Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La zone commerciale de Comboire doit innover pour survivre

sep article

DÉCRYPTAGE – Ouverte dans les années 80, la zone commerciale de Comboire, implantée sur les communes de Seyssins et d’Échirolles, cherche un second souffle. Si les clients affluent toujours, qu’en sera-t-il demain à l’heure du e-commerce généralisé ? D’où l’urgence pour Comboire d’inventer des services innovants autour du “cross canal” et de renforcer son attractivité. Un appel à projets est lancé en direction des start-up.

 

 

Zone commerciale de Comboire. Copyright Sébastien Pradel Designer

Zone commerciale de Comboire. © Sébastien Pradel Designer

C’est un phénomène de société. Le consommateur se déplace de moins en moins pour faire ses achats, préférant la facilité que lui procure l’achat en ligne depuis chez lui et la livraison à domicile.

 

Les zones commerciales périphériques, éloignées des habitations, ont par conséquent du souci à se faire. En particulier quand elles n’ont pas d’attrait particulier, et de surcroît lorsqu’elles ne sont pas en avance dans leur stratégie “cross-canal”*. Telle est la double difficulté que rencontre la zone commerciale de Comboire qui veut changer la donne…

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1072 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Et si elle crevait, ne serait-ce pas une excellente nouvelle justement ?
    Cette manière de faire de la ville est la première responsable de la mort des centres, n’en déplaise à Carignon qui accuse les autres sans preuves et avec des chiffres aussi fictifs que ceux qu’il maniait quand il était au pouvoir.
    Pour l’attractivité du centre de Grenoble, seule une disparition de cette zone ainsi que l’abandon de Neyrpic, couplé à un travail de fond sur les incivilités et une police de proximité efficace et ouverte aux citoyens, sera la solution. Les autres coups de com (caméras) et postures stupides (accessibilité en voiture facilitée) sont des conneries.

    sep article