncer un secteur culturel « sinistré » Lire plus

Le collectif Ès, constitué de danseurs basés à Lyon, s'installe à la Rampe d'Echirolles pour trois ans. Une résidence rythmée par plusieurs temps forts.
Le Collectif Ès s’ins­talle pour trois ans en rési­dence à la Rampe d’Échirolles

EN BREF – La Rampe - La Ponatière a toujours tenu à accueillir des artistes en résidence. Cette année, c’est le collectif Ès, constitué de Lire plus

Le groupe Big Ukulele Syndicate ©Nadine Barbançon En résidence au Diapason de Saint-Marcellin en février 2018
Le Big Ukulélé Syndicate à l’Heure Bleue pour fêter son pre­mier album

  EN BREF — Le collectif de musiciens grenoblois du Big Ukulélé Syndicate fêtera la sortie de son premier album "Rêve général" mardi 15 octobre Lire plus

Kayakalo Turak - exposition MC2 Grenoble
Exposition Kayaka’lo à la MC2 : voyage dans l’i­ma­gi­naire de la com­pa­gnie Turak et l’u­ni­vers déli­rant de Michel Laubu

  EN BREF - La MC2 vous invite jusqu'au 20 décembre 2019 à venir découvrir une exposition pas tout à fait comme les autres : Kayaka'lo, une Lire plus

Jean-Claude Gallotta compte “don­ner de la hau­teur” à la Fête des Tuiles… en se met­tant “au niveau des gens”

TROIS QUESTIONS À - La fameuse Fête des Tuiles qui se tient le samedi 8 juin à Grenoble pour célébrer la Journée des Tuiles, prémices de Lire plus

Le duo Hilaretto jouait son spectacle Wok and Woll, mêlant humour, rock et musique classique, le 29 mars à Cognin, dans le cadre du Zygomatic Festival.
Humour, rock’n’­roll… et musique clas­sique avec la com­pa­gnie Hilaretto au Zygomatic Festival

FIL INFO - Le duo Hilaretto jouait son spectacle Wok and Woll, mêlant humour, rock et musique classique, le 29 mars à Cognin, dans le Lire plus

Flash Info

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin