Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le vote “intermittent” devient majoritaire en Auvergne-Rhône-Alpes, selon l’Insee

sep article

L’Insee dresse le bilan de la participation en Auvergne-Rhône-Alpes pour les quatre tours de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2017. L’Institut national de la statistique et des études économiques note une progression du vote intermittent, tandis que les électeurs assidus se font de plus en plus rares.

 

 

À l’image de la tendance nationale, le vote dit “intermittent” est devenu majoritaire dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à l’occasion des élections présidentielle et législatives de 2017. C’est la conclusion de l’Insee, à partir d’une enquête effectuée sur 4 400 personnes, réparties dans 366 communes de la région.

 

Bureau de vote du Vieux Temple de Grenoble, Élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bureau de vote du Vieux Temple de Grenoble, élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

En 2017, 51,9 % des électeurs ont voté de manière intermittente, soit « entre une et trois fois », détaille l’Institut national de la statistique et des études économiques. Un comportement qui devient donc majoritaire, alors que les électeurs intermittents n’étaient que 43 % en 2012. La progression s’observe dans toutes les tranches d’âge ou catégories sociales.

 

 

22,8 % de la population régionale n’a pas fait entendre sa voix

 

 

Sans surprise, la présidentielle reste l’élection la plus à même de mobiliser les électeurs. En Auvergne-Rhône-Alpes, 86,1 % des inscrits ont voté au moins une fois pour ce scrutin, contre seulement 58,4 % pour les législatives. Et la tendance à l’intermittence se révèle à nouveau. Si 72,3 % des inscrits ont voté aux deux tours de l’élection présidentielle, seuls 38,5 % se sont déplacés pour les deux dimanches des législatives.

 

Bureau de vote du Jardin de ville de Grenoble, Élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bureau de vote du Jardin de ville de Grenoble, élection présidentielle 2017 © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des chiffres qui mettent en relief l’ampleur de l’abstention. Lors des deux scrutins, 12,9 % des électeurs d’Auvergne-Rhône-Alpes se sont abstenus systématiquement. Une tendance légèrement plus basse que la moyenne nationale. Si l’on tient compte des non-inscrits, c’est même 22,8 % de la population régionale en âge de voter qui n’a pas fait valoir sa voix.

 

Les votants “assidus” sont pour leur part bien minoritaires : seuls 35,2 % des inscrits sont allés voter à quatre reprises. Le profil de l’électeur assidu ? Les seniors – 40 et 50 % des inscrits entre 50 et 79 ans ont voté de manière systématique – et les personnes diplômées ou bien insérées professionnellement. Le sexe des personnes influe peu sur les tendances, mais le niveau de participation est plus élevé chez les personnes en couple.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
750 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Intéressant mais peu signifiant. C’est en effet ce qui arrive quand des élections sont jouées et que les gens majoritairement désapprouvent l’offre politique…
    Cela ne dit rien sur la valeur du vote en soi…

    sep article