Le vote “intermittent” devient majoritaire en Auvergne-Rhône-Alpes, selon l’Insee

sep article



L’Insee dresse le bilan de la participation en Auvergne-Rhône-Alpes pour les quatre tours de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2017. L’Institut national de la statistique et des études économiques note une progression du vote intermittent, tandis que les électeurs assidus se font de plus en plus rares.

 

 

À l’i­mage de la ten­dance natio­nale, le vote dit “inter­mit­tent” est devenu majo­ri­taire dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à l’oc­ca­sion des élec­tions pré­si­den­tielle et légis­la­tives de 2017. C’est la conclu­sion de l’Insee, à par­tir d’une enquête effec­tuée sur 4 400 per­sonnes, répar­ties dans 366 com­munes de la région.

 

Bureau de vote du Vieux Temple de Grenoble, Élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bureau de vote du Vieux Temple de Grenoble, élec­tion pré­si­den­tielle 2017 © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

En 2017, 51,9 % des élec­teurs ont voté de manière inter­mit­tente, soit « entre une et trois fois », détaille l’Institut natio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques. Un com­por­te­ment qui devient donc majo­ri­taire, alors que les élec­teurs inter­mit­tents n’é­taient que 43 % en 2012. La pro­gres­sion s’ob­serve dans toutes les tranches d’âge ou caté­go­ries sociales.

 

 

22,8 % de la population régionale n’a pas fait entendre sa voix

 

 

Sans sur­prise, la pré­si­den­tielle reste l’é­lec­tion la plus à même de mobi­li­ser les élec­teurs. En Auvergne-Rhône-Alpes, 86,1 % des ins­crits ont voté au moins une fois pour ce scru­tin, contre seule­ment 58,4 % pour les légis­la­tives. Et la ten­dance à l’in­ter­mit­tence se révèle à nou­veau. Si 72,3 % des ins­crits ont voté aux deux tours de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle, seuls 38,5 % se sont dépla­cés pour les deux dimanches des légis­la­tives.

 

Bureau de vote du Jardin de ville de Grenoble, Élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bureau de vote du Jardin de ville de Grenoble, élec­tion pré­si­den­tielle 2017 © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des chiffres qui mettent en relief l’am­pleur de l’abs­ten­tion. Lors des deux scru­tins, 12,9 % des élec­teurs d’Auvergne-Rhône-Alpes se sont abs­te­nus sys­té­ma­ti­que­ment. Une ten­dance légè­re­ment plus basse que la moyenne natio­nale. Si l’on tient compte des non-ins­crits, c’est même 22,8 % de la popu­la­tion régio­nale en âge de voter qui n’a pas fait valoir sa voix.

 

Les votants “assi­dus” sont pour leur part bien mino­ri­taires : seuls 35,2 % des ins­crits sont allés voter à quatre reprises. Le pro­fil de l’é­lec­teur assidu ? Les seniors – 40 et 50 % des ins­crits entre 50 et 79 ans ont voté de manière sys­té­ma­tique – et les per­sonnes diplô­mées ou bien insé­rées pro­fes­sion­nel­le­ment. Le sexe des per­sonnes influe peu sur les ten­dances, mais le niveau de par­ti­ci­pa­tion est plus élevé chez les per­sonnes en couple.

 

FM

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1929 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Intéressant mais peu signi­fiant. C’est en effet ce qui arrive quand des élec­tions sont jouées et que les gens majo­ri­tai­re­ment désap­prouvent l’offre poli­tique…
    Cela ne dit rien sur la valeur du vote en soi…

    sep article