Le député Bruno Bonnell à Grenoble : l’emploi vu par “En marche”

sep article



Pour débattre de l’emploi vendredi 20 octobre, les députés LREM de l’Isère ont invité Bruno Bonnell. Le député En marche du Rhône, qui a sorti l’ex-ministre Najat Vallaud-Belkacem de l’hémicycle du Palais Bourbon, sait de quoi il parle. “Serial” entrepreneur, il est l’un des fondateurs d’Infogrames, l’éditeur de jeux vidéos qui, s’il a créé des emplois, a laissé plusieurs centaines de salariés sur le carreau.

 

 

C’est sur le thème du dia­logue social et des mesures pour l’emploi que les dépu­tés de l’Isère En marche Émilie Chalas, Olivier Véran et Jean-Charles Colas-Roy orga­nisent une réunion publique ce ven­dredi 20 octobre, de 18 h 30 à 20 h 30, à l’au­di­to­rium de la mai­son du tou­risme de Grenoble.

 

Et pour par­ler emploi aux côtés de repré­sen­tants syn­di­caux et de chefs d’en­tre­prise, les dépu­tés macro­nistes ont invité Bruno Bonnell.

 

Le député LREM du Rhône, qui a battu l’ex-ministre de l’Éducation natio­nale Najat Vallaud Belkacem sur la 6e cir­cons­crip­tion lors des der­nières légis­la­tives, sait de quoi il parle. L’homme, tout aussi emblé­ma­tique que contro­versé, épin­glé par Médiacités pour s’être sous­trait à ses obli­ga­tions fis­cales, a créé une tren­taine d’en­tre­prises tout au long de sa car­rière. Le pro­fil type du “serial” entre­pre­neur cher à Emmanuel Macron ?

 

 

De la success story à la faillite

 

Bruno Bonnell, c’est l’un des fon­da­teurs d’Infogrames, l’é­di­teur de jeux vidéo devenu parmi les lea­ders mon­diaux. Pour autant, on est loin de la suc­cess story. La société a frôlé la faillite à plu­sieurs reprises après s’être lan­cée dans une poli­tique de crois­sance externe pour le moins hasar­deuse et avoir fait l’ac­qui­si­tion en quelques années d’une dizaine d’en­tre­prises.

 

Explosion de la dette (jus­qu’à 650 mil­lions d’eu­ros), dégrin­go­lade de l’ac­tion cotée en bourse… En deux ans, les effec­tifs du groupe sont pas­sés de 2 700 à 1 500 et, en 2007, Bruno Bonnell a été débar­qué, moyen­nant 2,4 mil­lions d’eu­ros d’in­dem­ni­tés de licen­cie­ment.

 

Aujourd’hui avec sa nou­velle cas­quette d’élu, Bruno Bonnell fait du retour à l’emploi l’une de ses prio­ri­tés. Et défend ardem­ment le pro­gramme d’Emmanuel Macron, lequel pré­voit notam­ment que 15 mil­liards d’eu­ros seront consa­crés à la requa­li­fi­ca­tion d’un mil­lion de chô­meurs.

 

PC

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1813 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.