CHU Grenoble-Alpes : coup d’envoi pour le chantier du nouveau plateau technique

sep article



FOCUS – Avec le lancement de la construction du nouveau plateau technique, les grands travaux de modernisation entrent désormais dans une phase très concrète au centre hospitalier universitaire (CHU) Grenoble-Alpes de La Tronche. Ce vendredi 22 septembre, l’hôpital donnait en effet le coup d’envoi d’un chantier de 60 millions sur lequel surgira, d’ici 2019, un seul et imposant bâtiment regroupant les services d’urgence et de réanimation.

 

 

CHUGA

La pre­mière pierre du pla­teau tech­nique a été posée ce ven­dredi 22 sep­tembre, en pré­sence d’Olivier Véran, neu­ro­logue et député, de Jacqueline Hubert, direc­trice géné­rale du Chuga, et de Yannick Neuder, vice-pré­sident de la région Auvergne Rhône-Alpes. © Giovanna Crippa – Place Gre’net

Bâtir un édi­fice inno­vant, moderne et « ultra-per­for­mant » afin d’assurer un ser­vice d’urgence vitale plus effi­cace et à la pointe du pro­grès. C’est ce qu’ambitionne le CHU Grenoble-Alpes, avec la construc­tion de son nou­veau pla­teau tech­nique (NPT), qui devrait voir le jour en 2019 et dont le coût est estimé à 60 mil­lions d’euros.

 

« Symbole d’innovation fort », la future struc­ture regrou­pera « les urgences, les réani­ma­tions, les uni­tés de sur­veillance conti­nue chi­rur­gi­cales et médi­cales et, sur son toit, l’héliport », a annoncé Jacqueline Hubert, la direc­trice géné­rale du CHU Grenoble-Alpes, lors de la céré­mo­nie de pose de la pre­mière pierre, ce ven­dredi 22 sep­tembre. Une opé­ra­tion, selon elle, « indis­pen­sable » si l’on consi­dère « l’état de vétusté des actuels locaux ».

 

Après plus de six mois d’études, le pro­jet a enfin pris sa forme défi­ni­tive. Bâti sur un ter­rain de 2 hec­tares, le bâti­ment, d’une sur­face totale de 12 000 m2, « se déve­lop­pera sur neuf niveaux, tous dif­fé­rents, avec cha­cun sa spé­ci­fi­cité et son pro­gramme », détaille l’architecte Pascal Beau, fier de pré­sen­ter son ouvrage.

 

Et celui-ci d’annoncer que « l’hélistation, s’étendant sur une toi­ture de 2 500 m2, com­pren­dra une aire d’atterrissage et deux aires de sta­tion­ne­ment pour accueillir les héli­co­ptères ». Une pla­te­forme de grande dimen­sion débor­dant de par­tout, car elle dépas­sera même la sur­face du der­nier étage du futur pla­teau tech­nique. « Nous, les archi­tectes et les ingé­nieurs, nous nous sommes vrai­ment gâtés ! », se réjouit Pascal Beau.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
2802 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.