Mireille d'Ornano a quitté le Front national pour rejoindre les Patriotes de Florian Philippot. Elle l'a annoncé le 25 septembre 2017. © Yuliya Ruzhechka

FN : Le ralliement surprise de la Grenobloise Mireille d’Ornano à Florian Philippot

FN : Le ralliement surprise de la Grenobloise Mireille d’Ornano à Florian Philippot

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Mireille d’Ornano a annoncé lundi 25 septembre qu’elle quittait le Front national (FN) pour rejoindre les Patriotes, le mouvement lancé par l’ex vice-président du FN Florian Philippot. L’eurodéputée et conseillère municipale d’opposition à Grenoble revient pour Place Gre’net sur ce choix.

 

 

Mireille D'Ornano et Thibaut Monnier. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Thibaut Monnier a suc­cédé à Mireille d’Ornano à la tête du Front natio­nal Isère en mai 2016. Aujourd’hui, les sou­rires ont laissé place aux cri­tiques. © Archive Joël Kermabon – Place Gre’net

« Femme de convic­tions, je refuse aujourd’hui plus que jamais d’abandonner la rai­son même de mon long et cou­ra­geux enga­ge­ment poli­tique : la défense de la sou­ve­rai­neté natio­nale », a écrit Mireille d’Ornano, dans un com­mu­ni­qué publié sur son compte Twitter, pour expli­quer son départ du FN et son choix de rejoindre les Patriotes.

 

Joint au télé­phone ce mardi 26 sep­tembre, Thibaut Monnier, le secré­taire dépar­te­men­tal du FN Isère, contre-attaque. « Je n’ai vu nulle part que le Front allait reve­nir sur la défense de la sou­ve­rai­neté. Je pense que c’est un pré­texte pour par­tir et peut-être exi­ger d’avoir des places qu’elle n’aurait pas pu obte­nir dans les années à venir. C’est de la vieille poli­tique. Pour incar­ner la moder­nité, il aurait fallu que Florian Philippot et ses équipes acceptent le débat interne de la refon­da­tion du Front natio­nal. »

 

« On voit bien la manœuvre, reprend Thibaut Monnier. Dans deux ans, il y a des élec­tions euro­péennes. Florian Philippot va cer­tai­ne­ment cher­cher à créer des listes à tra­vers la France. Personne n’est dupe. […] Elle cherche à se faire réélire. »

 

 

Mireille d’Ornano : « À l’heure actuelle, on ne sait pas où le FN veut aller »

 

 

Contactée, Mireille d’Ornano pré­cise que « Florian [Philippot] a une ligne lisible alors qu’à l’heure actuelle, on ne sait pas où le Front veut aller ». Sur l’euro et l’Europe notam­ment, selon elle. « Un jour, on veut sor­tir de l’Europe, un autre jour on veut la réfor­mer de l’intérieur. Moi, je ne vois pas com­ment ! », lance-t-elle.

 

Mireille D'Ornano © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Mireille d’Ornano se retrouve dans les idées du « gaul­lisme social » qu’in­car­ne­rait Florian Philippot. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Mireille d’Ornano dit se retrou­ver dans les idées « du gaul­lisme social » que défen­drait Philippot. « Je me sens mieux dans ce for­mat. Après, je ne renie pas ce que j’ai fait. » Mais « à l’heure actuelle », elle « ne savai(t) plus où (elle) étai(t) au Front ».

 

« En plus, ajoute-t-elle, je trouve que c’est une injus­tice d’avoir fait par­tir Florian. On ne l’a pas mis dehors mais c’est tout comme. Il ne pou­vait que par­tir, c’est évident. » Après avoir refusé de démis­sion­ner de la pré­si­dence des Patriotes, Philippot res­tait vice-pré­sident du FN mais sans attri­bu­tion puisque l’élaboration de la stra­té­gie et la com­mu­ni­ca­tion lui avaient été reti­rées par le parti. Avant qu’il n’officialise son départ le 21 sep­tembre. « Je n’aime pas l’in­jus­tice, je n’aime pas qu’on fasse du mal aux gens », explique Mireille d’Ornano.

 

 

Écartée de la tête du FN Isère en mai 2016

 

 

Le 9 mai 2016, après son sou­tien assumé à Jean-Marie Le Pen lors de l’hommage rendu à Jeanne d’Arc le 1er mai, Mireille d’Ornano, alors secré­taire dépar­te­men­tale du FN 38, avait dû lais­ser les com­mandes à Thibaut Monnier. Si à l’époque elle refu­sait de par­ler d’évic­tion, aujourd’hui elle dit bien qu’on lui a « coupé la tête ».

 

Thibaut Monnier estime que le choix de Mireille d'Ornano "révèle bien plus un opportunisme politique personnel qu’une réelle conviction générale". © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'netSoirée électorale à la Préfecture de Grenoble. 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Thibaut Monnier, secré­taire dépar­te­men­tale du Front natio­nal de l’Isère. Soirée élec­to­rale à la Préfecture de Grenoble, 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Aux côtés de Jean-Marie Le Pen en 2016, aujourd’hui avec Florian Philippot, qui a tou­jours vio­lem­ment com­battu Le Pen, la tra­jec­toire poli­tique de Mireille d’Ornano sur­prend. « Être une proche de Jean-Marie Le Pen c’est une chose, mais Jean-Marie Le Pen a 89 ans. J’ai quand même le droit aussi de pen­ser autre­ment ! », répond-elle quand on le lui fait remarquer.

 

« Si c’é­tait Jean-Marie Le Pen qui était aux com­mandes, je ne serais pas par­tie, ça c’est sûr », ajoute-t-elle néan­moins : « Cela révèle bien plus un oppor­tu­nisme poli­tique per­son­nel qu’une réelle convic­tion géné­rale », tacle Thibaut Monnier. « Je le regrette pour elle et je pense qu’elle fait une erreur. »

 

 

Thibaut Monnier l’invite à rendre ses mandats

 

 

Le secré­taire dépar­te­men­tal du Front natio­nal Isère veut que l’eurodéputée et conseillère muni­ci­pale à Grenoble assume désor­mais l’ensemble des consé­quences de son départ. « J’appelle Mireille d’Ornano à res­ter logique jusqu’au bout et à rendre tous ses man­dats car ils ont été obte­nus grâce au Front natio­nal. »

 

Indiquant que « les polé­miques des uns et des autres ne (l)’intéressent pas » – « Moi, je me bats pour la France, pour mes idées », dit-elle – Mireille d’Ornano glisse tout même que « des gens comme Thibaut Monnier qui disent n’importe quoi, c’est navrant. Qu’il s’occupe peu ou prou de sa Fédération, c’est tout. »

 

 

Laurent Genin

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laurent Genin

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : Éric Piolle grand favori pour le second tour face à Alain Carignon, Émilie Chalas et Olivier Noblecourt

  DÉCRYPTAGE — Les résultats définitifs pour les municipales de Grenoble sont tombés tard dans la nuit du dimanche 15 au lundi 16 mars. Dépassant Lire plus

Sept candidats à Grenoble, deux minutes pour convaincreMairie de Grenoble
Municipales : sept candidats à Grenoble, deux minutes pour convaincre

  VIDÉOS - Ils sont encore sept candidats, mais à l'issue du second tour des municipales à Grenoble, il n'en restera plus qu'un(e). Présentation en Lire plus

Le site de l’ex-députée européenne Mireille d’Ornano piraté avec des images et des liens pornographiques

  FIL INFO — L'ex-députée européenne FN et candidate aux municipales de Grenoble Mireille d'Ornano est tombée des nues en apprenant la nouvelle : son ancien Lire plus

© Limatech
Mireille d’Ornano : la militante fidèle qui fait rimer sécurité et solidarité

  PORTRAIT INTERACTIF - Après trente ans de politique, au RPR puis au Front national, Mireille d'Ornano se représente pour les municipales grenobloises 2020 à Lire plus

Mireille d'Ornano et ses 58 colistiers lors de la présentation de sa liste, samedi 29 février 2020, au parc Paul Mistral. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
La candidate de droite Mireille d’Ornano refuse tout rapprochement avec le RN

  FOCUS – Mireille d’Ornano, candidate de droite sans étiquette, a présenté sa liste samedi 29 février devant le monument des Diables bleus. L'occasion pour elle Lire plus

Sept candidats à Grenoble, deux minutes pour convaincreMairie de Grenoble
Après quatre désistements, sept candidats briguent le fauteuil de maire de Grenoble

  INFOGRAPHIE - Sur les onze candidats en lice pour s'assoir dans le fauteuil de maire de Grenoble le 23 mars prochain, il n'en reste Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin