Le bonheur s’invite une semaine sur la Presqu’île de Grenoble

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

Presqu’île à la bon’heur ! est le nom du “Presque festival”, un événement autour du bonheur qui se veut un tantinet loufoque et se déroule dans le nouveau quartier Cambridge, en lisière de Jean-Macé. Objectif : créer du lien entre les nouveaux habitants, les quartiers voisins, mais aussi avec les chercheurs et les salariés qui travaillent sur place. Le festival débute ce jeudi 21 septembre et dure une semaine.

 

 

M. Dankwart, chef de projet intergouvernemental au ministère du Bonheur, et Laeticia Caracol, médiatrice en Bonheur. Copyright Ville de Grenoble

M. Dankwart, chef de projet intergouvernemental au ministère du Bonheur, et Lætitia Caracol, médiatrice en Bonheur. © Ville de Grenoble

La cafétéria Escape de la résidence du Crous est le camp de base du festival Presqu’île à la bon’heur. Pour se mettre en jambe et planter le décor, la semaine démarre par une visite poétique et décalée jeudi 21 septembre de 18 h 30 à 20 heures. Le guide, tenez-vous bien, n’est autre que M. Dankwart, un représentant du Bonheur venu directement de Bruxelles. Quant à son assistante, Lætitia Caracol, elle aura bien sûr à ses côtés sa machine à mesurer le bonheur.

 

 

Atelier, sophrologie et rock progressif

 

 

En dehors des activités concoctées tous les jours autour du bien-être (le programme sera affiché à la cafétéria), le festival sera rythmé par deux temps forts : une soirée vidéo-débat en partenariat avec le CCFD-Terre solidaire, mercredi 27 septembre de 18 heures à 21 h 30, et un atelier « Imagine all the bonheur » jeudi 28 septembre de 17 à 19 heures, suivi d’un concert du jeune groupe grenobloise Quagmire.

 

 

Un festival porté par deux comédiens 

 

 

Les organisateurs de cette semaine ? La Ville de Grenoble, la société d’économie mixte (Sem) Innovia et le singulier ministère du Bonheur, de la Contemplation et de l’Exploration des Petits Mondes… Une farce amusante imaginée par la compagnie Un euro ne fait pas le printemps avec les comédiens et artistes Heiko Buchholz et Laurence Druon.

 

SC

 

commentez lire les commentaires
1957 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. SOYEZ HEUREUX MAINTENANT! VOUS N’AVEZ PAS LE CHOIX.

    sep article