Julien Tchernia, cofondateur d'ekWateur. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le fournisseur d’énergie EkWateur va concurrencer l’opérateur historique GEG à Grenoble

Le fournisseur d’énergie EkWateur va concurrencer l’opérateur historique GEG à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Lancé en 2015, ekWateur, fournisseur alternatif et indépendant d’énergie verte avance ses pions, depuis cet été, sur l’échiquier énergétique grenoblois. Un territoire jusqu’alors uniquement desservi par l’opérateur historique Gaz et électricité de Grenoble (GEG), malgré l’ouverture à la concurrence en 2007. Forte de ses 10 000 clients déjà abonnés en France, l’entreprise entend concentrer ses efforts commerciaux sur les particuliers et les petits professionnels.

 

 

© ekWateur

© ekWateur

Nouveau venu sur le mar­ché de l’éner­gie gre­no­blois, le four­nis­seur alter­na­tif ekWateur, lancé en novembre 2015 par Julien Tchernia et Jonathan Martelli, compte bien s’y ins­tal­ler durablement.

 

Après un accord signé fin 2016 entre l’o­pé­ra­teur his­to­rique, Gaz et élec­tri­cité de Grenoble (GEG), et EkWateur, ce der­nier s’im­plante sur le mar­ché gre­no­blois resté jus­qu’a­lors inchangé mal­gré l’ouver­ture à la concur­rence en 2007.

 

Le cœur de cible d’EkWateur ? Le mar­ché des par­ti­cu­liers et des “petits” pro­fes­sion­nels. Une niche sur laquelle il a d’ailleurs déjà com­mencé à s’im­plan­ter en Isère depuis jan­vier 2017. Notamment en rem­por­tant un appel d’offre du Crous qui lui a per­mis de four­nir 200 des 394 comp­teurs abon­nés dans le dépar­te­ment. Son ambi­tion ? Fournir « l’éner­gie d’a­près, une éner­gie moins chère, choi­sie et col­la­bo­ra­tive ».

 

 

S’affranchir des opérateurs historiques

 

 

« Nous ven­dons de l’électricité renou­ve­lable et du gaz natu­rel aux par­ti­cu­liers, en concur­rence des opé­ra­teurs his­to­riques. » C’est ainsi que Julien Tchernia, le cofon­da­teur d’ekWateur, défi­nit le cœur de métier de sa société. Pour autant, pas si simple, même dans un mar­ché ouvert. Grenoble, tout comme Strasbourg ou Bordeaux, fait par­tie de ces villes non des­ser­vies par Enedis dont la four­ni­ture en gaz et en élec­tri­cité est assu­rée par l’une des 170 entre­prises locales de dis­tri­bu­tion (ELD) – en l’oc­cur­rence GEG – exis­tant encore dans l’Hexagone.

 

 

Julien Tchernia, cofondateur d'ekWateur. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Julien Tchernia, cofon­da­teur d’ekWateur. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ces der­nières dis­tri­buent 5 % de l’éner­gie élec­trique aux ménages et entre­pre­neurs répar­tis dans envi­ron 2 800 com­munes de France.

 

Si le mar­ché existe bien depuis 2007, peu d’o­pé­ra­teurs ont fran­chi le pas pour concur­ren­cer les ELD. À cela, un obs­tacle majeur : le coût de la mise en com­pa­ti­bi­lité des sys­tèmes infor­ma­tiques des ELD et de leurs concur­rents, condi­tion sine qua non pour garan­tir une totale inter­opé­ra­bi­lité et une cer­taine trans­pa­rence pour le client final.

 

C’était là tout l’ob­jet de l’ac­cord conclu entre GEG et ekWateur. En inter­fa­çant ses ser­vices avec ceux de la Sem gre­no­bloise, le nou­veau venu a ainsi investi ce marché.

 

 

« Nous ne sommes pas plus énergéticiens qu’Amazon est libraire »

 

 

« Notre métier n’est pas un métier d’éner­gé­ti­cien, nous ne dis­po­sons pas de moyens de pro­duc­tion propres. Nous ne sommes pas plus éner­gé­ti­ciens qu’Amazon est libraire. Nous nous voyons plu­tôt comme un super­mar­ché », explique le cofon­da­teur d’ekWateur.

 

© ekWateur

© ekWateur

Qu’offre donc l’en­tre­prise de si par­ti­cu­lier ? Tout d’a­bord « une éner­gie choi­sie » avec une offre d’élec­tri­cité 100 % verte et renou­ve­lable, comme le pro­pose déjà GEG. Notamment d’o­ri­gine hydrau­lique ou pro­ve­nant de petits pro­duc­teurs, du gaz natu­rel, asso­cié à 5 % de bio­mé­thane par défaut. Mais aussi – et c’est une pre­mière – une option 100 % bio­mé­thane. L’offre concer­nant le gaz n’est tou­te­fois pas dis­po­nible sur Grenoble et reste encore à déve­lop­per. Mais ce n’est qu’une ques­tion de temps, assure le four­nis­seur alternatif.

 

Question tarifs, ekWateur le recon­naît, le prix de son abon­ne­ment est plus élevé de 7 % à 132 % que les tarifs régle­men­tés de vente d’élec­tri­cité (TRV). En revanche, le prix au kilo­watt-heure est plus avan­ta­geux que celui des TRV avec des réduc­tions oscil­lant entre – 11 % et  – 22 %.

 

 

« Nous sommes avant tout des informaticiens »

 

 

Autre point fort mis en avant par ekWateur : la com­po­sante col­la­bo­ra­tive de son offre, qui lui per­met de pro­mettre une fac­ture éner­gé­tique moins chère à ses clients, tout en les impli­quant dans le déve­lop­pe­ment de l’entreprise. « Nous avons sou­haité être une pla­te­forme “tiers de confiance” , assure Julien Tchernia, un peu comme Airbnb », plai­sante-t-il.

 

Le site web d'ekWateur. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le site web d’ekWateur. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Tout comme la célèbre pla­te­forme col­la­bo­ra­tive payante de loca­tion et de réser­va­tion de loge­ments de par­ti­cu­liers, la che­ville ouvrière du busi­ness model – le modèle d’en­tre­prised’ekWateur, c’est son site web col­la­bo­ra­tif. « Nous sommes avant tout des infor­ma­ti­ciens », affirme Julien Tchernia.

 

 

En effet, tout passe par l’es­pace client de la pla­te­forme web. Et ce de la sous­crip­tion du contrat d’a­bon­ne­ment, à la hot­line d’a­vant-vente par mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née ou par télé­phone assu­rée par des clients ins­crits comme auto-entre­pre­neurs. Ces der­niers, rému­né­rés à la pres­ta­tion, peuvent ainsi pro­fi­ter d’un com­plé­ment de revenus.

 

 

Objectif : assurer la fourniture de 100 000 compteurs d’ici septembre 2018

 

 

Ces mêmes clients peuvent éga­le­ment deve­nir faci­le­ment des pro­duc­teurs en reven­dant l’éner­gie pro­duite à par­tir de dis­po­si­tifs de pro­duc­tion d’éner­gie solaire ins­tal­lés sur leur toit et dont le poten­tiel a été préa­la­ble­ment éva­lué, en un clic, sur le site. Enfin, pour ouvrir son finan­ce­ment à ses clients et futurs clients, ces der­niers peuvent appor­ter leur quote-part via le site de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif Lumo avec pour contre­par­ties, outre les frais de sous­crip­tion offerts, des obli­ga­tions vertes sur trois ans. L’objectif ini­tial, de 150 000 euros, a d’ailleurs  lar­ge­ment été dépassé avec une col­lecte finale de 242 975 euros.

 

Julien Tchernia, cofondateur d'ekWateur. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Julien Tchernia, cofon­da­teur d’ekWateur. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Notre ambi­tion c’est que nous puis­sions atteindre la four­ni­ture de 100 000 comp­teurs d’ici sep­tembre 2018 », se prend à espé­rer Julien Tchernia.

 

En atten­dant, la société a récem­ment rem­porté un lot d’un appel d’offres qui va lui per­mettre de four­nir en élec­tri­cité verte 53 éta­blis­se­ments publics de l’État.

 

Au nombre de ces der­niers : Météo France, le musée Picasso, l’Adème, l’Ina… Ce contrat d’une durée de trois ans qui démarre à comp­ter du 1er jan­vier 2018 atteint une valeur d’en­vi­ron 4,5 mil­lions d’euros et concerne la four­ni­ture de 2 765 sites.

 

 

Joël Kermabon

 

 

 

N.B. de la rédac­tion : L’article qui fai­sait ini­tia­le­ment men­tion de « mono­pole » a été modi­fié le 8 août à 17 heures, afin de lever toute ambi­guïté. En effet, si GEG était jus­qu’a­lors, en tant qu’o­pé­ra­teur his­to­rique, le seul acteur sur le mar­ché gre­no­blois, cette situa­tion n’é­tait pas de son fait – la concur­rence étant per­mise depuis 2007 – mais des four­nis­seurs d’éner­gie alter­na­tifs qui n’a­vaient jus­qu’a­lors pas investi ce marché.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble
Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

  FLASH INFO — "Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d'électricité elles subventionnent en fait les transports?". Telle est la question que Lire plus

GEG : le mouvement de grève se durcit après l’annonce du versement de 5 millions d’euros aux actionnaires

  FOCUS - Depuis l'annonce, fin avril 2021, du versement de 5 millions d'euros de dividendes aux actionnaires de Gaz Électricité de Grenoble (GEG), la Lire plus

Pour garder sa capacité d'investir, la Métro a choisi d'échelonner le rachat des actions que la ville de Grenoble détient dans Gaz Électricité de Grenoble.
Gaz électricité de Grenoble au secours de la Tag ? La redistribution des dividendes fait des étincelles

  FOCUS – À Grenoble, les dividendes de Gaz électricité de Grenoble, détenue à majorité par la Ville et la Métro, seront redistribués pour venir Lire plus

Couvert par le secret des affaires, le calcul du prix de cession des actions que la Ville de Grenoble détient dans GEG intrigue la CRC.
Gaz électricité de Grenoble : classée secret des affaires, la cession des actions reste obscure

  FOCUS - La Métropole de Grenoble achète-t-elle au prix fort les actions que la Ville de Grenoble détient dans Gaz électricité de Grenoble (GEG) Lire plus

Claix et Greenalp expérimentent un éclairage urbain "optimisé" pour mieux préserver la biodiversité
Claix et Greenalp expérimentent un éclairage urbain « optimisé » pour mieux préserver la biodiversité

  FIL INFO – Greenalp, filiale de GEG, et la Ville de Claix expérimentent un éclairage urbain d'un nouveau genre. À l'aide d'une technologie Led Lire plus

Face à la crise économique, le Point conseil budget de Grenoble veut accompagner les difficultés des ménages
Crise économique : le point conseil budget comme réponse de la Ville de Grenoble aux ménages en difficulté

  FOCUS — Si le point conseil budget de la Ville de Grenoble est actif depuis 2013, la municipalité juge bon de le remettre en Lire plus

Flash Info

|

28/09

9h00

|

|

28/09

8h19

|

|

27/09

9h57

|

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin