Déambulation dans les rues de Grenoble samedi 23 septembre pour le droit à l’avortement

sep article
Le Grand challenge le plus grand parcours d

La Plateforme du droit des femmes organise une déambulation dans les rues de Grenoble samedi 23 septembre. Objectif ? « Porter la parole collectivement et localement autour de la mobilisation européenne pour le droit à l’avortement ». Une pétition sera en effet déposée le 28 septembre au Parlement européen dans le cadre de la Journée mondiale du droit à l’avortement pour exiger que ce droit soit reconnu comme fondamental dans tous les pays d’Europe.

 

 

Les législations diffèrent actuellement selon les pays européens : l’avortement est ainsi prohibé à Malte, et placé sous de fortes contraintes en Irlande, en Hongrie ou en Pologne. De plus, ajoutent les organisateurs, « le droit à l’avortement, même légalisé est, peut et pourrait être remis en cause », notamment par les groupes anti-avortement plus ou moins présents dans chaque pays.

 

Déambulation avec cintres, aiguilles à tricoter et persil

 

 

Outre le droit à avorter, le collectif “Avortement, les femmes décident” appelle, dans son texte, à ce que des moyens financiers soient donnés aux centres pratiquant cet acte, et pour que des centres de planification soient accessibles sur tout le territoire. Est également réclamée une harmonisation des délais légaux pour avorter en Europe en s’appuyant sur ceux des pays les plus progressistes.

 

La Plateforme du droit des femmes organise une déambulation samedi 23 septembre pour défendre le droit à l'avortement au niveau européen.Le 8 septembre 2016, la Plateforme du Droit des Femmes manifestait en soutien aux femmes de Pologne, où l'IVG menaçait d'être totalement interdit © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le 8 septembre 2016, la Plateforme du droit des Femmes manifestait en soutien aux femmes de Pologne, où l’IVG menaçait d’être totalement interdit. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le départ de la déambulation sera donné à 14 heures place aux Herbes à Grenoble. Participantes et participants sont invités à venir avec des cintres, des aiguilles à tricoter et du persil. Autant d’accessoires qui rappellent les moyens artisanaux et particulièrement dangereux utilisés autrefois par les femmes ne pouvant accéder à un avortement dans de bonnes conditions.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1071 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.