Le distributeur de matériaux Samse se lance dans l’apiculture avec trois ruches

sep article

Le groupe Samse, distributeur de matériaux de construction et d’outillage, a installé trois ruches au sein de son siège grenoblois. Il compte à présent pour voisines pas moins de 150 000 abeilles.

 

 

« Trois ruches, c’est 150 000 abeilles au ser­vice de la bio­di­ver­sité. » C’est ainsi que le groupe Samse pré­sente son ini­tia­tive d’ins­tal­ler trois ruches dans l’es­pace vert de son siège gre­no­blois. Un geste sym­bo­lique autant qu’un « pro­jet fédé­ra­teur et por­teur de sens pour les col­la­bo­ra­teurs », estime le dis­tri­bu­teur de maté­riaux de construc­tion.

 

Les ruches du groupe Samse © Groupe Samse

Les ruches du groupe Samse. © Groupe Samse

 

Le groupe a ins­tallé ces ruches en avril der­nier avec l’aide de Bruno Gerelli, api­cul­teur et fon­da­teur de Bee Abeille, spé­cia­liste des ruches en entre­prise. Et ça y est, la pre­mière pro­duc­tion de miel vient d’être récem­ment récol­tée. Elle a été offerte aux col­la­bo­ra­teurs pré­sents, en tenue d’a­pi­cul­teurs, pour assis­ter et par­ti­ci­per à l’ex­trac­tion du miel. Ainsi bien sûr qu’à leurs col­lègues du siège.

 

 

Dégustation de la récolte le jeudi 19 octobre

 

 

Prochain évé­ne­ment pour les sala­riés : une dégus­ta­tion de la pre­mière récolte du groupe Samse, le jeudi 19 octobre. L’occasion éga­le­ment de fêter le pre­mier mil­lion d’a­beilles ins­tallé sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise par Bee Abeille et de visi­ter les ruches en pré­sence de Bruno Gerelli. Bee Abeille exploite aujourd’­hui trente ruches, sur onze empla­ce­ments dif­fé­rents.

 

Un miel aux couleurs du groupe © Groupe Samse

Un miel aux cou­leurs du groupe © Groupe Samse

 

« Ce pro­jet illustre les actions du groupe, en faveur de l’environnement, de l’avenir, de l’innovation », indique Samse. Avant de rap­pe­ler que l’ef­fon­dre­ment du nombre d’a­beilles, phé­no­mène inter­na­tio­nal iden­ti­fié depuis trente ans, met en péril l’en­vi­ron­ne­ment tout entier : « Sans abeilles, il n’y a plus de pol­li­ni­sa­tion. Ce n’est pas seule­ment le miel qui dis­pa­raît : plus de fruits, plus de légumes, plus de fleurs, plus de plai­sir ». Reste à voir si l’i­ni­tia­tive sera éten­due pour dépas­ser la dimen­sion sym­bo­lique.

 

FM

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2100 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.