Conférence de Sergio Ocampo à Grenoble sur les violences faites aux journalistes au Mexique

sep article

« Mourir au Mexique : Journalisme, narcotrafic et violences politiques ». Tel est le sujet de la conférence-débat donnée par le journaliste mexicain Sergio Ocampo mardi 19 septembre à 19 h 30, à la Maison des associations de Grenoble. Une rencontre organisée par le comité isérois de l’association France Amérique latine (FAL).

 

 

Correspondant de La Jornada, dans l’État du Guerrero, Sergio Ocampo a récemment été agressé et menacé de mort. Il a notamment couvert l’affaire des “Enlèvements d’Iguala”, soit la disparition dans la ville d’Iguala de 43 étudiants de l’École normale rurale de Ayotzinapa le 26 septembre 2014. Les autorités mexicaines suspectent le maire d’Iguala et son épouse d’être à l’origine de ces enlèvements, en lien avec un groupe mafieux local.

 

 

36 journalistes tués au Mexique depuis 2012

 

 

L’association France Amérique Latine organise la tournée en France de Sergio Ocampo « afin de témoigner de la situation de ses confrères et consœurs au Mexique ». Le Mexique est en effet l’un des pays (hors zones de guerre) les plus dangereux pour les journalistes. On compte 36 assassinats depuis le début du mandat présidentiel d’Enrique Peña Nieto fin 2012.

 

Trafic et violences politiques : 36 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis le début du mandat du nouveau président fin 2012. DR

Trafic et violences politiques : 36 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis le début du mandat du nouveau président fin 2012. DR

 

La venue à Grenoble du journaliste de La Jornada est également soutenue par les associations Acip-Asado (Association pour la coopération inter-peuples), le CIIP (Centre d’information inter-peuples) et Maison Latina.

 

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1460 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.