Le distributeur de matériaux Samse se lance dans l’apiculture avec trois ruches

sep article

Notre indépendance c

Le groupe Samse, distributeur de matériaux de construction et d’outillage, a installé trois ruches au sein de son siège grenoblois. Il compte à présent pour voisines pas moins de 150 000 abeilles.

 

 

« Trois ruches, c’est 150 000 abeilles au ser­vice de la bio­di­ver­sité. » C’est ainsi que le groupe Samse pré­sente son ini­tia­tive d’ins­tal­ler trois ruches dans l’es­pace vert de son siège gre­no­blois. Un geste sym­bo­lique autant qu’un « pro­jet fédé­ra­teur et por­teur de sens pour les col­la­bo­ra­teurs », estime le dis­tri­bu­teur de maté­riaux de construc­tion.

 

Les ruches du groupe Samse © Groupe Samse

Les ruches du groupe Samse. © Groupe Samse

 

Le groupe a ins­tallé ces ruches en avril der­nier avec l’aide de Bruno Gerelli, api­cul­teur et fon­da­teur de Bee Abeille, spé­cia­liste des ruches en entre­prise. Et ça y est, la pre­mière pro­duc­tion de miel vient d’être récem­ment récol­tée. Elle a été offerte aux col­la­bo­ra­teurs pré­sents, en tenue d’a­pi­cul­teurs, pour assis­ter et par­ti­ci­per à l’ex­trac­tion du miel. Ainsi bien sûr qu’à leurs col­lègues du siège.

 

 

Dégustation de la récolte le jeudi 19 octobre

 

 

Prochain évé­ne­ment pour les sala­riés : une dégus­ta­tion de la pre­mière récolte du groupe Samse, le jeudi 19 octobre. L’occasion éga­le­ment de fêter le pre­mier mil­lion d’a­beilles ins­tallé sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise par Bee Abeille et de visi­ter les ruches en pré­sence de Bruno Gerelli. Bee Abeille exploite aujourd’­hui trente ruches, sur onze empla­ce­ments dif­fé­rents.

 

Un miel aux couleurs du groupe © Groupe Samse

Un miel aux cou­leurs du groupe © Groupe Samse

 

« Ce pro­jet illustre les actions du groupe, en faveur de l’environnement, de l’avenir, de l’innovation », indique Samse. Avant de rap­pe­ler que l’ef­fon­dre­ment du nombre d’a­beilles, phé­no­mène inter­na­tio­nal iden­ti­fié depuis trente ans, met en péril l’en­vi­ron­ne­ment tout entier : « Sans abeilles, il n’y a plus de pol­li­ni­sa­tion. Ce n’est pas seule­ment le miel qui dis­pa­raît : plus de fruits, plus de légumes, plus de fleurs, plus de plai­sir ». Reste à voir si l’i­ni­tia­tive sera éten­due pour dépas­ser la dimen­sion sym­bo­lique.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1850 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.